Bannière Salon Beige

Partager cet article

Pays : Angleterre

La rééducation à la mode anglaise

Vu sur le blog de Desouche :

"Le ministère britannique de l’éducation vient d’imposer aux écoles
privées, catholiques comme anglicanes, un quota de 25% de « non
chrétiens »
. Cette mesure sera obligatoire à la rentrée de septembre
2007".

Cette décision politique est en soi préjudiciable à la prérogative des parents de choisir l’éducation qu’ils souhaitent pour leurs enfants et la liberté scolaire. Plusieurs questions se posent déjà :

  • Comment feront les écoles catholiques?
  • Devront-elles refuser des catholiques pour prendre des "non-chrétiens"?
  • Si elle n’atteint pas son quota, comment l’école devra t-elle recruter ses 25%?
  • Et la première des questions se posera alors : comment se définit un "non-chrétien"?

La main-mise des politiques sur le religieux continue : du brassage ainsi établi, ils souhaitent sans doute voir émerger une religion de connivence, de compromis, de syncrétisme pour mieux la contrôler ou la neutraliser.
Les écoles concernées ont un rôle évangélisateur : et si, chaque année, 25% de leurs élèves devenaient catholiques?

Lahire

Partager cet article

12 commentaires

  1. Selon une information d’aujourd’hui 5/11 en provenance de Londres, les catholiques anglais ont réussi à faire capoter ce projet.

  2. Même “suggestion” ( mais à 10%) de notre cher Pèèèère evêque de Lille. Gloups!!

  3. En soi, c’est pas un problème pour les catholiques, les musulmans risquent juste de se convertir.
    Par contre, si on se retrouve avec des madrassa musulmane qui doivent accueillir des non-musulmans ça risque d’être moins simpas…

  4. Et certains sur ce blog disent que Tony blair s’est converti au catholicisme!
    On ne doit pas avoir la même notion du catholicisme !
    Converti, peut-être, mais plutôt a une nouvelle religion mondialiste, syncrétique, diabolique, luciférienne, qui veut régner sur le monde, par le contrôle total de la population et par le métissage obligatoire.
    Le métissage, c’est le mélange volontaire de ce que Dieu a séparé !

  5. Tant qu’ils n’imposent pas aux écoles catholiques de ne pas enseigner le christianisme….
    Remarquez, les écoles catholiques le font parfois très bien d’elles mêmes, de ne pas enseigner ce qu’elles sont censées porter.

  6. Nous habitons une petite ville de Provence (célèbre pour ses berlingots et ses fraises…).
    Un seul établissement catholique (que nous avons quitté cette année pour le hors contrat) :
    – moyenne des enfants réellement pratiquant (vie de foi, messe tous les dimanche, etc…) : 5 % par classe en comptant large
    Ce qui veut dire que dans cet établissement catholique, il y a déjà 85 % d’enfants, allez, disons-le, non catholique…
    En effet quelle différence y a-t-il entre un non catholique et un non pratiquant totalement ignare de sa religion, qui n’en a rien à faire et y est même hostile ?
    Je pousse un peu ? vraiment ?
    Pas sûr !
    Allez ce projet de la “Perfide Albion” ne fait qu’officialiser une situation qui existe dans bien des établissements “catholiques”.
    Reste que ce totalitarisme fait froid dans le dos. Les écoles hors contrat ont encore de beaux jours devant elles !

  7. “Reste que ce totalitarisme fait froid dans le dos. Les écoles hors contrat ont encore de beaux jours devant elles”
    A voir!
    Elles risquent d’être interdites sous prétexte d’anti démocratisme, ou de repère d’obscurantisme, ou de secte….

  8. En France, dans l’enseignement catholique, c’est environ 25 % des grands ados qui chaque année, entre la 3 ème et leur terminale (avec en général un prof de philo athée ou loufoque) perdent la foi.

  9. Le totalitarisme des travaillistes n’en est pas à son coup d’essai…
    Mais en fait, je pense que cette décision doit plus gêner les écoles d’autres religions…Les Chrétiens depuis longtemps ont l’habitude de recevoir dans leurs écoles des non-Chrétiens. Qu’en est-il de nos amis Juifs, Musulmans, Sikhs et autres ?

  10. à Claire :
    il me semble que c’est Mgr Jaeger qui est l’évêque de Lille.
    c’est lui qui est président du Comité épiscopal du monde scolaire et universitaire (Cemsu) !
    Bravo…

  11. Pascal G a tout à fait raison. Il y a des professeurs d’histoire, de philosophie, qui travaillent dans l’Enseignement catholique (pas tous mais sur l’ensemble de la France ça fait beaucoup) qui disent des choses complètement inverses à la foi. J’ai déjà entendu des parents me le dire.
    “Mais bon, faut pas les critiquer ! ils ont un métier dur” (sur le ton du relativisme)

  12. non Pierre Mrg Jarger est eveque d’Arras, le notre c’est Mgr Defois mais plus pour longtemps (mai2007 apparemment)

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services