Bannière Salon Beige

Partager cet article

Cathophobie

La chapelle royale, les “cathos-tradis” et la désinformation

C’est Patrice de Plunkett qui nous fait part de quelques réflexions intéressantes :

  • Toutes les dépêches d’agence qualifient de «catholiques traditionalistes» les gens de Versailles qui ont protesté contre l’exposition. Or : tous les témoins indiquent que la foule des protestataires était assez diverse, et non exclusivement religieuse ; l’évêque de Versailles a été le premier à protester contre l’exposition. Personne ne considère Mgr Aumônier comme un « traditionaliste ».
  • Christine Albanel est isolée : le 4 octobre,  l’évêque de Versailles  – Mgr Eric Aumônier – a fait savoir qu’il trouvait ce show déplacé dans un lieu de culte. D’autres protestations ont suivi : celle du maire de la ville, Etienne Pinte. Et celle de l’ancien maire, André Damien. Le ministre de la Culture (Renaud Donnedieu de Vabres) n’est pas venu voir l’exposition de la chapelle ;  Nicolas Sarkozy non plus, les RG lui ayant annoncé qu’il y aurait des problèmes avec une population locale "très remontée contre Mme Albanel" ! Enfin, tout  le milieu de la culture lui donne tort ! Il faut savoir que Mme Albanel avait été imposée par l’Elysée comme présidente de Versailles, soufflant ainsi la place à plusieurs éminents historiens. Voir leur heureuse rivale subitement empêtrée n’est pas pour leur déplaire.
  • Christophe Girard, adjoint P.S. au maire de Paris et parrain de la Nuit Blanche parisienne (dans le cadre de laquelle était organisée l’ «animation» du château de Versailles), se plaint hautement de l’annulation de l’exposition dans la chapelle : «Il est inacceptable qu’une minorité entrave ainsi le fonctionnement d’un lieu de culture public, de surcroît financé par l’Etat». Ladite «minorité» – qui n’est pas seulement composée de catholiques – lui répond, semble-t-il : «Ce qui n’est pas acceptable, c’est que l’Etat finance (comme vous le dites vous-même) la promotion d’une firme commerciale privée, fût-elle de haute couture !»
  • le grand couturier Gaultier fêtait ses 30 ans de carrière le même soir à l’Olympia, "privatisé" pour l’occasion. Au cours de celle-ci, des militants «animalitaires» de la PeTA ont manifesté contre la soirée Gaultier, et ça n’a pas choqué les journalistes. En revanche, les journalistes sont choqués par la manifestation contre l’expositon Lacroix, qui était pour le moins discutable dans une chapelle en activité dépendant des Monuments historiques.

Cette incohérence montre, selon Plunkett, comment fonctionne la désinformation :

"de façon réflexe et quasi-subliminale, dans l’esprit du désinformateur lui-même. Un militant animalitaire, c’est cool, même quand ça tue des gens (cf l’Angleterre ou les USA). Un "traditionaliste", c’est pas cool, même si ça ne tue personne. Et tous les catholiques sont des "traditionalistes" dès lors qu’ils expriment leur conviction ; car la conviction catholique est la seule suspecte, dans notre société : la seule non référencée en rayon dans l’hypermarché."

Michel Janva

Partager cet article

9 commentaires

  1. ce matin même, à 9 heures, aux infos de Radio Notre-Dame, la présentation de la manif’ était plus qu’équivoque. Il s’agissait, selon la radio “de quelques manifestants qui ont empêché une exposition de robes de mariées dans la Chapelle royale de Versailles”
    pas un mot sur le contexte.
    On n’est trahi que par les siens !

  2. Quand tout est laïc et désacralisé, la culture, réduite à un narcissisme collectif et un monopole d’Etat, devient le seul sacré supposé tolérable.

  3. Compte tenu de “la persécutance” qui se met en place à une viteese grand V, et pas seulement pour les catholiques (cf le sort réservé à l’humble jeteur de mégot- mieux vaut jeter quelques racines chrétiennes à la poubelle), tous les cathos fidèles et raisonnables seront désormais nécessairemnt considérés comme tels sans distinction.La tradition n’a été désignée en premier à la vindicte populaire par la “bien-pensance” que pour frapper le noyau dur d’une éventuelle résistance à un régime qui vacille sur ses propres bases. Phénomène soit dit en passant logique, pour un un organisme qui s’est auto-mutilé.

  4. Apprenons à discerner qui est des nôtres et qui ne l’est pas.
    Chaque personne, chaque clerc, chaque organisation, chaque société, chaque leader qui se réclame du label “catho” ne l’est pas obligatoirement.
    Il y a ceux qui incultes ne savent pas de quoi ils parlent, même s’ils sont de bonne foi(façon de parler. Ils ont pu être catho, il y a longtemps, mais c’était plutôt leur parents qui l’étaient.
    Eux sont bouffé par le progrès, le monde, le libéralisme, et le préchi-précha.
    Il y a aussi ceux pour qui c’est une façade, un trompe l’œil, une technique pour tromper. Difficile à reconnaître, ce sont par exemple les troskistes qui font de l’entrisme, ou les F-M, dont le seul but est de détruire la religion de l’intérieur. Ceci peut être une explication à des comportements qui paraissent aberrants.

  5. je suis d’accord avec votre interprétation
    mais comme vous savez vous ne les changerez pas
    il faudrait une (contre) révolution!
    par conséquent je me demande s’il ne faut pas jouer justement la carte des tradtionalistes
    qui seraient de plus en plus nombreux…
    croyez-moi ce serait de nature à les effrayer davantage
    et au moins nous nous divertirons
    ils vont finir par voir des tradtionalistes partout
    un complot?
    non, ce n’est pas possible!

  6. N’oublions pas que Mr Gérard, outre ses fonctions à l’hotel de ville, où ses nombreuses affinités avec B.Delanoe l’ont amené, occupe “dans le privé” un poste important chez LVMH, dont Christian Lacroix fait partie…

  7. Tout vrai catho est traditionaliste.
    La tradition est le socle de la religion.
    La religion est opposée au monde.
    On ne peut servir deux maîtres à la fois!
    Vouloir diviser les catholiques en modernistes, en papistes, en vaticaniste I ou II, en lefebvristes, ou je ne sais quel istes, fait le jeu de l’Ennemi.
    Faire bloc bon sang! Contre l’Ennemi commun et tous derrière le Pape.
    Staline demandait “le Vatican combien de division?”
    Répondons: des millions et tous avec un chapelet.

  8. Puis-je proposer une action concrète ?
    L’article ci-dessus fournit un excellent argumentaire, qui constitue la trame d’une lettre très solide.
    En allant sur le site polemia.fr, sous “Cyberaction” (au haut de l’acran), vous trouvez les adresses Internet des rédactions de principaux médias.
    Si vous créez une lettre personnalisée et argumentée, vous pouvez en une demi-heure, toucher presque tous les médias importants de la presse française.
    En étant nombreux et déterminés, nous pouvons prolonger sur le plan médiatique la victoire de terrain de dimanche.

  9. Décryptage des media anti-catholiques :
    Libération parle “d’intétristes” “d’âge avancé” “un propagandiste” explique qu’il est “prévu un défilé de mode suivi d’une messe noire”. “Superbes, les robes baroques que les visiteurs n’ont pas pu voir étaient pourtant plus que conformes à la qualité de l’édifice”
    Décryptage : les personnes indignées sont des intégristes, séniles et débiles. Libération ne voit pas même où est le point religieux du détournement volontaire et provocateur d’un lieu de culte consacré. Versailles n’est qu’un “édifice” de “qualité”, sa chapelle n’a certainement aucun caractère cultuel ni symbolique.
    Dans Le Nouvel Observateur :
    Les manifestants sont des “catholiques traditionalistes”
    “la direction du lieu a finalement préféré interdire l’accès à la chapelle afin de préserver les robes du couturier, au grand désarroi de milliers de personnes. Christophe Girard, adjoint (PS) au maire de Paris Bertrand Delanoë et “père” de la “Nuit blanche”, a protesté dimanche contre ces “agressions exercées par une minorité religieuse. “Il est inacceptable qu’une minorité entrave ainsi le fonctionnement d’un lieu de culture public, de surcroît financé par l’Etat”, a déclaré Christophe Girard.
    Ces fanatiques, ennemis de la démocratie et de la République, ont empêché le public de découvrir” les oeuvres de Christian Lacroix, mais aussi de la plasticienne Natacha Lesueur, Christophe Girard a fait part de son “soutien à Christine Albanel, la présidente du château de Versailles, à Laurent Lebon, commissaire de la manifestation, au personnel blessé et aux artistes censurés”.
    Christine Albanel, la présidente de l’établissement public de Versailles, leur a répondu [au maire et à l’évêque de Versailles] qu”il n’y a là aucune atteinte au respect de la religion”.
    Décryptage : les manifestants sont des fanatiques, ennemis de la démocratie et de la République, qui blessent le personnel du musée et censurent les artistes. La manifestation a été annulée pour préserver les robes du couturier !
    Bien entendu, que la République provoque et foule aux pieds la religion catholique n’est pas même envisagé, c’est un non-sujet. Comme disaient ses confrères à BXVI lorsqu’il était professeur de théologie à Ratisbonne : “comme c’est curieux, vous êtes ici le seul professeur à enseigner une matière dont le sujet n’existe pas”.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]