Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Lâché par l’Etat, le maire démissionne, impuissant face à l’impunité des gens du voyage

"La commune de Mont-lès-Neufchâteau, combien de divisions?" a du s'interroger l'Etat face aux requêtes du maire confronté à l'occupation illégale d'un terrain de sa commune par des gens du voyage. Mais voilà, il n'y a pas que ce maire qui a été ignoré cet été par les édiles parisiennes dans ce dossier épineux des gens du voyage. Epineux car la faiblesse du Gouvernement, l'inaction de Valls en particulier – le sujet n'est ni porteur, ni médiatique, a prévalu.

Le maire d'un petit village des Vosges a démissionné pour protester contre un manque de soutien des pouvoirs publics devant l'occupation illégale d'un terrain de sa commune par des gens du voyage, vendredi 13 septembre.

« C’est le sentiment d’impunité » de ces personnes quant à la légitimité de leur installation et « l’attitude de la gendarmerie » jugée trop laxiste qui ont poussé Christiane Simonet-Cambon, la première élue de Mont-lès-Neufchâteau (Vosges), à démissionner, imitée par ses adjoints du conseil municipal.

« La gendarmerie n’a rien fait face à cette installation, elle ne leur a pas demandé de partir, ne leur a pas interdit de se raccorder à un coffret EDF appartenant à la commune », s’est encore indignée l’élue, interrogée par l’AFP. Elle a aussi affirmé avoir été menacée de viol par les gens du voyage pour l’intimider.

A bord d’une dizaine de caravanes, les gens du voyage étaient arrivés dans cette commune de moins de 300 habitants samedi dernier et en sont repartis lundi 9 septembre, après que Mme Simonet-Cambon ait porté plainte.

« Je regrette ma démission, mais pour moi c’est le seul moyen de manifester ma désapprobation et d’espérer que cela déclenche une prise de conscience, même si je ne pense pas que cela changera grand-chose », a-t-elle encore ajouté".

Partager cet article

8 commentaires

  1. Le préfet n’a plus qu’à nommer le chef des Roms maire par intérim…

  2. Le maire de la ville de Lessay (département de la Manche) a démissionné récemment à cause des “gens du voyage”. La ville compte 2000 hts mais accueille depuis mille ans l’une des plus importantes de France (ou environ 300 000 visiteurs se pressent. Il y a quinze ans, 150 caravanes des “gens de voyage” arrivaient, à la dernière foire où le ministre du budget est venu vendre le gouvernement et ses mesures, il y avait plus de 800 caravanes, soit environ 3000 personnes.
    Le maire a dit qu’il n’était pas sûr que la foire puisse continuer si les conditions étaient les mêmes en 2014.
    La question à se poser: Pourquoi la France arrivait à gérer les gens de voyages il y a quelques décennies et plus maintenant?
    Si les maires démissionnent les uns après les autres, cela va peut-être provoquer un sursaut, mais sans doute pas avec le gouvernement actuel.
    Les municipales approchent il faut essayer de bien voter!

  3. Courage, Madame le Maire, et vives félicitations à vous et vos adjoints ! Nous sommes des millions et des millions à vous approuver et à vivre avec vous en pensée, le calvaire que ce peut être pour certains maires que de ne pouvoir contrôler leur territoire et de n’être pas soutenus. Combien, cependant, auront comme vous, le courage et la force de caractère de suivre votre exemple. Ils ont tort car ils participent ainsi à la ruine de notre pays. A une foi inébranlable, au nombre et à l’acceptation du martyr, rien ne peut résister.

  4. Pas réussi à trouver la couleur politique de cette dame.
    Mériterait d’être réélue aux prochaines municipales.

  5. Pauvre Maire bafoué, pauvre France violée…
    Oui, ils volent aussi, le courant électrique car ils sont très fort pour les branchements en dérivation (y compris chez des particuliers!)

  6. Tiens la gendarmerie est laxiste, cela dépend pour qui !
    Face aux poussettes : féroce, face aux caravanes : couchée !

  7. On sait que demain sera pire…

  8. La France survivra, chrétienne et royale comme elle n’aurait jamais dû cesser de l’être, mais, seule, la guerre civile, la peste ou le choléra lui permettront de se débarasser du bazar politique et moral qui se sera développé en raison de l’incurie de ceux que De Gaulle appelait des “veaux”. Il faudra d’abord pour cela que les Français aient peur, qu’ils aient faim, qu’ils aient froid. Le suffrage universel est la plus belle ânerie que l’on ait inventée.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services