Bannière Salon Beige

Partager cet article

Pays : Russie

L’alliance nazie-communiste entre Hitler et Staline a duré près de deux ans

L’alliance nazie-communiste entre Hitler et Staline a duré près de deux ans

De Bernard Antony :

Je comprends que bien des Russes soient de chaleureux partisans de la politique de Vladimir Poutine. Sur bien des plans, intérieurs et extérieurs, ce dernier a su redonner de la puissance, de l’ordre, de l’influence à son pays. Néanmoins, quand Poutine rappelle hier à propos de la commémoration du débarquement allié en Normandie du 6 juin 1944 que le rôle essentiel dans la victoire sur le nazisme fut celui de l’URSS, cela relève de la triste désinformation historique qui constitue de plus en plus hélas un des soubassements idéologiques du régime et du conditionnement non seulement de l’ensemble du peuple mais surtout de l’éducation de la jeunesse.

Hélas, aucun dirigeant des pays commémorant le débarquement n’a voulu ou n’a su répliquer au président russe. Sans doute Trump en aurait-il le caractère mais il n’est pas sûr qu’il ait la culture pour cela. Sinon il aurait pu se livrer à l’envoi d’une gerbe de « tweets ».

– Rappelant qu’avant d’être son ennemie, l’URSS fut durablement l’alliée de l’Allemagne nazie, Staline signant le 24 août 1939 avec le représentant d’Hitler, Von Ribbentrop, le pacte d’alliance que l’on sait. Ou plutôt que ne savent plus des politiques et des journalistes incultes.

– Rappelant que le pacte avait été longuement préparé par les deux comparses Hitler et Staline.

– Rappelant qu’il se concrétisa dans un sommet de cynisme par la double invasion de la Pologne par la Wehrmacht le 1er septembre 1939, par l’Armée rouge le 17 septembre.

– Rappelant les massacres respectifs de la Tcheka-NKVD soviétique (Katyn) et de l’appareil SS-Gestapo.

– Rappelant l’engloutissement de centaines de milliers de Polonais et aussi de Biélorusses et d’Ukrainiens de Pologne dans les camps de travail mais aussi les camps de la mort du goulag.

– Rappelant que le 18 juin 1940, jour de l’appel de Londres du général de Gaulle est aussi le jour de l’entrée des troupes allemandes dans Paris, ce dont Staline par message félicite aussitôt Hitler.

– Rappelant que l’alliance des deux comparses Hitler et Staline dura jusqu’à l’attaque surprise de l’URSS déclenchée par le premier le 22 juin 1941.

– Rappelant que l’alliance nazie-communiste hitléro-stalinienne a donc duré près de deux ans ! (août 1939 – juin 1941).

– Rappelant que si n’avait été au long des années suivantes la gigantesque livraison de matériel américain (véhicules par dizaines de milliers) à une Armée rouge exsangue après les hécatombes des purges de Staline, ce dernier n’aurait pu terminer en vainqueur la guerre qu’il avait commencé avec les futurs vaincus.

La considération que certains peuvent avoir pour la politique de Poutine ne devrait tout de même pas les dispenser de constater qu’il est un grand champion de la désinformation historique et politique c’est-à-dire du mensonge. La fascination qu’il sécrète chez beaucoup ne rappelle-t-elle pas les aveuglements de jadis devant Hitler et Staline ?

Il n’y a heureusement pas ou plus de statues d’Hitler en Allemagne. Il y a toujours le mausolée de Lénine à Moscou et des milliers de statues de Staline en Russie. L’État de Poutine veille à leur entretien.

Partager cet article

20 commentaires

  1. Les horreurs de Staline n’effacent pas le nombre de morts russes / “bloc de l’Est” dans cette guerre. Et n’oublions pas que ce fut le cas des deux guerres mondiales: la Russie a aussi payé le tribut humain le plus lourd durant la première, servant de chair à canon préventive dans des attaques dénuées de sens sur le front est pour aider au succès toujours flamboyant des opérations toutes plus géniales les unes que les autres réalisées sur le front ouest, avant de se faire saper de l’intérieur par … l’Allemagne. Ce que dit Poutine reste vrai: l’URSS a joué un rôle majeur dans cette victoire, que l’on préfère les faucilles, les marteaux, les bandes ou les étoiles.
    Peut-on reprocher au chef d’une nation de se servir et d’exciter les sentiments belliqueux de son peuple par tous les moyens ? Il serait peut-être temps de faire notre “autocritique” (je sens que vous allez apprécier le trait d’humour) et d’éveiller le peuple endormi (amolli ?)

  2. La peste et le choléra.

  3. Il a raison, l’histoire est falsifiée, mais des 2 côtés. Il n’y avait pas les “gentils” d’un côté et les “méchants” de l’autre. Américains, Allemands et Russes sont à mettre sur le même plan. Quand on gratte un peu, on s’aperçoit qu’il y avait des liens étroits entre les trois.
    Pour compléter le tableau, je rajouterais le pacte Germano-Sioniste (ou Accords de Transfert).

  4. “Il n’y a heureusement pas ou plus de statues d’Hitler en Allemagne. Il y a toujours le mausolée de Lénine à Moscou et des milliers de statues de Staline en Russie. L’État de Poutine veille à leur entretien.”
    Bernard Antony devrait le savoir, l’Histoire est toujours écrite par les vainqueurs pour le meilleur et pour le pire. Que la Russie d’aujourd’hui veille à entretenir les reliques de l’ensemble de son histoire en assumant la totalité est un exemple dont en France on ferait bien de s’inspirer au sujet de certaines périodes controversées… Non seulement cela n’a rien de choquant, mais il faut aussi rappeler que le communisme n’a jamais été vaincu militairement, raison pour laquelle il n’aura jamais son “Nuremberg” …
    Enfin, dans toute son énumération non exhaustive, BA considèrerait-il comme un détail le sacrifice de 21 millions de Soviétiques pendant la Grande Guerre Patriotique, qui fut quand même, sans occulter l’apport de matériel Américain en effet, un peu décisive quant à l’issue de la guerre après le tournant de Stalingrad ? Que Poutine rappelle aux occidentaux cette vérité essentielle n’est en aucun cas de la “désinformation historique” puisqu’il s’agit bien de la version officielle communément admise…
    Que Bernard Antony n’aime pas Poutine est son droit le plus strict, mais qu’il le dise sans nous refaire à chaque fois un historique idéologiquement biaisé de la comptabilité macabre de l’URSS et de la seconde guerre mondiale, dont Poutine n’est en rien responsable…

    • D’accord avec vous Ludo72. Bernard Antony ferait mieux de combattre la désinformation permanente qui sévit en France.

      Car au contraire de la Russie, en France, on a plutôt tendance ces jours-ci à falsifier falsifie l’histoire, on change les noms de rues, on travestit la bataille de Poitiers en faisant d’Abd-el-Rahman presque un saint, on invente un crime de guerre en Algérie, on enlève des croix, on passe sous silence des attaques anti-chrétiennes, on interdit des crèches, … En Espagne, on veut déplacer le corps de Franco, etc.

      Ensuite, on nous ordonne de faire attention aux « feuk niouzes » et autres mensonges.

  5. Et n’oublions pas les clauses secrètes du Traité de Rapallo, signé en 1922 par la République de Weimar et l’URSS, permettant l’entraînement secret d’une partie de l’armée allemande en URSS en échange de materiels de guerre allemands construits sous licence en Russie. Ce traité a duré jusqu’en 1933, permettant dès son avènement au Chancelier Hitler (élu démocratiquement en dépit des pronosriccs optimistes de Léon Blum) de disposer de forces conséquentes qu’il saura utiliser en temps utile.

  6. Le Cher Bernard oublie aussi l’essai d’alliance, ou plutôt d’accord, qu’anglais et français ratèrent en 1939 avec l’URSS. Il semblerait que l’hostilité anglaise ait été plus forte que la française à ce sujet. En parallèle, ou parce qu’il comprenait bien que cela n’aboutirait pas, Staline discutait avec Hitler via Ribbentrop. Donc… Idem pour l’Italie. Là aussi les anglo-français “jetèrent” Mussolini dans la gueule du loup (Hitler).
    La diplomatie anglo-française des années 30 n’a pas été à la hauteur. Les anglais n’ont pas soutenu les français qui voulaient réoccuper la rive gauche du Rhin lorsque Hitler a rétabli le service militaire en Allemagne et remilitarisé cette rive gauche.
    Bref, que l’on aime ou pas Poutine, sa place était évidemment auprès des anglais et des américains avec nous pour ce 6 juin, commémorant le 75° anniversaire du débarquement.
    Cela dit, tout ce qu’écrit et rappelle le Cher Bernard dans son communiqué sur l’attitude des Soviétiques est véridique et il est vrai que l’on oublie trop souvent les positions ignobles qu’ont eu les soviétiques vis-à-vis de la Pologne des Etats baltes et de la Finlande pendant cette triste période.

  7. J’aime bien Bernard Antony mais pour le coup, il est caricatural : Peut-être a-t-il besoin de vacances ?

    Ce qu’il écrit, on le sait déjà mais il prend parti sans même évoquer l’autre face de la pièce. Laissons ces stratagèmes de propagande à sens unique à LREM, on en souffre déjà assez.

    Sans Poutine, il n’y aurait plus beaucoup d’orthodoxes en Russie ni de témoignages de ce passé glorieux. L’Ukraine occidentalisée aurait gangrené la Russie et on aurait des Gay Pride, des femens, de l’euthanasie, de la GPA, de l’avortement de confort encouragé, … de Moscou à Vladivostok.

    Le pays ressemblerait à des Balkans immenses et islamisés au sud avec des gros Kosovo partout et, pourquoi pas, de la vente d’organes et de l’exportation de terroristes.

    On aurait donc peut-être aussi un pays découpé en morceaux entre Chinois à l’est, islamistes au sud et européens décadents à l’ouest où on parlerait le mosglobish: le rêve pour les États-Unis.

    Voilà, j’ai réussi à être aussi caricatural que Bernard Antony. Un partout, la balle au centre !

    Meltoisan

  8. L’histoire est toujours écrite par les vainqueurs.
    Si la guerre avait été gagnée par l’Allemagne nazie, ou l’Union Soviétique communiste, nous aurions été éduqué dans la critique du capitalisme libéral américain, et ses méfaits …, pas tous inventés!

  9. Je ne mets que des liens wikipedia:

    Concernant le contrat Haavara :
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Accord_Haavara

    Mais qui se souvient de:
    https://en.wikipedia.org/wiki/Lehi_(militant_group)

  10. Ne pas oublier que l’Allemagne a été affaibli par la guerre avec les Russes et donc, moins de troupe pour repousser un débarquement mais le massacre a tout de même été énorme. Sans le débarquement des Alliés, les historiens me semblent être tous d’accord pour dire que nous aurions été libéré malgré tout en raison de la percée Russe dans un délais pouvant être de quelques mois. Pas sur que nous aurions été gagnant du point de vue politique. Pa contre, on n’a pas été gagnant non plus avec le Américains et De Gaulle l’a rapidement compris d’où notre retrait et liberté vis à vis de l’OTAN mais, en raison de quelques traîtres… La France à est nouveau totalement lié à l’OTAN…
    Ne pas oublier que c’est la Russie qui a eu la plus lourde perte humaine durant cette guerre et nous nous devons de remercier la population Russe et tous les russes tombés pour libérer les pas du Nazisme (j’ai précisé la population et non le gouvernement de cette époque). Poutine à raisons de rappeler l’histoire et la part majeure jouée par les Russes pour la libération et la victoire (sans elle, aucun libération n’aurait eu lieu, les Allemands auraient alors pu regrouper et concentrer ses forces à repousser toute tentative de débarquement voir aller envahir la GB)

  11. Merci de mettre un ? après le lien de “Mais qui se souvient de:”
    C’est du wikipedia mais ignorance total de éléments surprenant…

  12. et qui se souvient que Roosevelt a été décoré par Hitler du plus grand insigne de l’armée allemande en 1939 pour services rendus: matériel de guerre, carburant etc.. et qu’il a fallu que les américains se prennent une dégelée par les nippons pour entrer en guerre? et que pour soi-disant tuer tous les allemands on bombardait à qui mieux mieux tant pis pour les civils, il faudrait peut-être y penser un tant soit peu. Et qui avait intérêt à faire la guerre et à détruire le plus possible?

  13. 1) l’intervention des USA a sauvé la France non de l’Allemagne nazie qui avait déjà perdu la guerre, mais des soviétiques communistes
    20 millions de morts à comparer aux 200 000 morts américains du débarquement.
    Le but des USA était de sauver leur marché économique, leurs principaux clients solvables et collaborateurs potentiels.
    Et d’accroître à terme leur contrôle politique et culturel.
    Voir les révélations dans le dernier livre de Philippe de Villiers sur les instructions américaines données à leur agent Jean Monet pour la construction de la CECA et de l’embryon de l’UE.
    De fait nous avons failli devenir une colonie américaine, ou un de leur Etat , De Gaulle ayant sauvé la France de cela.
    2) parler des dizaines de milliers de morts civils innocents et inutiles militairement dus aux bombardements « libérateurs » des Américains …
    Lors des bombardements américains : plus de morts civils dus à ces bombardements qu’aux nazis !
    Ces destructions matérielles ont été un argument pour intervenir économiquement dans le pays (comme après l’intervention en Irak …)

  14. Les banquiers…

  15. Rappelons à Monsieur Bernard Antony que le souci de la vérité et la simple décence devraient inciter à parler avec plus de véracité et de respect de la contribution des Russes (même soviétiques!) à la victoire…à quel prix,
    mon Dieu!
    Assez de procès à Poutine..même si les media nous dressent à cracher au commandement dès qu’on prononce son nom…..surtout quand on a un chef d’état comme le nôtre..vraiment il ne faut pas manquer d’air!

  16. Les vainqueurs et vaincus ont tous une mémoire sélective ou à géométrie variable : Imaginons qu’un parti néo-nazi veuille faire son entrée à l’Assemblée nationale française. Evidemment que tout l’appareil repressif médiatique, politique et judiciaire se mettrait en route.

    Et pourtant !

    Nous avons, à l’Assemblée nationale, des députés communistes du PCF, héritiers politiques de cette idéologie ignoble, assassine, totalitaire et génocidaire qui a fait bien davantage de victimes que le Troisième Reich hitlérien.

    Pourquoi tirer à boulets rouges sur le petit moustachu, assassin de masse d’outre-Rhin, et laisser le communisme, idéologie politique génocidaire, avoir des représentants officiels à l’Assemblée nationale française ? Où est la cohérence ?!

    Si l’on interdit à un parti néo-nazi de sièger à l’Assemblée nationale, la même interdiction doit s’appliquer aux socialo-bolchéviques assassins de masse qui y siègent au nombre de 11. Ces 11 députés communistes sont coupables de complicité de crime contre l’humanité, coupables de complicité de crimes de guerre et coupables de complicité et apologie d’idéologie génocidaire.

    Alors, pourquoi personne ne bouge le petit doigt ? Parce que les crimes horribles du stalinisme, du maoïsme, des Khmers rouges, etc. ont été commis par la gauche pourrie et sanguinaire, totalitaire et génocidaire (le camp du “politiquement correct”) et il n’y a donc rien à critiquer ! Toujours le deux poids, deux mesures. Quand c’est la gauche qui assassine, c’est bien car c’est, par définition, pour des motifs légitimes; par contre quand c’est le camp de la droite ou considéré comme tel (le petit moustachu d’outre-Rhin était un socialiste nationaliste !), c’est considéré comme une abomination qui mérite que s’applique toute la rigueur de l’appareil judiciaire, tenu par des commissaires politiques rouges déguisés en juges.

    Pauvre France, puisse Dieu avoir pitié d’elle !

  17. Monsieur Antony expose ici la fameuse équation médiatique :
    Peuple russe = communisme = Staline = Hitler.
    Comme si le peuple russe n’avait pas été la première victime du communisme… et du nazisme.
    … et traite, encore, M. Poutine de désinformateur ?!
    Ce n’est pas très sérieux, tout ça…

  18. Bernard Antony serait-il un idéologue, c’est-à-dire quelqu’un qui refuse de voir la réalité parce qu’elle lui déplaît ? Les faits sont là : les Soviétiques, aussi odieux soient-ils, ont libéré Stalingrad, Leningrad, Moscou tout seuls, sans aide américaine, et le front de l’Est a mobilisé l’essentiel de l’armée allemande (sans quoi les Américains n’auraient même pas pu songer à débarquer !).
    Le Etats-Unis ne sont entrés en guerre qu’après la rupture du pacte germano-soviétique et ne sont réellement intervenus en Europe qu’en 1943 lorsqu’il apparaissait évident que l’URSS était capable de battre seule l’Allemagne. Il s’agissait alors pour eux de maintenir l’Europe occidentale hors de l’orbite de Moscou.
    Que les communistes aient commis d’effroyables crimes tout au long de leur histoire ne change rien au fait que oui, l’URSS aurait suffi et non, le débarquement n’était pas nécessaire pour inverser le rapport de force. Mais si l’on veut parler des deux ans du pacte Germano-soviétique, parlons également de l’aide apportée par des (voire les) Américains à la révolution russe. Et n’oublions pas que la “libération” américaine nous a laissés à deux doigts du pouvoir communiste.

  19. Rappelant que Mme Merkel assistait aux cérémonies …

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services