Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Laïcité à la française

Laïcité : séduire d’un côté, flatter de l’autre

Lepuy Le débat sur la "laïcité" s'ouvre à peine et Nicolas Sarkozy en profite pour séduire les catholiques en faisant rappeler les "racines chrétiennes de la France" avant de se rendre au Puy, " point de départ du pélerinage de Saint Jacques de Compostelle". Mais il tient aussi à séduire les musulmans comme il le fait depuis qu'il fut ministre de l'Intérieur. L'avantage de ce nouvel épisode est d'enfin mettre officiellement sur le même pied, procession catholique et "prières" dans la rue des musulmans, montrant bien la perfidie de ce double discours : séduire par de belles phrases et flatter les religieux pour mieux les contrôler.

"Le ministre des Affaires européennes, Laurent Wauquiez, a estimé aujourd'hui que la France devait "assumer son identité, son histoire et ses racines chrétiennes", dans le cadre du débat sur la laïcité, ajoutant que ce serait le message de Nicolas Sarkozy demain en Haute-Loire.

"Ce sera sans doute le sens du message du déplacement (jeudi) du président de la République, dans la ville du Puy, point de départ de Saint-Jacques de Compostelle", a déclaré sur France Info, Laurent Wauquiez, qui est maire du Puy-en-Velay. "Mais, en même temps, c'est parce qu'on assume notre histoire qu'on peut être tolérant et ouvert à la diversité. Et je crois que c'est quand on nie son identité que l'identité se venge et aboutit à l'intolérance", a expliqué le ministre.

Comme on lui demandait s'il était favorable à une interdiction des processions catholiques dans les rues et des prières de musulmans dans la rue, il a répondu [à côté de la plaque. NDL] : "La ville du Puy-en-Velay, point de départ de Saint Jacques de Compostelle, est en même temps une ville dans laquelle je veille à ce que les différentes communautés et les religions puissent dialoguer de façon pacifique". "On y est arrivé, à la fois, en assumant cette histoire, et en même temps, en étant très attentif au respect de la diversité religieuse", a-t-il dit, sans être plus précis".

Bien sûr! Le but réel ne sera pas dévoilé tout de suite…

Partager cet article

1 commentaire

  1. Les prières de rue musulmanes ne peuvent en rien être comparées aux processions chrétiennes. Ces dernières n’ont pas un caractère permanent, elles interviennent exceptionnellement (principalement annuellement) et ne s’apparentent pas à une occupation récurrente du territoire. De plus, les processions sont mobiles et s’apparentent plus à une manifestation (religieuse) qu’à une prière de rue. Il n’y a pas de bon combat commun avec les partisans de la lapidation, de la polygamie et de la tridivinité. Ne facilitons pas le travail de confusion des esprits opéré par les désinformateurs. Ne donnons pas d’arguments aux christianophobes, d’autant que ce ce ne sont pas des arguments solides.
    [Vous parlez comme un catho. Et vous avez raison. Mais ne peuvent parler comme vous que des convertis et des convaincus du fond du coeur et de l’esprit. Pour celui qui n’y connait rien, qui ne veut pas connaître ou encore pour celui qui veut détruire la religion catho, prière dans la rue = procession; muezzin = cloche; etc. Tout ça devra être supprimé de l’espace public.
    La difficulté des catholiques aujourd’hui est de trouver le ton juste dans ce combat!!
    Lahire]

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services