Bannière Salon Beige

Partager cet article

Non classé

La nouvelle catéchèse de Benoît XVI

Depuis mercredi, le Saint Père nous gratifie d’une nouvelle catéchèse :

"Après les catéchèses sur les Psaumes et sur les Cantiques des Laudes et
des Vêpres, je voudrais consacrer les prochaines rencontres du mercredi
au mystère de la relation entre le Christ et l’Eglise
".

Le Pape rappelle que Jésus veut le rassemblement et la purification du peuple de Dieu :

"Même si sa prédication est toujours un appel à la conversion
personnelle, il vise en réalité continuellement la constitution du
Peuple de Dieu qu’il est venu rassembler et sauver. C’est pourquoi
l’interprétation individualiste de l’annonce que le Christ fait du
Royaume, proposée par la théologie libérale, apparaît unilatérale et
privée de tout fondement
".

Revenant sur l’idée qu’on peut séparer ou opposer le Christ et l’Eglise, le Pape, comme à son habitude, est très net :

B16"il n’existe aucune opposition entre le Christ et l’Eglise: ils sont
inséparables
, en dépit des péchés des hommes qui composent l’Eglise. Le
slogan qui était à la mode il y a quelques années: « Jésus oui,
l’Eglise non » est donc totalement inconciliable avec l’intention du
Christ. Ce Jésus individualiste choisi est un Jésus de pure fantaisie.
Nous ne pouvons pas avoir Jésus sans la réalité qu’il a créée et dans
laquelle il se transmet. Entre le Fils de Dieu fait chair et son
Eglise, il existe une continuité profonde, inséparable et mystérieuse
,
en vertu de laquelle le Christ est présent aujourd’hui dans son peuple".

Remercions le Ciel de nous avoir donné Benoît XVI : que de richesses dans la première partie de cette catéchèse qui répond à des problèmes de notre temps. Sachons y puiser chaque semaine les élements nécessaires à notre propre conversion, retour vers le Christ, dans Son Eglise.

Lahire

Partager cet article

3 commentaires

  1. “Même si sa prédication est toujours un appel à la conversion personnelle, il vise en réalité continuellement la constitution du Peuple de Dieu qu’il est venu rassembler et sauver. C’est pourquoi l’interprétation individualiste de l’annonce que le Christ fait du Royaume, proposée par la théologie libérale, apparaît unilatérale et privée de tout fondement […] une accentuation typiquement moderne.”
    Tout est dit. Les modernos n’ont plus qu’à aller se rhabiller.
    Deo gratias. +

  2. Votre commentaire m’a bien faire rire Ignomer. 😀 même si il n’y a pas lieux de rire d’une discorde.
    Allez, tout le monde est sur la voie de la réconciliation… l’Eglise est une après tout !

  3. Mais… mais où est Son pallium? Au lavage?

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services