Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

L’affaire Matzneff ouvre une boîte de Pandore de toutes les pratiques sordides qui se généralisaient sous couvert d’art ou de politique

L’affaire Matzneff ouvre une boîte de Pandore de toutes les pratiques sordides qui se généralisaient sous couvert d’art ou de politique

Le cas Matzneff est l’arbre qui cache la forêt. Parce que ce dernier se vantait dans ses ouvrages de ses pratiques nauséabondes, il est aujourd’hui fustigé, y compris par ceux qui l’encensaient hier. Comme ce journaliste de Libé :

En 2013, LMPT Vendée dénonçait déjà :

Mais combien de pervers l’Etat a ainsi couverts sans se vanter, dans les milieux policiers, maçonniques, judiciaires, politiques ? Il y a quelques jours, la presse relatait le scandale d’un chirurgien, soupçonné d’avoir agressé sexuellement 349 personnes ! En 1997, le Canard enchainé évoquait ces magistrats bénéficiant d’une certaine impunité :

Et qui pense pouvoir tromper Frédéric Mitterrand ?

En Grande-Bretagne, une enquête récente révèle que 19 000 enfants ont été exploités sexuellement par des gangs, essentiellement pakistanais. En 2013, la BBC avait mené une enquête interne après les révélations sur le scandale de l’affaire impliquant Jimmy Savile, animateur vedette mort en 2011. Une enquête avait été ouverte un an après sa mort pour abus sexuels sur mineurs. Selon le New York Times, la BBC a «lancé une série d’enquêtes qui ont pour but de comprendre s’il y a un dysfonctionnement à cause de la culture actuelle ou historique de la BBC et de ses pratiques depuis 1965». Jusqu’à présent, selon la BBC, une seule personne, «qui n’est plus employée par la chaîne», a été condamnée. Il semblerait que ce soit Stuart Hall, une ancienne personnalité du groupe, âgé de 83 ans, qui avait admis en avril avoir des abus sur 13 filles âgées de 9 à 17 ans entre 1968 et 1986.

En Belgique, les réseaux pédophiles bénéficiaient d’une certaine impunité :

Et en France ? Où sont les enquêtes ? Quand Pierre Bergé fut accusé par L’Idiot international, en 1991, d’avoir fait tuer le pasteur Doucé (qui connaissait les réseaux), non seulement l’intéressé n’a pas porté plainte pour diffamation mais la presse parisienne s’est écrasée toute entière…

Tugdual Derville témoigne :

Nouvelle affaire : Une enseignante de 34 ans est jugée à Lille pour une relation avec une élève de 14 ans. Elle risque 10 ans de prison.

Entre Brigitte Trogneux, 39 ans, et Emmanuel Macron, 15 ans, leur relation tombait sous le coup de la loi du 23 décembre 1980 et du délit d’atteinte sexuelle sur mineur, qui dispose qu’un enseignant qui a des relations sexuelles avec un élève mineur âgé de plus de quinze ans encourt jusqu’à trois ans de prison. Mais là encore, impunité.

Partager cet article