Bannière Salon Beige

Partager cet article

Pays : Italie / Pro-vie

La ville de Rome crée des “berceaux pour la vie”

S La responsable des politiques sociales de la ville de Rome, Sveva Belviso, et la société Farmacop, qui regroupe les pharmacies communales, sont à l'initiative des «berceaux pour la vie». Le premier berceau sera mis en fonction dans quelques jours, à l’intérieur d’une petite pièce séparée par un mur de la pharmacie communale du quartier Colle Prenestino, caractérisé par une forte densité d’habitants pauvres. Au cours des prochains mois, 41 autres pharmacies communales (toutes ouvertes 24 heures sur 24) seront également équipées de berceaux thermiques.

Pour garantir l’anonymat aux mères qui y abandonneront leur enfant, la pièce jouxtant la pharmacie dispose d’une entrée indépendante. Dès que la porte est ouverte, un détecteur se met en marche, le berceau est lui aussi doté de détecteurs et un signal d’alarme se déclenche dans la pharmacie au bout d’une minute. Le temps pour la mère de déposer l’enfant et de refermer la porte. Lorsqu’un bébé sera trouvé dans un berceau, le personnel en service devra immédiatement appeler le centre des ambulances spécialisées dans le transport des nouveau-nés. L’enfant sera conduit dans un hôpital où il recevra tous les soins et les attentions qui lui sont dus. Sveva Belviso explique :

«Notre objectif vise avant tout à sauver le plus grand nombre possible de bébés abandonnés par des mères en détresse qui veulent garder l’anonymat».

Dès l’arrivée à l’hôpital d’un nouveau-né abandonné, un fonctionnaire chargé de l’état civil lui donne un prénom et un nom, puis avertit le tribunal pour mineurs qui sera chargé de choisir un couple parmi ceux qui ont présenté une demande d’adoption.

Partager cet article

15 commentaires

  1. superbe intiative

  2. C’est sans doutes mieux que la poubelle, mais pourquoi ne pas simplement promouvoir l’accouchement sous X?
    Autre point, sait-on combien de bébé sont ainsi abandonné? (qu’est-ce qui motive cette mise en place?)
    [Parce que des bébés sont retrouvés dans des poubelles. Et en France, dans des congélateurs.
    MJ]

  3. Initiative intelligente, et réelle alternative à l’avortement!

  4. Magnifique, c’est St Vincent de Paul qui revient!
    Je me souviens avec émotion, avoir vu toute petite à la télé, le merveilleux film avec Pierre Fresnay, et un judas qui pivotait pour accueillir les nouveaux nés abandonnés.

  5. Bravo pour cette initiative.
    Pour ceux qui critiquent toujours ceux qui s’engagent en politique et rêvent du retour du roi sur son grand cheval blanc, je précise que la jeune (elle a 37 ans) et belle Sveva Belviso ne relève pas du personnel administratif de la mairie de Rome comme pourrait le laisser croire la rédaction de l’article mais est Maire adjoint, élue, chargé des questions sociales, élue du Parti de la Liberté sur la liste du Maire de Rome Gianni Alemano ancien du Front de la Jeunesse et du MSI (dit néofasciste !)

  6. C’est un retour “laïque” au tour qui existait dans les couvents de femmes jusqu’à la révolution; solution beaucoup plus intelligente car elle permettait à des femmes qui avaient fait voeu de chasteté d’assurer, hors sexualité, le naturel besoin de soins maternels offerts.
    D’autre part ce procédé peut être incitatif à l’abandon (préférable, ô combien à l’avortement, naturellement) alors que les responsables de mouvements anti-avortement disent que quand les femmes sont convaincues de ne pas avorter, jamais, elles ne recourent à l’adoption.

  7. Excellent !!!

  8. Initiative qui montre un grand sens pratique. L’accouchement sous X peut inspirer de la méfiance quand on voit comment les lois sont modifiées sous la pression d’évènements médiatiques.

  9. @ K., à la question “pourquoi ne pas promouvoir l’accouchement sous X ? ”
    Humainement je pense que c’est très différent . L’accouchement sous X est démarche administrative, avec tout ce que cela peut supposer d’intimidant.C’est en quelque sorte un abandon qui se prépare et oblige a affronter le regard de l’institution…qui peut être culpabilisant ( je suis restée très choquée d’avoir vu dans un reportage sur la maternité de Lille, une infirmière dire à une accouchante sous X : Bon vous êtes bien sure de ne pas vouloir le voir ce petit ? mais , enfin pourquoi n’avez vous pas avorté ? )
    Ces berceaux ouvrent une autre possibilité, plus authentiquement anonyme. Et l’absence de trace administrative, de toute “paperasse” doit être -à juste titre -un élément rassurant. Songeons qu’en France les femmes ayant accouché sous X à certaines époques, courent un vrai risque de voir cet anonymat partiellement dévoilà à postériori, malgré les garanties de l’époque.

  10. Bonne initiative pour sauver les bébés, mais et la Mère ?
    Ne pourrait-on accueillir la mère et l’enfant et les aider à vivre ensemble.
    Je pense à ces petits qui devenus grands chercheront leur maman !
    Quelle époque où l’on “importe” des gens étrangers à notre culture chrétienne qui pompent nos système sociaux avec la polygamie et où l’on n’est pas capable d’aider une maman en détresse !
    Si ces mamans ont mené leur grossesse à terme c’est qu’elle ont le désir de protéger leur enfant et cela ne mérite que l’abandon par anonymat ?

  11. Bien sûr qu’un abandon dans de telles circonstances reste terrible.
    Mais il sauve une vie et lui laisse toutes ses chances. Il laisse une maman dans la souffrance, mais pas dans le désespoir.
    Combien de foyers stériles pourront être consolés par des adoptions enfin possibles, et se feront un devoir d’accorder à leur enfant ce qu’ils savent que leur mère véritable n’aura pu ou n’aura su leur procurer!

  12. A mme,
    Votre remarque est très pertinente.
    Néanmoins les fenêtres à bébé sont un premier pas, voire même une nécessité dont on espère qu’elle deviendra presque inutile quand des foyers d’accueil en nombre auront été créés pour les mamans en situation difficile.
    Comme on peut espérer que le nombre de ces mêmes foyers diminueront considérablement… quand la société sera revenue à la foi !

  13. Je suis étonnée de cette annonce qui semble toute récente alors que ce sytème existe à Rome depuis au moins dix ans. J’ai moi même vu deux “boites à bébés” lors d’un séjour au moment du Grand Jubilé de l’an 2OOO.
    Excellente initiative au demeurant, si on tentait cela en France on serait étonné du nombre de bébés recueillis. Une idée à mettre en place par des associations type Mère de Miséricorde ou magnificat??

  14. Excellente initiative qui “réchauffe” le coeur au milieu de toute cette culture de mort…
    Espérons et prions pour que cette lueur de vie ne se cantonne pas à Rome, mais qu’elle se répande partout (en France et ailleurs)et que l’on ouvre aussi des centres pour les mamans en difficulté, comme le dit Christine.

  15. Bonjour à Tous !
    Depuis 10 ans je cotoie au quotidien des personnes abandonnées nées sous X et des mères qui ont un jour confié anonymement un enfant…
    Cette expérience me permet de penser aujourd’hui que :
    – l’anonymat complet n’évite ni les avortements, ni les abandons sauvages ni les infanticides…
    – à moyen et long terme, cet anonymat irréversible fait des personnes adoptées et des mères de naissance des victimes… ne parlons même pas des pères qui sont les grands oubliés de cette dite “solution”…
    A ce jour, je me prononce pour un accouchement “discret” permettant à la mère de bénéficier d’un anonymat pour 18 ans (majorité des enfants) voire à prolonger en cas de situation particulière.
    Cet accouchement “discret” permet aussi aux services concernés de pouvoir contacter discrètement la mère en cas de besoin particulier tel un gros souci de santé pour l’enfant etc…
    Bien à vous tous

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]