Bannière Salon Beige

Partager cet article

Homosexualité : revendication du lobby gay

“La victoire est à portée de main mais à certaines conditions”

Longue analyse très appuyée de Guillaume de Thieulloy qui en appelle une fois encore à l'unité dans la diversité, malgré la défaite au premier round et la pression des événements.

Partager cet article

11 commentaires

  1. Les différences, c’est notre force.
    Le pouvoir n’arrivera pas à casser un mouvement de résistance aussi multiforme que le nôtre.
    Nous viendrons à bout des “sociétalosectaires”.
    Ne rien lâcher sur rien !

  2. Il est important de durer.
    En juillet il y aura le Tour de France. C’est un évènement médiatique majeur d’impact mondial.
    C’est une opportunité énorme de montrer notre désaccord inconditionnel.
    Il est structurellement impossible de maîtriser les gens sur ce parcours gigantesque et il y a beaucoup de fric en jeu dans cette manifestation.
    Ce projet Taubira est irrecevable. Point.

  3. Très intéressante et correcte analyse que ce long article. Il décrit toit à fait mon sentiment.
    Personnellement j’ai écrit aux porte-paroles de LMPT pour leur signaler mon refus de toute forme d’union civile. Je manifeste pour le retrait. Je sais bien que bcp de porte-paroles souhaitent aussi cela mais je pense qu’il faut montrer qu’ils sont réellement soutenus.

  4. Que Guillaume de T. Prenne une bonne fois les choses en main afin de mettre un terme aux contorsions de Frigide.
    On ne peut à la fois dire NON! et faire la bise à tout le monde!

  5. La deuxième tentation consiste à dire : il n’y a pas de place à côté de la « manif pour tous » pour d’autres actions, ces actions divisent et nuisent à notre mouvement, etc. Je pense exactement le contraire. Toutes ces actions sont parfaitement complémentaires.
    Plus que jamais, la victoire est à portée de mains. Mais, plus que jamais, elle passe par l’unité, par le respect des diverses sensibilités représentées au sein du mouvement de défense de la famille
    « Personnellement, je vois notre mouvement comme une flottille de porte-avions. »
    Mais un porte-avions, ça a de l’inertie ; ça ne vire pas facilement.
    Mais, si nous nous battons entre nous, si nous accréditons l’idée qu’il y aurait des indésirables parmi nous, non seulement nous allons tout perdre politiquement, mais, en outre, une répression risque bien de s’abattre sur nous tous.
    Guillaume de Thieulloy ___________________________________
    Sur cette vidéo, le CRS demande aux jeunes filles si elles font parti de Civitas!
    Je pense déjà l’avoir dit !
    Le parti cherche à nous diviser!
    Civitas, Boutin, Barjot, TARTEMPION! Même combat!
    Pour le moment je soutiens Frigide! Mais je sens que je ne tiendrais pas longtemps!
    Mes adversaires sentent que le radeau à des fissures.
    http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2013/04/r%C3%A9pression-absurde-ii.html#comments

  6. Quelques leçons à tirer:
    -nécessité de se former: savoir ce qui est légal (ai-je le droit de me promener sur la voie publique avec la tenue vestimentaire de mon choix en termes de palette de couleur, de sérigraphie, dois-je présenter mes papiers d’identité à n’importe quel quidam qui me les réclame ou suis-je droit de m’assurer du statut de ce quidam, ai-je le droit de prendre en photo des “manifestants” sans leur demander leur avis, …) et ce qui ne l’est pas
    -nécessité de préciser le ou les objectif(s) poursuivi(s) (retrait de cette loi et non proposition d’autre chose, qu’il s’agisse du CUC, d’un référendum, …)
    -nécessité de savoir formuler son argumentaire personnel, donc de connaître les principaux arguments opposés (sur les aspects juridiques, -qui traitent du droit et non de la morale- http://www.maitre-eolas.fr/post/2013/01/22/Du-mariage-pour-tous-%282e-partie%29 )
    -nécessité de s’informer (connaître les positions de la CEDH http://www.libertepolitique.com/Actualite/Liberte-politique-TV/Gregor-Puppinck-Mariage-pour-tous-adoption-PMA-GPA-l-effet-domino-europeen )
    -analyser les “théorèmes d’existence”: savoir par exemple interpréter cette phrase “accessible, c’est-à-dire qu’il soit réclamé non par 10% du corps électoral, chiffre parfaitement inatteignable, mais 1%, par exemple.” par exemple le relier à la “norme” qui était fixée pour la pétition au CESE: 500 000 c’est justement 1 % du corps électoral.
    Et merci au “truc Beige” qui nous donne bien des pistes pour cela.

  7. Il est temps de changer les mots:
    Nous ne sommes pas des adversaires du mariage gay ou pour tous. Nous sommes les défenseurs du mariage. Nous voulons la préservation du mariage et de la famille.
    Ne pas utiliser les mots de l’adversaire est déjà une victoire. Nous déplaçons la discussion sur notre terrain. C’est plus commode à tenir.

  8. On ne peut que partager cette analyse, sauf qu’il t manque deux points concrets :
    – demander un référendum d’abolition de la loi TAUBIRA selon des modalités referendaires directes, à la suisse ou à l’américaine, et donc libérées des obligations quasi inatteignables du référendum SARKOZiste et UMP, est une utopie : sans un retour à la proportionnelle qui donnerait au FN une juste représentation législative, le référendum direct ne sera jamais possible et donc l’abolition de la loi TAUBIRA également, vu la dérobade de l’UMP depuis que la loi est votée.
    – notre droite catholique conservatrice dans toutes ses nuances et chapelles ou clans doit s’unir en effet mais cette union ne peut exclure les 20 % de Français que F. BARJOT en a exclus, à savoir le FN, puisque aussi bien dans les prises de aprole accordées aux élus durant les Manis Pour Tous, ils ont été frappés d’interdit, et que maintenant dans son projet de listes municipales ou de listes labellisées elle a exclu par avance le FN ”pas assez fédérateur” selon elle. Il est certain qu’une unité qui passe par l’exclusion du FN, abolitionniste de la loi TAUBIRA, et la seule inclusion d’une UMP chancelante dans ses convictions, puisque proposant l’Union Civile, donc un ”autre” mariage gay, cette unité sera donc incomplète et bancale.
    Dominique REYNIE, politologue de gauche très anti FN et anti ”populisme”, et pro TAUBIRA à fond a dit récemment qq chose de très vrai : le débat sur cette question s’est circonscrit à la France qui ne souffre pas trop du chômage : classes moyennes supérieures de gauche contre leurs homologues de droite. Donc les classes populaires, 30 à 40 % des Français ne sentent pas tellement concernées : cela signifie que les catholiques français ont un sacré challenge à réaliser, qui est de reconquérir le peuple modeste de droite, voire de gauche. Car sans ce peuple des gens modestes (et qui votent FN ou Front de Gauche et ne sont pas représdentés à l’A.N.), ce seront toujours les fausses élites UMP et PS qui l’emporteront, et la loi TAUBIRA demeurera, tout comme l’Union Civile.
    L’analyse de G de Thieulloy fait l’impasse sur cette problématique, pourtant essentielle.

  9. Tout à fait d’accord avec vous, Bénédicte. Quant aux classes populaires, elles ont souvent le bon sens de trouver la famille naturelle préférable, mais elles manifestent moins. Elles se sentent davantage dépossédées dans la vie en général et croient souvent que se manifester ne sert à rien. Elles le font à la rigueur quand c’est impulsé par les syndicats.
    Autre point : même si la mobilisation est venue des associations catholiques, il ne faut pas oublier qu’elle a réuni de nombreux athées (dont moi). Ne pas les exclure non plus.

  10. Je connais plein de gens qui votent FN et j’ai le plaisir de les retrouver aux manifs. Ce que l’on vote n’est écrit sur le front de personne et l’union fait la force. Pourquoi refuser de l’aide pour faire tomber cette loi ? ces manifs sont APOLITIQUES ! elles sont pour la défense du mariage et contre le mariage ou l’union civile gay. (point!)
    et d’accord avec l’analyse de G de T. quand à la nécessité de multiplier les actions.

  11. @ Freddie et Marie
    Ne pas exclure les athées. Mais qui a exclu les athées ? Qui a demandé des billets de confession ? Personne.
    Par contre qui a promu la gauche, qui a interdit la parole au FN, mais aussi à c. BOUTIN et à Mme BOURGES, qui était dans la manif pur tous avec le drapeaux arc en ciel du lobby gay à la main mardi soir dernier ?
    F. BARJOT, que j’ai aperçue ainsi avec son drapeau gay friendly mardi dernier dans la rue, à ma très grande surprise.
    Je ne la connais pas, ne lui en veux pas, mais je pense qu’elle est dépassée par les enjeux, et que surtout les cathos conservateurs devraient cesser de se considérer comme les seuls Français concernés : nous cultivons une forme d’auto satisfaction, de signes de reconnaissance de l’entre soi, qui nous coupe des autres Français. Etre catholique, ce n’est pas adhérer à un milieu social, même si la sociabilité entre cathos est indispensable, surtout pour les familles qui ont à éduquer des enfantq. MAIS, MAIS, cela ne nous exonère pas du ”devoir de charité” envers les autres Français. Le peuple des modestes, des humbles, de ceux qu’i n’osent pas se montrer, qui ne conçoivent pas qu’on puisse manifester pour ses convictions, ce peuple là existe : quand il n’est pas de gauche, il vote souvent FN par dépit par rapport à l’arrogance de gauche et aussi UMP. Pourquoi l’ignorer ?
    Je ne parle pas de Mmme BARJOT, un peu déjantée et irresponsable dans ses propos, mais de M. GUILLAUME de THIEULLOY, dont le texte est très bien, mais qui semble lui-même ne pas appréhender qu’en dehors des Français cathos qui ”vont à la paroisse”, il en existe qq millions qui ne sont pas de gauche, qui partagent nos valeurs de morale naturelle, mais que les élites cathos conservatrices méconnaissent.
    Or c’est le problème : l’unité préconisée par M.de THIEULLOY parle d’une nébuleuse à construire en réseau sans les partis, avec Mmme BARJOT comme emblème, mais laisse de côté ces 20 à 30 % de Français qui désapprouvent le mariage gay et qui ne parlent pas, ne manifestent pas, car ils ont l’habitude de subir les caprices des élites politiques depuis 1789. Peut-être devrions-nous nous poser la question suivante : est-ce que le côté bobo parisienne de Mme BARJOT ne décrédibilise pas notre cause auprès de ces Français-là, qui ne pratiquent pas le second degré à la puissance 4, pour qui la vie est dure et ne permet pas pas la distanciation, ni l’ironie bourgeoise et intellectualisée et qui doivent trouver bizarre qu’une femme assez déroutante dans ses apparences défende une cause aussi sérieuse et noble ?
    Sans ces Français, pouvons-nous espérer, nous catholiques convaincus, avoir le poids indispensable pour créer la dynamique qui rendra inéluctable à l’UMP comme à d’autres le retour sur les lois anti famille et anti Vie ? Pas seulement la loi TAUBIRA, mais la loi VEIL, RPR-UDF, les lois du temps de Chirac établissant le divorce à la carte et justifiant le PACS, et indiectement le mariage gay. sans parler du Gender à l’école de M. SARKOZY, hélas.
    La vérité de la loi naturelle n’est pas notre propriété exclusive ; si nous oublions cette réalité politique et sociale, nous ne sommes pas évangéliques, et nous n’obtiendrons pas la victoire.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services