Bannière Salon Beige

Partager cet article

Cathophobie

La dernière invention de Fiammetta Venner

Mme Venner s’est fait une regrettable spécialité de diaboliser, notamment par la méthode de l’amalgame, les catholiques, les pro-famille et les pro-vie. Son dernier subterfuge sémantique est l’invention du terme d’ "extrême-France" – titre de son dernier ouvrage. Voici comment le site pro-avortement ProChoix, auquel Venner collabore, présente ce livre :

224666601501_ss500_sclzzzzzzz_v37321373_ […] Fiammetta Venner a classifié cette Extrême-France en cinq familles : les frontistes, les nationaux-radicaux, les royalistes, les catholiques traditionalistes, les pro-vie. L’auteur nous fait découvrir, de l’intérieur, ces groupes minoritaires [euh… Mme Venner se croit-elle "majoritaire" ? NDHV] mais inquiétants : commémorations en l’honneur de Pétain ou de Louis XIV, commandos contre l’avortement, opération de soutien aux Serbes, campagnes contre le blasphème, soirées skinheads, repositionnement du Front national, tout est soigneusement recensé et expliqué.

Une lectrice d’Amazon, sympathisante de Venner, poursuit l’énumération :

Cérémonies des soltices païennes ou messes en latin pour l’âme des foetus [sic !], commémorations de l’Algérie Française ou de Pétain, pélerinages à chartres ou "ratonnades", chants grégoriens ou rock identitaire (un musique skin très raciste !!).

Honorer le souvenir de Louis XIV, c’est donc être un skinhead; pèleriner pieusement sur les routes de Chartres revient à participer à des "ratonnades" racistes. Mme Venner semble penser que parce qu’elle nourrit une égale détestation envers les cathos et les skinheads, ils ont forcément partie liée. C’est infantile, et on voudrait pouvoir en rire.

Ce qui nous en empêche, c’est que Mme Venner ne manque ni de cautions, ni de relais : aussi incroyable que cela puisse paraître, "Extrême-France" est tiré de sa thèse de doctorat, soutenue sous la direction de Pascal Perrineau (enseignant à l’IEP, prix Lyssenko 1997). Transformer une obsession pathologique en diplôme universitaire, ce n’est pas donné à tout le monde.

Henri Védas (Merci à SGB)

Partager cet article

10 commentaires

  1. Associer le pélerinage de Chartres avec des ratonnades, cela ne tombe t-il pas sous le coup de la loi pour diffamation ?

  2. Le titre est bien choisi : “extreme France”… […] Hop, on met tout dedans, et le point commun réside dans le fait de les avoir foutus dans le même sac d’infamie ; magnifique démarche intellectuelle autojustifiante (car, oui, il faut obligatoirement être un dangereux extrêmiste pour ne pas les suivre dans leur délire d’inversion).
    Le seul problème, d’ordre intellectuel : il est difficile de les réunir, classer, organiser, etablir les liens entre ces dangereux extrêmismes, pardon, pouf pouf, ces variantes de la “malpensée extrêmiste”… À la fin, il reste plus que “France”, pour les qualifier… Ces salauds de Français-Gaulois, avec le sale extrêmiste qui dort en lui, ses gosses, sa grosse, son chien, sa petite vie, son foot, sa plaque (F) sur sa bagnole pourrie qui pollue au lieu de faire la Vélorution avec Delanoé… Rahhh comme on le déteste !
    Ouais, ils ont raison de faire des bouquins comme ça. Au fond, ils sont bien seuls, à représenter la juste pensée, cernés d’extrêmistes… Un pays tout entier.

  3. Pascal PERRINEAU est un ancien militant trotskiste. Ceci explique cela.
    Lire le texte d’Henry de Lesquen sur les analyses totalement marxistes de ce PERRINEAU concernant le FN : http://www.clubdelhorloge.fr/lyssenko_1997perrineau.php
    A noter que Le Point toujours obsessionnellement et sournoisement anti catholique fait la promotion de cette Fiametta VENNER, régulièrement invitée sur France Inter. Cette chercheuse a publié une thèse en 2002 sous la direction de Perrinneau, à l’IEP de Paris, sur : ” Les mobilisations de l’entre-soi. Définir et perpétuer une communauté. Le cas de la droite radicale française (1981-1999)”.
    Résumé de la thèse, dont ce livre est une réécriture à usage de propagande.
    “À partir de l’étude systématique des mobilisations entreprises par la droite radicale entre 1981 et
    1999, cette thèse démontre l’importance — souvent négligée — de la part d'”entre soi” comprise
    dans toute activité militante, en particulier dans le cadre d’un mouvement qui prône une société
    fermée comme la droite radicale. Influencés par le contexte d’une démocratie se sentant menacée
    par la montée du Front national, un grand nombre de travaux ont tenté de s’intéresser aux
    mobilisations les plus visibles de l’extrême-droite. Pour obtenir une vision globale d’un mouvement
    qui a été surétudié sous certains aspects, l’auteure de cette thèse a choisi de faire un détour par le
    quantitatif et de réaliser une base de données faisant état de la plupart des mobilisations de la droite
    radicale depuis 1981, à partir de ses propres annonces. Ce qui a non seulement permis de constituer
    une base de données de 20 333 mobilisations (l’une des plus grosses bases de données jamais
    réalisées en science politique), mais surtout de prendre la mesure de la répartition réelle des modes
    de mobilisation de la droite radicale française. Ainsi les mobilisations “conquérantes” ou de
    “confrontation” ne représentaient finalement qu’une infime partie des activités de la droite radicale.
    L’essentiel de son énergie militante étant tourné vers l'”entre soi” : des mobilisations
    commémoratives, cultuelles, d’échange, plutôt “internes”, essentiellement communautaires et identitaires.”
    Voilà comment votre fille est muette.

  4. C’est ce genre de travail, soigneusement préparé, qui demain permettra de diaboliser les chrétiens en général et les cathos en particulier.
    Ce qui permettra à un régime “démocratique” de les persécuter, pour le plus grand bien du peuple.
    On commence par laver systématiquement les cerveaux, et après pour le bien de la ripoublique, on épure!
    Et combien de bien-pensant dit de droite trouvera ça normal ? Beaucoup ! a commencer par la majorité des lecteurs du Figaro et du Point ( 3 points !)
    Félicitations aux Frères et aux Sœurs trois points !
    C’est du travail d’orfèvres !
    Ils oublient juste une chose.
    Quand on sème la haine, elle se retourne toujours contre soi !
    Révolutionnaire par nature, ils ne retiennent même pas les leçons de l’Histoire.

  5. Dans la famille Venner, j’ai une nette préférence pour Dominique plutôt que Fiammetta… (à supposer qu’ils soient parents, ce qui n’est probablement pas le cas !)
    Plus d’infos sur : http://www.n-r-h.net

  6. @ M Henri Védas et Ben
    Votre mécontentement vous fait perdre vos notions de français : la lectrice n’assimile pas plus le pèlerinage de Chartres à des ratonnades que le grégorien à du RIF… au contraire. Relisez attentivement et vous éviterez des remarques injustifiées.
    De même Mme Venner n’a jamais assimilé les participants aux commémorations en l’honneur de Louis XVI à des skinheads. Ne soyez pas aussi lapidaire dans vos jugements, d’autant plus si vous n’avez pas lu le livre en question, ce qui semble être le cas vu votre analyse. Vous y perdez beaucoup de crédibilité.
    [Réponse de HV : inventer un terme (“extrême-France”) pour lier artificiellement deux opposés, le racisme et le christianisme, c’est assimiler ces derniers – et on voit bien lequel de ces opposés est la cible de l’amalgame. Je ne vois pas ce qui vous échappe.]

  7. Je présume que F. Venner considère surement comme très féquentables les thèses communistes qui ont engendré quelques 100 millions de morts (rien que cela) le siècle passé.
    A l’instar de ces prédécesseurs (que l’on ne connait que trop bien)qui oeuvrent depuis la révolution à abattre le catholicisme dans notre pays, je n’ose imaginer la liberté d’expression que lui laisserait les islamistes si ceux-ci prenaient un jour le pouvoir dans notre pays (notamment grâce à son concours indirect)
    [Réponse de HV : s’il y a un reproche que l’on ne peut pas faire à Mme Venner, c’est celui d’une complaisance vis-à-vis de l’islamisme – en parcourant sa bibliographie, on est obligé de lui reconnaître un certain courage sur le sujet.]

  8. Pourquoi se préoccuper de leurs délires?
    On perd notre temps.
    Il suffit d’ETRE.
    Et de faire en conséquence.
    Il nous faut du temps.
    Celui que l’on perd avec ces “docteurs” et
    enseignants malades .
    A+ en Jésus, Marie, Joseph
    Doublier-Villette,
    [Réponse de HV : on doit se préoccuper de ces ouvrages, parce que leurs amalgames sont ensuite repris dans la presse ou à la télévision – exemple : le reportage d’Envoyé Spécial sur les “croisés de l’ordre moral” il y a 10 ans, directement inspiré de ce genre de thèses. Une fois popularisées, ces thèses influencent les décisions politiques (par ex. : la persécution du scoutisme traditionnel), voire judiciaires.]

  9. La “petite flamme” nourrit les phantasmes des gaucho-anarchos !
    “Tu sais pas ? “Ils” disent des messes pour les foetus avortés ! Ouais ! Incroyable ! Non mais tu te rends compte ce qu’on risque s’ils arrivent au pouvoir ! C’est affreux, j’ai peur ! J’ai des angoisses, tu sais quand je pense à des gens comme ça !”
    La “petite flamme” se fout de ses lecteurs : l’important, c’est que ça lui rapporte des droits d’auteur payés par ses dupes. Lesquels trouvent ce moyen, relativement onéreux, pour cultiver leur peurs irrationnelles.
    Les angoissés aiment les récits angoissants, c’est bien connu.

  10. C’est vous qui faîtes des amalgames. Venner n’a jamais dit que pélerinage = ratonnade.
    Je ne sais pas où vous êtes allé chercher ses âneries(vous n’avez pas lu son livre en fait c’est ce qui est à craindre)
    Venner classe les catholiques traditionnalistes et les provies à l’extrême droite et cela à juste titre. Comment ne pas frémir quand on entend Xavier Dor ?
    Cela dit, il existe différents courants à l’extrême droite. Mais provie ou catho tradi ne veut pas forcément dire skinhead.
    Votre article est une belle “invention” en tout cas.
    Une fervente partisanne de Fiammetta Venner.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services