Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : L'Islam en France / Liberté d'expression

“Lapidée” censurée – A la place : “Martine au Yémen” ?

Lu dans la presse suisse :

L"L’importante campagne d’affichage de la pièce «Lapidée», écrite par le directeur de l’Espace culturel des Terreaux, Jean Chollet, a été annulée. La pièce, portée par deux comédiennes vaudoises et un musulman, devait se jouer trente fois entre demain et le mois de mars. Elle n’aura droit qu’à trois représentations au Théâtre Ciné XIII de Montmartre. «Suite aux récents événements, nous devons faire preuve de décence et ne pas risquer d’énerver des fous furieux avec un visuel extrêmement parlant. L’affiche peut être vue comme une provocation», explique Claude Telliez, d’Aigle Noir Productions. […]

Tout le monde clame haut et fort «Je suis Charlie», mais quand il faut agir, il n’y a plus personne, explique la comédienne de Bourg-en-Lavaux Nathalie Pfeiffer, depuis Paris où elle avait pris ses quartiers. Il devait y avoir des affiches sur les colonnes Morris et dans le métro. On aurait peut-être dû proposer un visuel avec un Bisounours et un titre comme «Martine au Yémen»! La pièce a été écrite par un pasteur et elle n’injurie ni le Prophète ni l’islam. Elle parle des droits humains et de la lapidation arbitraire qui est encore pratiquée dans douze pays à travers le monde.»

Flora Guillem, administratrice du Théâtre Ciné XIII, regrette: «Notre théâtre n’est pas une cible privilégiée des terroristes, mais nous craignons des actes isolés de personnes échaudées. Renoncer aux trente représentations, c’est donner raison aux extrémistes. Cela m’attriste, mais nous sommes responsables de notre public et de nos employés.» Le théâtre a non seulement engagé des vigiles pour les trois soirs maintenus, mais a aussi retiré l’affiche de sa devanture…

La préfecture de Paris, contactée par Claude Telliez, a fortement recommandé au producteur de renoncer à sa campagne d’affichage et à la pièce. […]"

Partager cet article

13 commentaires

  1. “Martine au Yemen”, c’est la suite de “NKM prend le métro” ?

  2. Le monde ” culturel”, JM Ribes en tête comme en fin de semaine dernière, pourra accuser la censure de l’intégrisme catholique…

  3. Toute la gauche, des politiciens les plus véreux aux journaleux les plus sectaires, crient d’une seule voix : “Padamalgam !”
    Mais dès qu’il s’agit de montrer le vrai visage de l’islam – ici, par une pièce de théâtre qui n’est pas blasphématoire -, ils pissent et chient dans leur froc, tant ils ont peur d’un attentat islamiste !
    Alors, faut-il les craindre, oui ou non ? Doit-on avoir PEUR de l’islam (comme Valls, Cazevieille et consorts), oui ou non ?

  4. Ce qui prouve, à qui en doutait encore, que la marche de dimanche n’était qu’une vaste fumisterie. Il y a longtemps que les politiques se sont aplatis.

  5. La PP de Paris toujours aux avant postes de le censure.

  6. Le terrorisme islamique est efficace, surtout quand les élites de gauche ont toujours refusé toutes critiques de l’Islam à l’image de Guy Bedos ou du MRAP

  7. C’est vrai qu’ils risquent bien plus que ceux qui ont étalé à l’entrée du marché de Noël de Périgueux , l’affiche du dessin de Charlie montrant la Vierge Marie en train d’accoucher ….

  8. Tiens : Boucault, l’inénarrable préfet de Paris, nous montre ses chaussettes ?
    Les bretelles de sont pantalon auraient elles craqué ?
    Dans le film, Il était une fois dans l’Ouest, un pauvre hère se fait assassiner car il porte ceinture et bretelles.
    Quand on n’a pas confiance dans son propre pantalon …

  9. L’auto-censure et la première atteinte à la liberté d’expression.
    Parions que Claude Telliez et Flora Guillem manifestaient pourtant dimanche…

  10. Et par contre, demain, Charlie Hebdo a le droit de faire paraître son torchon juste bon à finir dans les toilettes (et encore) avec Mahomet en Une.
    Certes, pour le citoyen lambda, qui a le cerveau complètement lavé par les merdias, cette caricature peut paraître très soft, et même sympathique.
    … Sauf que la religion musulmane interdit expressément toute représentation du “prophète” et qu’en plus, comble de provocation, le dessinateur lui a collé dans les mains la pancarte “Je suis Charlie” (ce qui, pour un musulman, est une insulte supplémentaire et ça, je peux le comprendre, étant donné que ce “canard” est le “digne” représentant de la décadence occidentale).
    On peut donc s’attendre à de vives réactions, mêmes chez des musulmans non radicaux. Alors vous pensez bien qu’avec le nombre de sympathisants djihadistes dispersés sur notre territoire, la spirale de la violence risque de repartir.
    D’ailleurs, en prévision de la parution de Charlie Hebdo demain, les responsables musulmans de France ont appelé leurs coreligionnaires au calme… Ca veut tout dire. Je ne suis cependant pas certaine que cette demande soit très écoutée dans les banlieues.
    En tout cas, si jamais il y a UN SEUL nouveau mort suite à la parution de cette Une provocatrice à l’égard des musulmans, ce sera en grande partie la faute de ces irresponsables de journalistes.
    Pour ma part, c’est ce que j’appelle “jeter de l’huile sur le feu”.

  11. La dhimmitude en marche !

  12. islamophobie = peur de l’islam
    qui a peur???
    le monde à l’envers…

  13. Mais ils n’ont donc toujours pas compris que cette marche n’avait qu’un but : dédouaner les musulmans dits “modérés” et récupérer leurs votes pour les élections qui viennent.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services