Bannière Salon Beige

Partager cet article

Immigration / Pays : International

L’Algérie, prochain pays sur la liste des “regime changes” ?

L’Algérie, prochain pays sur la liste des “regime changes” ?

Stratediplo nous propose un intéressant point de situation sur l’Algérie et les perspectives sombres qui sont les siennes. En dépit de la posture anti-française du régime d’Alger, il n’y a pas là de quoi se réjouir, que ce soit pour les habitants de ce pays, comme d’abord pour les conséquences qu’auraient pour la France sa déstabilisation durable. Extraits.

La première puissance d’Afrique et de Méditerranée est fragile. Le régime est une dictature gérontocratique totalement coupée de la société réelle et des générations dites “de l’indépendance”. Pauvre, sans emploi et facilement affamée, la population peut vraisemblablement être manipulée, comme l’a été la frange des quinze à trente ans en 1992. Cette population est jeune et une bonne partie de la jeunesse n’a justement pas connu le déchirement qui, il y a une génération, a tué cinq fois plus de civils que l’autre guerre de religion contemporaine, en Bosnie et Herzégovine. Quant à la diaspora, forte d’après son association internationale de sept millions de ressortissants dont cinq millions en France, elle est sûrement encore plus manipulable puisque déjà en grande partie radicalisée. De toute façon les dernières expériences de “révolutions de couleur”, comme le coup d’Etat de février 2014 en Ukraine, ont montré qu’une participation réelle de la population n’est pas absolument indispensable. Un prétexte de déclenchement est cependant utile en matière de communciation internationale, et peut être trouvé à l’occasion de l’élection présidentielle d’avril 2019. On connaît le principe, il suffit que des sondages “indépendants” (c’est-à-dire étrangers) d’intentions de vote annoncent un résultat totalement différent du pronostic réaliste, puis que des sondages “à la sortie des urnes” annoncent un vote totalement différent de celui qui ne peut qu’être constaté par la commission électorale, ensuite de quoi il n’y a plus qu’à accuser le gouvernement de tricherie et à lui donner un ultimatum pour la proclamation de résultats conformes à la dictée étrangère (il y a des exemples).

Pour l’Union Européenne, l’OTAN et l’Islam, l’Algérie et sa politique représentent un sérieux obstacle à une invasion massive venant d’Afrique. Sa déstabilisation ouvrirait de nouvelles voies, et ajouterait aussi de nouvelles masses aux “migrations de remplacement” appelées par le rapport de l’ONU du 21 mars 2000.

Partager cet article

1 commentaire

  1. Pauvres algériens… Autour de cette vieille guenille de Bouteflika gravitent toute une floppée de gus qui s’acharnent à le maintenir au pouvoir (et en vie), ce qui leur permet de profiter du système !

    On a connu la même chose avec les derniers phalangistes espagnols en 1975 qui trouvaient le moyen de se disputer devant le quasi cadavre de Franco, pour profiter des dernières miettes…

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services