Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture de mort : Avortement

La conférence des évêques du Portugal donne une consigne de vote

A propos du prochain référendu sur l’avortement, les évêques portugais s’engagent. Extrait du communiqué de la conférence :

"[N]ous pensons [que la vie humaine] ne peut être sujette à un référendum et qu’aucune loi permissive ne respecte les valeurs éthiques fondamentales relatives à la vie, ce qui s’applique aussi à la loi déjà promulguée. Une hypothétique victoire du “non” lors du prochain référendum ne signifiera pas notre accord avec la loi en vigueur.

Pour les fidèles catholiques l’avortement provoqué est un grave péché parce qu’il viole le 5e commandement de la Loi de Dieu, « tu ne tueras pas », et il en va de même quand cela est légalement permis.

Nous ne pouvons donc omettre de dire aux fidèles catholiques qu’ils doivent voter “non” et aider à éclairer d’autres personnes sur la dignité de la vie humaine, dès son premier instant."

S’ensuit alors un argumentaire en 5 points expliquant pourquoi il faut voter non. Un communiqué on ne peut plus clair.

Michel Janva

Partager cet article

5 commentaires

  1. Bravo aux évêques du Portagal qui ont eu ce courage de dire des paroles fortes sur la Vie. Le message est clair.

  2. Je me demande s’il n’aurait pas été plus utile d’appeler à l’abstention, car, comme en Italie (on l’a vu récemment), un référundum n’est valable qu’avec plus de 50% de votants.

  3. La question de cette tactique a été soulevée après les premières déclarations du cardinal Policarpo que l’on avait (à tort) présenté comme prônant l’abstention.
    Il a clairement démenti. En effet, contrairement à ce qui se passe en Italie, une participation insuffisante n’invalide pas les résultats du référendum.
    En cas de participation au-delà des 50 % (le chiffre avait été loin d’être atteint la dernière fois), on ne peut plus soumettre la même question à référendum, certes. En l’occurrence, l’Eglise a manifestement choisi de mettre tous ses efforts du côté du “non”.

  4. Bon, j’ai compris, je me suis encore fait désinformer.
    Normal, j’ai eu un moment de distraction : j’ai écouté la radio (non courtoise) !
    [Mode humour terminé]

  5. Merci de publier la position des evêques portugais. J’étais trés préocupée d’avoir lu il y a quelques semaines, sur votre blog, que le Cardinal Policarpo aurait été lâche sur ce sujet vital. Je le connais et je ne pouvais pas le croire. Nous, chrétiens, devons voter non à l’avortement, ça créve les yeux.
    Merci de votre beau travail.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]