Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : Benoît XVI

La vie est un don unique, de la conception jusqu’à la mort naturelle

Hier après-midi, le Pape est allé visiter une maison de retraite. Il y a déclaré :

B "Alors que les progrès de la médecine ainsi que d’autres facteurs permettent de
prolonger la durée de la vie, il est important de voir dans la présence d’un
nombre croissant de personnes âgées une bénédiction pour la société
. Chaque
génération peut apprendre de l’expérience et de la sagesse de la génération qui
l’a précédée. En effet, l’attention apportée aux aînés devrait être considérée
non pas tant comme un acte de générosité que comme le remboursement d’une dette
de gratitude.

Pour sa part, l’Église a toujours eu un grand respect pour les aînés. Le
quatrième commandement
, « Honore ton père et ta mère comme te l’a commandé le
Seigneur ton Dieu
 » (Dt 5, 16), est lié à la promesse, «afin que se
prolongent tes jours et que tu sois heureux sur la terre que le Seigneur ton
Dieu te donne
» (Dt 5, 16). Ce travail de l’Église en faveur des
personnes âgées et handicapées n’est pas seulement porteur d’amour et de soins
pour ces derniers ; mais il est aussi récompensé par Dieu à travers les
bénédictions qu’il a promises en faveur de la terre où ce commandement est
observé. […]

La vie est un don unique, à chaque
stade, de la conception jusqu’à la mort naturelle, et c’est Dieu seul qui donne
et qui reprend
. On peut jouir d’une bonne santé dans le grand âge ; mais les
chrétiens ne devraient pas craindre d’avoir part aux souffrances du Christ, si
Dieu veut que nous luttions avec nos infirmités. Mon prédécesseur, le pape
Jean-Paul II, a souffert très visiblement durant les dernières années de sa vie.
Il était clair pour nous tous qu’il le faisait en union avec les souffrances de
son Sauveur. La gaieté et la patience avec lesquelles il affronta ses derniers
jours furent un exemple remarquable et émouvant pour nous tous qui avons à
porter le poids de nombreuses années.

En ce sens, je viens parmi vous non seulement comme un père, mais aussi comme un
frère qui connaît bien les joies et les peines qui viennent avec l’âge !
Nos
longues années de vie nous permettent d’apprécier à la fois la beauté du plus
grand don que Dieu nous ait fait, le don de la vie, aussi bien que la fragilité
de l’esprit humain."

Partager cet article

Publier une réponse