Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

L’anonymat pour garantir la démocratie

Lu dans Le Monde :

"Marine Le Pen dispose, pour l'heure, de 346 promesses de parrainage. Le Front national a demandé à un huissier de venir dresser un constat sur le nombre de promesses actuelles, pour nourrir un mémoire complémentaire, jeudi 9 février, à la question prioritaire de constitutionnalité (QPC) déposée par Mme Le Pen au Conseil constitutionnel.

Alors que la récolte de paraphes d'élus est toujours difficile, le FN compte sur la procédure engagée auprès du Conseil constitutionnel pour débloquer la situation. Sa démarche est renforcée par celles de deux éventuelles concurrentes à l'élection : Christine Boutin (Parti chrétien-démocrate) s'est jointe, le 2 février, à la QPC de Mme Le Pen, tandis que Corine Lepage a fait un recours en intervention.

Il s'agit pour la seconde, candidate écolo-centriste, qui rencontre elle aussi des difficultés à trouver les 500 signatures nécessaires, de " ne pas laisser seule Marine Le Pen défendre l'anonymat des parrainages ". Pour l'audience au Conseil constitutionnel, le 16 février, seront donc présentes trois prétendantes à l'Elysée. […]

Dans ses observations sur l'élection présidentielle de 2002, le Conseil avait "relevé que des pressions s'étaient en effet exercées sur les élus habilités à présenter un candidat". Les juges constitutionnels ajoutaient que ces pressions s'exerçaient "soit par l'équipe de campagne de ce dernier (pour les pousser à signer le formulaire de présentation), soit par divers groupements politiques ou associatifs (pour les en dissuader)."

Partager cet article

10 commentaires

  1. Bonjour,
    Le peuple est souverain. Par conséquent c’est à lui de porter un candidat par un certain nombre de signatures. Je pense que le candidat serait plus légitime car choisi par ses pairs.
    Plutôt que recueillir 500 signatures auprès d’élus dont la liberté ne semble plus tout à fait libre.

  2. Si Marine Le Pen n’a pas ses signatures, elle ne doit s’en prendre qu’à elle-même. Voir les révélations et la conclusion de l’article de “Rastignac”, dans Valeurs actuelles” :
    http://www.valeursactuelles.com/notre-opinion/notre-opinion/jours-de-col%C3%A8re20120209.html

  3. Arrêtons la comédie! Ils nous feront tous pleurer! Que les petits candidats se rassurent: si leur candidature peut nuire à l’un ou l’autre des 2 gros adversaires, ils auront leurs 500 signatures! Le Ps les fera donner par les maires Ps et l’UMP par les maires UMP s’ils y voient un intérêt. C’est quand les 500 signatures ont été imposées qu’il fallait faire une émeute, pas maintenant…

  4. @ Nicole
    Vous devez plaisanter certainement. La source de ce ragot UMP lancé par COPPE n’est pas crédible crédible : le journaliste s’abritant derrière un pseudo dans un journal appartenant à un des financiers de N. SARKOZY, dont deux membres de famille sont actuellement parlementaires UMp alors que leur père et grand père l’était déjà, et dont l’entreprise dépend entièrement des marchés de l’Etat depuis 3 générations est très objectif ? Peut-être même est-il libre ? A chaque élections Valeurs Actuelles distille contre le FN des rumeurs, informations bidonnées et pseudos études électorales selon la même stratégie : aux dernières régionales, ils avaient même sous-entendu que JM LP aurait le plus grand mal face à la liste BOMPARD. Résultat : 10 fois plus de voix pour le FN que la liste Bompard.
    @ Durport
    Un ”petit” candidat, à 18 % ?
    Vous ignorez votre histoire politique : quand la loi imposant 500 signatures (100 auparavant) fut votée, Jean-Marie LE PEN fut le seul homme politique à protester. Mais combien d’émeutes pensez-vous qu’il faille organiser pour être dissous pour violence et illégalité ?
    C’est là la type même de réflexion étrangement déconnectée du réel.
    En 1981, déjà Michel PONIATOWSKY organisa l’empêchement de la candidature de J-M LP : il l’a ensuite reconnu ; Giscard lui-même a reconnu que ce sont ces 1 % des voix FN abstentionnistes au 1er tour qui lui ont fait défaut au second.
    Valeurs Actuelles défend surtout la valeur boursière du Groupe Dassault.

  5. Le peuple est souverain ….le souverain fut décapité ….même sanction que précédemment !

  6. @PG
    Voici une partie de la liste des émeutes manquées depuis 1968 (refus d’Humanae Vitae par la grande majorité des catholiques):
    loi Neuwirth, loi Veil, loi Gayssot, loi Neiertz,etc, etc, etc…
    Quand les “petits candidats” auront leurs 500 signatures, je demanderai aux journalistes de publier la liste (après les élections bien sûr). Vous verrez combien de PS, verts, cocos ont donné des signatures aux Boutin, le Pen etc. Mais ces listes ne seront jamais publiées, la farce démocratique en prendrait un coup.

  7. Ce sont effectivement les Le Pen père et fille les seuls responsables de cet état de fait. Le père en refusant toute implantation locale dans les toutes petites communes, comme cela lui a souvent été suggéré par de nombreux cadres pendant des années, sa fille en détruisant en quelques années tout le réseau militant du parti. Comme le disait un journaliste cette semaine dans un article le FN aujourd’hui, c’est le Potenkime, une belle façade (les sondages faussement prometteurs) l’intérieur vermoulu(des fédérations exsangues)…

  8. @ Durport et @Jean-Baptiste
    Auriez vous fait partie des émeutiers ?
    J’ai été militant de mouvements dits ”d’extrême droite” quand j’avais 16-25 ans : la violence il est facile d’en parler, mais quand on y est confronté c’est autre chose. Quand les meetings de M. ROYER étaient attaqués par des hordes gauchistes, parce qu’il était contre l’avortement, je n’ai pas vu beaucoup de ”catholiques” estampillés comme tels pour le défendre : trop violent, pas assez ”charitable de se battre physiquement”, etc…., et M. ROYER fit appel aux militants ”d’extrême-droite”. Je ne regrette pas qu’il y ait eu depuis 1984, grâce à la proportionnelle aux européennes, (en grande partie supprimée depuis par le RPR et l’UMP) l’émergence du FN : malgré tous les reproches qui lui sont faits et dont certains sont mérités, les idées de droite aient trouvé un porte voix, sans émeutes.
    Rien ne vous empêche de commettre des violences contre un centre d’IVG ou un bureau du Planning Familial : allez-y en martyre ou kamikaze, et mesurez les conséquences……..
    Pour les signatures, celles de gens de gauche ne seraient pas nécessaires, si les gens de l’aile droite de l’UMP étaient libres : si donc la proportionnelle permettait à chaque élu plus de liberté et au FN surtout d’avoir le nombre d’élus correspondant à ses voix. Aux dernières régionales et cantonales par exemple, les modes de scrutin d’il y a 10 ou 15 ans, auraient fait que le FN aurait déjà ses signatures.
    Les modes de scrutin municipaux ont été ”corrigés” dans les années 80-90, afin que la liste en tête ait 50 % des sièges plus 50% de l’autre moitié des sièges, avec de plus des seuils relevés constamment pour atteindre le second tour, ce qui laisse au FN d’extrêmes difficultés : mais au fait, est-ce que vous avez donné votre nom une fois pour une liste ou une candidature locale ? Si ce n’est pas le cas, la critique est facile, mais l’engagement autre que verbal……. Il faut souvent 40 noms voire plus, pour monter une liste municipale : votre candidature est attendue pour les prochaines.

  9. @pg il ne s’agit pas de communes où il faut des listes de 40 noms, mais de toutes petites communes où la candidature est libre et où une famille peut changer le résultat et prendre la mairie. Je vous rassure, j’ai personnellement constitué des listes de 53 noms et permis à plusieurs colistiers d’être élus…

  10. @ Jean-Baptiste
    Dans de si petites communes, le maire n’est plus libre : depuis cette année chaque commune est affiliée directement ou indirectement à une communauté de communes ou de pays, etc…. : le maire est donc totalement dépendant de systèmes de péréquation de taxes et subventions.
    Je connais plusieurs maires, dont les familles sont implantées depuis plusieurs siècles et qui ont donné plusieurs maires à leur commune : ils ne veulent pas donner leurs signatures, car ils savent que c’est la fin de toute possibilité de crédits etc… pour leur commune.
    Les Le Pen ne sont pas responsables de tout : c’est qq peu facile. Les critiques sur eux sur ce point de l’ancrage local, qu’ont-ils fait de mieux à chaque dissidence ? Rien.
    Car c’est très complexe et le mieux serait l’anonymat des signatures d’élus. et la modification des modes de scrutin.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services