Bannière Salon Beige

Partager cet article

Non classé

La “droite nationale” obtiendra-t-elle des députés ?

A l’échelle nationale, l’enjeu principal pour le FN, le MPF ou le MNR lors de ces législatives semble être leur financement public. Jean-Marie Le Pen a estimé que la subvention publique est "nécessaire [au FN] pour exister", tandis que le MPF reconnaît sur son site :

"1 million de voix équivaut à 1,6 million d’euros de dotation annuelle. En votant pour le candidat du MPF, vous permettrez donc à Philippe de Villiers de défendre les valeurs de la droite de conviction lors des scrutins qui se dérouleront entre 2007 et 2012";

Mais certaines situations locales sont à suivre de plus près. Par exemple :

  • 14e du Pas-de-Calais : Marine Le Pen

le PS Albert Facon l’avait emporté face au FN Steeve Briois par 68% contre 32 en 2002. Pourtant, Le Monde estime que Marine Le Pen "a ses chances" dans cette circonscription ouvrière où son père a obtenu le 22 avril presque le double de son score national.

Plutôt que de le paraphraser, on renverra à cet article de Valeurs actuelles sur les perspectives de la vice-présidente du FN, où son directeur de campagne est cité :

"En cas de triangulaire, elle peut l’emporter."

  • 4e du Vaucluse : Jacques Bompard

Au second tour de 2002 le maire d’Orange, alors encore au FN, avait ete battu assez nettement par l’UMP Thierry Mariani : 42,4% contre 57,6.

On constate sur son site que M. Bompard, maintenant au MPF, mene uneBompard  campagne très locale – voire "apolitique" :

[C]e qui est en jeu, ici, chez nous, c’est de savoir si nous allons enfin avoir un député qui défende les intérêts des habitants de la circonscription.
C’est la seule question qui compte.

Si, malgré la présence d’une adversaire FN, M. Bompard accède de nouveau au second tour, il pourrait affronter M. Mariani non plus en duel, mais dans une triangulaire : le candidat PS, qualifié au second tour en 2002, s’était retiré pour "faire barrage au FN" – un réflexe qui pourrait ne pas jouer cette fois-ci.

  • 12e des Bouches-du-Rhône : Bruno Mégret

Le président du MNR se présente à nouveau dans la circonscription incluant Vitrolles : il y avait manqué de peu une qualification pour le second tour en 2002 (malgré un total de voix FN+MNR de 32%). Mais si les candidatures Le Pen et Mégret totalisaient 35% à Vitrolles le 21 avril 2002, Le Pen n’y a obtenu que 16% le 6 mai dernier (article du Parisien, jpg).

Henri Védas

PS : nos zooms précédents : les circonscriptions de Christian Vanneste et Roselyne Bachelot.

Vous savez le rôle que le Salon Beige joue chaque jour dans la lutte contre la culture de mort et pour la dignité de l’homme; vous connaissez notre pugnacité à combattre chaque jour contre l’avortement, l’euthanasie, le mariage pour tous, la PMA, la GPA et toutes les dérives libertaires.

Le Salon Beige ne remplace pas votre rôle dans ces combats, il les facilite, les accompagne et les stimule<;

S'il vous plaît, faites un don aujourd'hui. Merci

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services