Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société / Valeurs chrétiennes : Education

L’amour ce n’est pas banal

Réflexion de Jeanne Smits dans Présent suite au meurtre d'une adolescente de 13 ans par un voyou de 14 ans, en raison d'une histoire de coeur (Carla est amoureuse du même garçon que son amie Manon, petite sœur de Gaétan. Les deux gamines de 13 ans se disputent ses faveurs. Au point d’en venir aux mains. Manon a averti son grand frère, Gaétan, lequel est venu tabasser Carla) :

C "Carla est morte et Gaétan encourt 7 ans et demi de prison pour avoir porté des coups «ayant entraîné la mort sans intention de la donner» : une vie stoppée net, une autre brisée, pour une histoire d’amourette, une «banale histoire de cœur» comme s’en lamentent la presse et la population locales. Une amourette, ce n’est rien. Une broutille. Des héros des feuilletons pour ados en accumulent cinq ou dix par an et, regardez, il ne se passe rien : on passe au suivant et on recommence !

Voilà les mensonges que l’on assène aux gamins à longueur de pages de magazines pour adolescentes et de sitcom dont le seul ressort dramatique est de savoir qui « sort » avec qui. Voilà les mensonges que relaie l’Education nationale avec sa pseudo «éducation sexuelle» sans la moindre dimension morale. Luc Chatel a au moins cette responsabilité-là !

Mais l’amour, ça fait mal. Même à treize ans. Et surtout si tout autour de vous hurle qu’il est normal d’avoir un amoureux quand on sort à peine de l’enfance, normal de « vouloir » un garçon alors qu’on n’est pas encore soi-même capable d’un amour adulte et généreux. Rien ne dit aux jeunes que l’amour – sentiment ou acte amoureux – engage, qu’il n’a de sens que « pour la vie » et dans le don de soi. Les adolescents savent qu’il faut éviter les MST et les grossesses ; personne ne leur dit l’emprise des sentiments, nul ne les met en garde contre la violence du désespoir adolescent devant un amour qui vous fuit ou qui vous échappe. On pousse les collégiens vers des amitiés amoureuses dont ils ne sortiront pas indemnes – surtout les filles."

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services