La ville de Sentilly récompensée pour la rénovation de son église

SenLà où il y a une volonté, il y a un chemin

"La ville de Sentilly a reçu ce samedi le prix départemental des rubans du patrimoine pour la rénovation de son église du XIe siècle.

La Ville de Sentilly a reçu ce samedi le prix départemental des rubans du patrimoine pour la rénovation de son église du XIe siècle. Le prix a été remis lors de l’assemblée générale de la Fédération du bâtiment de l’Orne.

« Les travaux de restauration des murs extérieurs de l’église et de la toiture ont été menés de mars a septembre 2012, commente Isabelle Besnier, la maire de la commune. Ils ont été rendus possibles grâce au concours de sept co-financeurs. »

3 réflexions au sujet de « La ville de Sentilly récompensée pour la rénovation de son église »

  1. Martine

    Dans mon joli village du Vexin nous avons une petite église qui date du 12ème siècle et qui avait bien besoin de restaurations à divers degrés d’importance. La loi de 1905 ayant permis de faire main basse sur les biens du clergé, c’est aux maires de faire en sorte que tout ce patrimoine architectural soit préservé. Mais les communes n’en ont pas toujours les moyens. Pourtant, il existe bien des solutions pour le protéger.
    1) faire classer le monument à l’inventaire des Monuments Historiques.
    2) créer une association pour la rénovation de l’église avec cotisation raisonnable et membres bienfaiteurs.
    3) utiliser les subventions des régions et de la commune à cet effet.
    4) faire intervenir les professionnels pour le gros-oeuvre et faire appel au bénévolat et au bon coeur des artistes compétents pour toutes les restaurations de peinture d’autels, de statues… avec l’aval des Monuments Historiques.
    5) organiser des manifestations artistiques ou culturelles avec l’accord du prêtre, dont les bénéfices iront dans les caisses de l’association.
    Les solutions ne manquent pas mais le problème est que beaucoup de gens attendent que l’on fasse tout pour eux et ne sont pas disposés à sacrifier un peu de leur précieux temps pour de justes causes.
    Une fois que l’Eglise est par terre il ne faut pas venir pleurer.
    Mais il est possible également que certains qui se sont remués se soient trouvés face à un mur de mauvaise volonté et de parti pris idéologique comme à Gesté.
    Alors, peut-être y a-t’il une autre voie et j’aimerais bien qu’un juriste se penche sérieusement sur cette éventualité :
    compte-tenu que la plupart de nos églises ont été bâties avec les dons des paroissiens et hormis le fait que nos ancêtres on déjà étés volés en 1905, ne pourrait-on pas engager une action en justice pour spoliation d’héritage? Car ce qui a été donné à Dieu et pour Dieu n’a pas été donné aux enfants et doit rester à Dieu. Mais dès lors que ces biens ont été détournés et que l’Etat ne fait pas son devoir d’entretien on doit pouvoir l’empêcher de nuire et obtenir réparation.
    Messieurs les avocats, au travail et créez-nous une jurisprudence. Merci.

Laisser un commentaire