Bannière Salon Beige

Partager cet article

Liberté d'expression

La violence chez les personnes homosexuelles

Les lecteurs du Salon Beige sont formidables. Suite à la question posée à la fin de ce post, un lecteur m'informe que des études sur la violence chez les personnes homosexuelles existent déjà. Ce lecteur a traduit en français le chapitre 3 du livre Stand for the Family, de Sharon Slater, présidente de l'ONG, Family Watch International. Ce chapitre (pdf 11 pages) traite de la question de l'homosexualité. Il est très documenté. Extrait de cette traduction :

"Par rapport aux hommes hétérosexuels, les hommes qui s'engage dans un comportement
homosexuel:

  • font l'expérience d'un taux significativement plus élevé de violence domestique avec leurs partenaires,
  • sont jusqu'à sept fois plus susceptibles de tenter de se suicider,
  • ont une espérance de vie inférieure de 20 à 30 ans,
  • ont une incidence du VIH / SIDA jusqu'à 430 fois plus élevé,
  • ont un taux trois fois plus élevé de dépendances aux drogues et à l'alcool,
  • vivent beaucoup plus dans la promiscuité, et très peu restent fidèles,
  • sont deux fois plus susceptibles d'avoir une MST,
  • sont beaucoup plus susceptibles de s'engager dans la pédophilie,
  • sont beaucoup plus susceptibles de souffrir de maladies ou de troubles mentaux et
    émotionnels,
  • sont à risque plus élevé de s'automutilation.

Comparés aux jeunes hétérosexuels les jeunes qui s'engagent dans des comportements homosexuels:

  • courent un risque accru de souffrir de dépression majeure et du trouble d'anxiété généralisée,
  • sont associés à plus de problèmes scolaires ou de fugue,
  • sont plus susceptibles de tenter de se suicider,
  • expérimentent un taux beaucoup plus élevé d'alcoolisme,
  • sont plus susceptibles de s'engager dans la toxicomanie,
  • sont plus susceptibles de s'engager dans des comportements sexuels à risque.

Comparées aux femmes hétérosexuelles, les femmes lesbiennes:

  • sont significativement plus susceptibles d'être victimes de violence conjugale,
  • expérimentent un taux beaucoup plus élevé de contrainte sexuelle par leur partenaire,
  • sont plus susceptibles de consommer des drogues et de l'alcool,
  • ont un risque significativement plus élevé de développer un trouble d'anxiété généralisée,
  • sont deux fois plus susceptibles de tenter de se suicider
  • sont plus à risque de cancer du sein,
  • sont à risque plus élevé de s'automutilation."

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services