Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Laissez les vivre : Non à Macron le destructeur, Oui à la vie !

Laissez les vivre : Non à Macron le destructeur, Oui à la vie !

Communiqué de Laissez-les-vivre :

Le choix du 24 avril engagera pour 5 ou 7 ans notre pays, sa population, ses familles, sa liberté religieuse et scolaire. Les loges maçonniques et les médias mainstream ne s’y sont pas trompés : ils soutiennent à fond leur candidat, leur idole auréolée de toutes les vertus.

Les associations soucieuses de politique familiale, au contraire, s’alarment des projets sociétaux catastrophiques du candidat-président avec, notamment, en ligne de mire, une future proposition de loi sur le suicide assisté. Cela a été maintes fois annoncé par Emmanuel Macron : “Je veux faire évoluer la France vers une législation proche de celle de la Belgique”. Le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, a claironné, dès le lendemain du premier tour de l’élection présidentielle, que l’euthanasie serait la grande réforme du futur quinquennat. Cela fera l’objet d’une “grande convention citoyenne”, pilotée par qui ? Réfléchissons un peu…sans doute par un certain cabinet dont le nom commence par les mêmes lettres que le nom de notre Président bien-aimé…

Concernant l’avortement Macron a laissé la proposition des députés rallongeant le délai légal de 12 à 14 semaines être discutée et adoptée, contre l’avis du Sénat. La responsabilité personnelle du Président est engagée car il pouvait très bien ne pas renvoyer le texte en troisième lecture à l’Assemblée Nationale. L’avortement pour détresse “médico-sociale” est d’ailleurs désormais possible jusqu’au terme de la grossesse. Devant le Parlement européen, le Président en outre clamé haut et fort sa volonté de faire de l’avortement un droit fondamental opposable à tous les pays de l’Union européenne.

Le vote de la loi bioéthique ayant permis l’accès à la PMA sans père et la création de chimères, nous avons dangereusement avancé vers une société d’un “Meilleur des Mondes”, et personne n’oubliera la désormais célèbre réplique de Monsieur Macron, qui, sans doute, manque lui-même quelque peu de repères : “Un père n’est pas forcément un mâle”. Il faut reconnaître que, dans cette déconstruction familiale, Madame Buzyn lui avait un peu facilité la tâche, déclarant auparavant “qu’un père pouvait être une grand-mère”.

Celui qui ne s’est pas contenté de  déconstruire un peu plus la structure familiale et la filiation a voulu affaiblir autant que possible l’autorité parentale, et ce, par le double biais de la soviétisation croissante de l’enseignement et de la tyrannie vaccinale :

  • Soviétisationde l’enseignement :
    • Scolarisation obligatoire dès 3 ans depuis 2019
    • Passage du principe de déclaration au système d’autorisation préalable pour la création d’écoles hors contrat
    • Quasi-interdiction de l’instruction en famille
    • Mainmise croissante des lobbysLGBT sur les programmes scolaires et sur les manuels scolaires
    • Obligation du port du masque dans les écoles, collèges, lycées et universités, pendant de longs mois
  • Tyrannie vaccinale :
    • 11 vaccins obligatoires pour tout enfant né depuis le 1er janvier 2018
    • campagnes de vaccination anti-covid19 intensives pour les mineurs de plus de 12 ans, avec obligation de pass sanitaire, puis, dans certains cas, de pass vaccinal, pour les activités sportives et culturelles (or, il s’agit en réalité d’une injection génique encore en phase d’expérimentation et non d’un véritable vaccin)
    • Autorisation d’un seul parent nécessaire pour la vaccination des enfants de moins de 16 ans
    • Aucune autorisation parentale requise pour la vaccination des mineurs de plus de 16 ans

Le bilan catastrophique du quinquennat d’Emmanuel Macron ne s’arrête pas là. On peut aussi déplorer les éléments suivants :

  • Aggravation de la dégradation du montant des allocations familiales
  • Versement de l’allocation prénatale de la Paje reporté aux 2 mois de l’enfant (alors qu’il était auparavant versé lors du 8ème mois de grossesse)
  • Nouvelle baisse du montant du Complément familial de Libre Choix
  • Interdiction de la pratique du culte pendant les deux premiers confinements
  • Pèlerinages de Chartres supprimés en 2020 et réduits à de petits circuits locaux en 2021

Concernant les personnes âgées, son bilan est également déplorable :

  • Personnes âgées souvent abandonnées dans les EHPAD et condamnées à mourir, souvent avec du Rivotril, sans avoir la possibilité de voir leur famille et de recevoir les derniers sacrements
  • Refus de soins des malades du covid
  • Refus de laisser les médecins prescrire
  • Diabolisation de l’usage de l’ivermectine et de la chloroquine

De cette crise covid, découle un endettement catastrophique de la France qui a fait exploser la dette française.

De toutes ces restrictions vécues, il apparaît que Monsieur Macron est responsable et qu’un nouveau mandat serait une catastrophe nationale.

Il est d’ailleurs fort regrettable que beaucoup de thèmes n’aient pas été abordés dans le débat de mercredi soir, notamment la collusion entre le Conseil Constitutionnel et McKinsey, par le biais des Fabius père et fils. On peut également déplorer le faut que les thèmes suivants n’aient pas été évoqués :

  • Les sommes astronomiques dépensées dans les cabinets de conseil
  • Les scandales du RothschildGate
  • Les suppressions de lits d’hôpitaux
  • La suppression en catimini, entre les deux tours de l’élection présidentielle, du corps d’ambassadeurs, suppression déplorée par l’ancien ministre Dominique de Villepin lui-même

Par ailleurs, il aurait été intéressant que soit abordé le sujet de l’accès à la propriété : en effet, alors que Marine Le Pen propose la mise en place de prêts sans intérêts aux jeunes couples accédant à la propriété, Monsieur Macron, quant à lui, déclare dans son programme ne pas vouloir faire accéder à la propriété à tout prix. Cette position rappelle la diatribe d’Emmanuelle Wargon, ministre du Logement, contre les maisons individuelles. Et, n’oublions pas que Macron veut préparer les esprits au Great Reset : “Vous ne posséderez rien et vous serez heureux”, assène Klaus Schwab.

La défense de la propriété individuelle promue par Marine Le Pen semble particulièrement importante dans le cadre de la promotion de la politique familiale (c’est ce qui se fait en Hongrie, notamment).

Les thèmes de l’identité numérique européenne et du risque de suppression de l’argent liquide n’ont malheureusement pas non plus été évoqués lors du débat de mercredi soir.

Que l’on considère que Marine Le Pen soit “d’extrême droite” ou contraire qu’elle ait trahi tous les fondamentaux du Front National, le danger d’un nouveau quinquennat de Macron est tel qu’il faut absolument qu’elle gagne ou qu’elle ait le plus de voix possible.

Loin de se résoudre à voter blanc, nul ou à s’abstenir, Laissez les Vivre Sos Futures Mères appelle à voter Marine Le Pen pour débarrasser la France de Macron, l’homme qui voulait déconstruire l’Histoire de France.

Partager cet article

4 commentaires

  1. Dimanche dans l’isoloir chaque Français sera Clovis ; chaque Français pourra dire à Macron : “ainsi as-tu fait du vase de Soissons !”
    Chaque Français pourra fracasser Macron avec son bulletin de vote en se rappelant effectivement qu’il a fracassé la vie, les familles, les entreprises, l’armée, la police, les libertés fondamentales, l’école, les gilets jaunes, le personnel soignant.

  2. Il peut déstabiliser encore plus les familles en leur faisant payer un impôt sur les maisons et appartements dont elles sont propriétaires, comme un.loyer payé à l’État.
    A la Sénégalaise, où l’on est propriétaire des murs, mais l’État propriétaire du terrain.
    Et le diable peut encore l’inspirer !

  3. Je crains fortement que les français, comme du temps du Christ, ne votent pour Barrabas-Macron ! On sait ce qui s’est passé par la suite dans ce pays qui est encore de nos jours sous la peur et la tyrannie… Que Dieu nous aide !

  4. Les positions des autorités chrétiennes sont, à minima, d’une neutralité bienveillante pour le sortant, quand elles ne sont pas, à titre personnel, naturellement pour le même individu qui a trompé tout le monde depuis 5 ans, avec ses “en même temps” si commodes pour dire tout et son contraire et draguer tout le monde.
    Mensonges arrogants et escroqueries éhontées ont été les 2 mamelles de ce quinquennat et le resteront si le pâle toqué élyséen est reconduit.

Publier une réponse