Bannière Salon Beige

Partager cet article

Cathophobie

L’AED pleure Michael Nnadi, séminariste de 18 ans

L’AED pleure Michael Nnadi, séminariste de 18 ans

C’est avec une grande tristesse que nous avons reçu la nouvelle de l’assassinat du jeune séminariste Michael Nnadi. Avec trois autres étudiants, ce jeune homme de 18 ans avait été enlevé par des inconnus le 8 janvier 2020 au séminaire du « Bon Pasteur » dans la ville de Kaduna, dans le nord du Nigeria.

Alors que ses trois camarades ont été libérés les uns après les autres, Michael Nnadi a été retrouvé mort ce samedi 1 février 2020.

« C’est avec le cœur lourd que je dois vous informer que notre cher Michael Nnadi a été assassiné par des bandits. Lui ainsi que l’épouse d’un médecin ont été arbitrairement séparés du groupe et tués », nous a confié Mgr Matthew Kukah, évêque de Skokoto, diocèse d’origine des personnes assassinées. Selon les médias locaux, la deuxième personne tuée était l’épouse d’un médecin basé à Kaduna. Elle et ses deux enfants avaient été enlevés par des hommes armés le 24 janvier.

L’un des professeurs du séminaire de Kaduna, qui souhaite rester anonyme, a déclaré à l’AED :

« Michael était un jeune séminariste doué. C’était un orphelin qui avait été élevé par sa grand-mère. Il y a à peine quelques semaines, après un an de préparation spirituelle, il avait fait sa prise de soutane. Il semble que son seul crime ait été son désir de servir Dieu. Les forces de sécurité et le gouvernement l’ont laissé tomber ».

Deux des séminaristes enlevés avec Michael avaient été libérés le 31 janvier. Deux semaines plus tôt, une autre victime d’enlèvement, qui souffrait de problèmes de santé, avait été retrouvée sur une route de campagne. Les enlèvements sont monnaie courante dans l’État fédéral de Kaduna. Selon le Council on Foreign Relations (Conseil pour les relations extérieures), un groupe de réflexion indépendant basé aux États-Unis, 114 personnes y ont été enlevées rien qu’en janvier 2020, soit le chiffre le plus élevé dans tout le Nigéria.

Prions pour la famille de Michael

Nous vous proposons d’allumer une bougie le 11 février prochain, date de l’enterrement de Michael, en union de prière avec sa famille, et de lire la prière des martyrs. Si vous le souhaitez, vous pouvez aussi laisser un message de soutien (en anglais), que nous transmettrons à sa famille au Nigeria (bouton ci-dessous). Nous vous remercions de votre soutien spirituel, si précieux pour nos frères persécutés.

Oui, j’allume une bougie pour Michael le 11 février

Je dépose un message en anglais pour sa famille

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services