Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : L'Islam en France

L’Algérie achète la grande mosquée de Paris construite pour les soldats français musulmans de la Grande guerre

Le projet est officiel

"L'Algérie a entamé officiellement les procédures d'appropriation de la Grande mosquée de Paris (GMP), a affirmé son ministre des Affaires religieuses Mohamed Aïssa cité aujourd'hui par la presse.

«Les procédures visant à faire de la mosquée de Paris une propriété de l'Etat algérien ont été entamées officiellement par le biais de l'ambassade d'Algérie à Paris», a affirmé le ministre devant la commission des Affaires étrangères de l'Assemblée nationale. Selon lui, la démarche s'appuie sur une loi française stipulant qu'«un pays étranger qui finance une association de droit français peut, passés 15 ans, prétendre à la propriété de cette entité, ce qui est le cas pour la Grande mosquée de Paris».

Premier lieu de culte musulman construit en France métropolitaine en hommage aux dizaines de milliers de soldats musulmans morts pour la France lors de la première guerre mondiale, la GMP est gérée par une société des Habous de droit français, dirigée par le Franco-Algérien Dalil Boubakeur".

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

11 commentaires

  1. Dans L’Action française du 13 juillet 1926, Charles Maurras a écrit :
    “” II. La mosquée
    Quelques rues du centre de Paris sont égayées par de très belles robes de nos visiteurs marocains. Il y en a de vertes, il y en a de roses, il y en a de toutes les nuances. Certains de ces majestueux enfants du désert apparaîtraient « vêtus de probité candide et de lin blanc » si leur visage basané et presque noir ne faisait songer au barbouillage infernal. Que leurs consciences soient couleurs de robe ou couleur de peau, leurs costumes restent enviables : notre ami Eugène Marsan m’est témoin que le plus négligent des hommes serait capable des frais de toilette qui aboutiraient à ces magnifiques cappa magna, à ces manteaux brodés de lune et de soleil. Notre garde républicaine elle-même, si bien casquée, guêtrée et culottée soit-elle, cède, il me semble, à la splendeur diaprée de nos hôtes orientaux.
    Toute cette couleur dûment reconnue, il n’est pas moins vrai que nous sommes probablement en train de faire une grosse sottise. Cette mosquée en plein Paris ne me dit rien de bon. Il n’y a peut-être pas de réveil de l’Islam, auquel cas tout ce que je dis ne tient pas et tout ce que l’on fait se trouve aussi être la plus vaine des choses. Mais, s’il y a un réveil de l’Islam, et je ne crois pas que l’on en puisse douter, un trophée de cette foi coranique sur cette colline Sainte-Geneviève où enseignèrent tous les plus grands docteurs de la chrétienté anti-islamique représente plus qu’une offense à notre passé : une menace pour notre avenir. On pouvait accorder à l’Islam, chez lui, toutes les garanties et tous les respects. Bonaparte pouvait se déchausser dans la mosquée, et le maréchal Lyautey user des plus éloquentes figures pour affirmer la fraternité de tous les croyants : c’étaient choses lointaines, affaires d’Afrique ou d’Asie. Mais en France, chez les Protecteurs et chez les Vainqueurs, du simple point de vue politique, la construction officielle de la mosquée et surtout son inauguration en grande pompe républicaine, exprime quelque chose qui ressemble à une pénétration de notre pays et à sa prise de possession par nos sujets ou nos protégés. Ceux-ci la tiendront immanquablement pour un obscur aveu de faiblesse. Quelqu’un me disait hier : — Qui colonise désormais ? Qui est colonisé ? Eux ou nous ?
    J’aperçois, de-ci de-là, tel sourire supérieur. J’entends, je lis telles déclarations sur l’égalité des cultes et des races. On sera sage de ne pas les laisser propager trop loin d’ici par des haut-parleurs trop puissants. Le conquérant trop attentif à la foi du conquis est un conquérant qui ne dure guère.
    Nous venons de transgresser les justes bornes de la tolérance, du respect et de l’amitié. Nous venons de commettre le crime d’excès. Fasse le ciel que nous n’ayons pas à le payer avant peu et que les nobles races auxquelles nous avons dû un concours si précieux ne soient jamais grisées par leur sentiment de notre faiblesse.
    http://maurras.net/textes/113.html
    via
    La grande Mosquée de Paris et autres
    http://maurras.net/2009/12/15/la-grande-mosquee-de-paris-autres/

  2. Pendant longtemps l’Algérie a été un département français…. On peut bien inverser les choses en commençant par une enclave comme à Valréas !!! C’est cela que l’on appelle l’alternance ?

  3. Il faudra regarder de très près le contenu de l’acte: seuls les bâtiments peuvent éventuellement être vendus, mais pas le sol!
    En somme, cette république qui s’est appropriée les biens de l’Église Catholique et a financé des édifices religieux pour d’autres religions envisage maintenant de les vendre?
    En somme, nous suivons la voie de la Grèce.

  4. Dommage de ne pas avoir trouvé autre chose pour rendre hommage aux soldats musulmans morts pendant le premier conflit mondial…
    C est assez révélateur finalement: La première mosquée construite sur le sol français le fut par des Français. Triste.

  5. Est-ce à dire que la police ne pourra plus pénétrer dans cette mosquée devenue Algérienne ?

  6. Tout ce que touche l’état algérien se corrompt irrémédiablement.
    Ch Maurras a raison, c’est une grosse sottise que cette mosquée.
    Nous allons en payer rapidement les conséquences.

  7. Et Sainte Sophie ? retournera-t-elle bientôt au culte chretien ?
    Quelle belle occasion pour le sultan de montrer sa bonne foi !

  8. Avant de prétendre « acheter » quoi que ce soit chez nous l algerie ferait bien de payer ses dettes notamment celles des hospitalisation a répétition de bouteflika qui a une ardoise énorme aux hôpitaux de paris

  9. Voila l’une des explications du silence de Dalil Boubakeur après les attentats du 13 novembre ainsi que ses manœuvres pour ne pas organiser un rassemblement.

  10. Au su de cette loi, on ne s’étonne plus des investissements du Quatar ou autres ( notamment pour le PSG…) Histoire d’étendre leur territoire au détriment des autres !!!

  11. Arwen
    La franc-maçonnerie imposa l’islam en 1830, alors que les Kabyles voulaient redevenir chrétiens.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services