Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

La Ville d’Autun ne renouvellera pas le bail du Centre Educatif Fermé

Vincent Chauvet, Maire d'Autun, explique pourquoi dans un long communiqué :

Centre_educatif_ferme_fragny"La Ville d’Autun est propriétaire d’un ensemble immobilier de plusieurs bâtiments et d’un terrain de sport sur le hameau de Fragny, autrefois affecté à un accueil de loisirs. Dans le but de contribuer à l’expérimentation d’une nouvelle forme de réponse pénale pour les délinquants multirécidivistes de 13 à 16 ans, la commune a conclu en 2004 un bail de location pour une mise à disposition de ces locaux avec l’association Sauvegarde 71. Ce prestataire de la Protection Judiciaire de la Jeunesse y a établi en 2005 un Centre Educatif Fermé (CEF). Le bail se termine au 30 juin 2018, il ne sera pas renouvelé. La seule prolongation supplémentaire qui pourrait être accordée au-delà du 1er juillet 2018 correspondra au délai nécessaire pour le déménagement des équipements.

Après un premier temps d'adaptation, puis une courte période de gestion sans histoire, le CEF de Fragny n’a cessé de connaitre des difficultés majeures de fonctionnement. D’octobre 2014 à mars 2015, le centre a même fait l’objet d’une fermeture administrative ordonnée par le Préfet de Saône-et-Loire en raison de graves problèmes de gestion, révélés par une mission d’inspection de la Protection Judiciaire de la Jeunesse. Cette mission avait fait ressortir, selon les termes du communiqué de l'Etat, que « la santé, la sécurité ainsi que le bien-être physique et moral des adolescents placés étaient menacés ou compromis par les conditions d’organisation et de fonctionnement de l’établissement ».

En décembre 2016, lors d’une réunion de quartier, la municipalité annonçait que « toutes les options [étaient] ouvertes, nous pouvons aussi bien reconduire le bail que décider de ne pas le prolonger. Soit la situation se règle très vite avec une véritable reprise en main du CEF, soit nous mettons fin au bail ». En octobre 2017, lors d’une réunion de concertation avec les habitants organisée avec la municipalité et l’association Sauvegarde 71, j’avais également clairement fait savoir qu’aucune décision de renouvellement ou non du bail de location n’était prise. Nous attendions notamment d'observer des effets de l’achèvement de la construction de la clôture de protection renforcée, édifiée pour un coût de 60 000 euros, cofinancée par la Ville, et destinée à empêcher les évasions à répétition.

Or, dès janvier 2018, trois individus parvenaient une nouvelle fois à s’échapper du centre et à voler une voiture aux riverains pour rejoindre la région parisienne, selon un scénario malheureusement devenu classique. L’absence de stabilité des équipes de direction du centre, avec la nomination début janvier d’un nouveau directeur, par intérim et à mi-temps seulement, et une inadéquation récurrente entre certains profils recrutés et les compétences exigées, n’ont évidemment pas contribué à améliorer la confiance entre la municipalité et les gestionnaires du centre.

Par ailleurs, après plus de 1 400 000 euros de travaux réalisés par la Ville en 2004 et non encore totalement remboursés par les loyers perçus, de nouveaux investissements municipaux étaient sollicités par le Ministère de la Justice pour 2019, à hauteur d’environ 2 000 000 d’euros, pour une extension des locaux afin de porter la capacité d’accueil de 10 à 12 jeunes délinquants.

L’expérimentation, qui se terminera donc définitivement en 2018 , aura démontré que l’implantation d’une telle structure sur un territoire rural comme celui de l’Autunois-Morvan n’est pas adéquate. […]"

Message URGENT de Guillaume de Thieulloy

Cher ami lecteur
allons-nous manquer d’espérance ?
Vous et moi souhaitons de toutes nos forces que le mur de la culture de mort s’effondre.
Le Salon Beige participe à cette tâche selon ses capacités. Mais nous ne pouvons rien faire sans votre générosité.

S'il vous plait, faites un don aujourd'hui. Merci

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

6 commentaires

  1. Après ce coûteux fiasco, le gouvernement prévoit d’ouvrir 20 nouveaux centres ! Cf article ci-dessous !
    http://premium.lefigaro.fr/actualite-france/2018/02/12/01016-20180212ARTFIG00283-vingt-centres-educatifs-fermes-vont-etre-crees.php

  2. Pour les aberrations des C E F se souvenir du cef pour filles de l’Allier.Champion toutes catégories

  3. Deux millions pour 12 détenus?

  4. En Guyane!

  5. La seule solution, c’est la prison, adapée certes mais la prison avec les moyens correspondants qui obligent à une éducation stricte et qui interdisent une évasion.

  6. Non, 2 millions supplémentaires pour 2 détenus supplémentaires…

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services