L’anneau de Ste Jeanne d’Arc à Renaissance catholique

Communiqué de Renaissance Catholique :

Petits plats dans les grands pour cet anniversaire ! Un site prestigieux : le Puy-du-Fou ; un spectacle exceptionnel : la cinéscénie ; un événement spirituel majeur : le tricentenaire de la mort de Saint Louis-Marie Grignion de Montfort en la "ville sainte de la Vendée", Saint Laurent-sur-Sèvre ; des conférenciers de haut niveau : Michel De Jaeghere, François-Xavier Bellamy, Axel Rokvam, Albane Piot, Laurent Dandrieu, Alain Lanavère, Sven Scheuren, Arnaud Jayr et Philippe de Villiers. N’oublions pas une assistance nombreuse (500 participants) et largement rajeunie (250 participants de moins de trente ans), une messe "mythique" dans la superbe basilique Saint-Louis-Marie-Grignion-de-Montfort en présence de l’anneau de Jeanne d’Arc, récemment acquis par le Grand Parc du Puy-du-Fou, et proposé à la vénération des fidèles.

Tous les domaines de la culture ont été abordés après deux conférences introductives parfaitement complémentaires et d’une haute tenue intellectuelle de Michel De Jaeghere, À quoi sert la culture ?, et de François-Xavier Bellamy, La crise de la culture contemporaine. Citons la peinture : Apprendre à regarder un tableau (Albane Piot) – émouvant –, la littérature : Bonne littérature et bons sentiments(Alain Lanavère) – passionnant –, Le cinéma, septième art (Laurent Dandrieu) – fascinant – et La musique langage, du cœur, éblouissante conférence d’un virtuose allemand Sven Scheuren.

Axel Rokvam sut avec conviction et simplicité présenter le combat pour la culture des Veilleurs, initialisé à l’occasion de la lutte contre la dénaturation du mariage, laissant à Arnaud Jayr le soin de traiter des liens entre Culture sacrée et culture profane avant que Philippe de Villiers, en une magistrale conclusion, n’explicite la nécessité vitale du combat métaculturel pour que la France renoue avec ses racines chrétiennes et échappe aux pièges du consumérisme hédoniste et du terrorisme islamique.

Quatre journées en Chrétienté, donc en présence de plusieurs prêtres, qui ont aussi été, grâce à notre proximité avec le Puy-du-Fou, la rencontre avec l’Histoire de France – par les spectacles –, le peuple de France – par les visiteurs – et un amoureux passionné de la France et de la Vendée, Philippe de Villiers, qui a su inverser le cours d’une Histoire que l’on croyait écrite. Il n’y a pas de sens inéluctable de l’Histoire, il y a l’Histoire que font les hommes !

Un grand message d’espérance qu’il faut conforter pour que l’Université d’été de Renaissance Catholique devienne dans le domaine intellectuel ce qu’est le pèlerinage de Pentecôte dans le domaine spirituel : un rendez-vous incontournable pour les artisans de la réforme intellectuelle et morale à mener qui, dans la filiation de la Lettre au général X d’Antoine de Saint-Exupéry, sont dévorés par l’angoisse de ce qu’il faut dire aux hommes pour les rendre à leur dignité d’enfants de Dieu et sauver notre patrie."

Laisser un commentaire