Bannière Salon Beige

Partager cet article

Europe : identité chrétienne / France : Laïcité à la française / France : Politique en France / France : Société

L’amnésie historique, dernier avatar de la haine de soi progressiste

Sputnik France est d'une qualité inégale, confinant parfois au tabloïd. Mais ce media recèle aussi quelques pépites de pertinence et d'intelligence, comme cette brève analyse du chroniqueur Édouard Chanot, dont nous recommandons par ailleurs les entretiens qu'il mène sur le même site.

 

Partager cet article

8 commentaires

  1. Pour que cette chronique ait un intérêt, il faudrait une suite. Si le camp réactionnaire parvient facilement à déconstruire les déconstructeurs, que propose-t-il pour la reconstruction si ce n’est de faire de la publicité à des initiatives ridicules ?

  2. Merci de parler de Sputnik France qui avec RT sont deux médias de qualité dans le collimateur du petit président MACRON. Je suis Sputnikienne. Pour cette vidéo offerte : Spassiba !

  3. Excellent ! D’ accord à tous points de vue ….

  4. Et pour le Code noir, rappelons une bonne fois pour toute que c’était un immense progrès là où régnait l’anarchie dans tous les autres pays !
    La France était le SEUL pays esclavagiste au monde a l’avoir réglementé pour en adoucir la pratique.

  5. tout n’est donc pas perdu …merci

  6. Puisqu’on parle d’art, à noter la vente du tableau attribué à Léonard de Vinci, le “Salvator Mundi” qui a fait dans les 400 millions d’euros aux enchères ce 15 novembre, devenant ainsi le tableau le plus cher du monde passé aux enchères.
    A noter sa description par un homme politique amateur d’art à partir de 48 mn :
    https://www.youtube.com/watch?v=a4JrC8bjLyg
    A l’heure où le politiquement correcte interdit toute allusion au religieux chrétien, c’était à signaler.

  7. Encore un exemple d’iconoclastie : à Vendôme, le maire UDI, Pascal Brindeau, a décidé de changer le nom de la rue de Pôle emploi qui portait le beau nom de rue Albert Ier pour lui donner le nom de Denis Diderot. Encore un régicide et un mémoricide ! Honte aux républicains, des fanatiques !

  8. @ Dominique :
    Avec Denis Diderot, ça limite la casse, car ça aurait pu être pire ! Pauvre roi-chevalier…
    Il faut bien savoir que c’est le conseil municipal qui décide du nom des voies de la commune, pourquoi donc les communes dites “de droite” n’osent-elles pas baptiser leurs rues avec des noms d’hommes libres ou de femmes courageuses ?
    – des noms comme Winston Churchill, Ronald Reagan, Lech Walesa, Prof Jerôme Lejeune…
    – des noms comme Asia Bibi ou le noms des deux victimes de l’attentat de Marseille ?
    Elus de droite, réveillez vous ! Et cessez d’avoir les flubes devant les diktats de la “gôche” !

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.