Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

Les policiers municipaux privés de bombe lacrymogène d’intervention

Serait-il fatigué de son surnom "Manu GAZ" ? Fait-il des stocks pour l'hiver en prévision des manifestations LMPT à venir à Paris? Toujours est-il que le picador hispano-suisse a décidé, par décret du 30 juillet, entré en vigueur le 06 septembre, que les polices municipales doivent rendre leurs bombes incapacitantes de plus de 100ml (armes de catégorie D2b).

Si la police et ses syndicats s'inquiètent de se voir désarmer, nous ne pouvons que louer les aspects économique et cohérent de cette décision. En effet, non seulement cela permettra de diminuer de manière infinitésimale les dépenses de l'Etat, mais encore, cela recentre "les forces de l'ordre" sur leur cible première - dont aucun policier n'a eu a souffrir jusqu'à présent : les familles, les mères veilleuses, les veilleurs, les sentinelles debout, les jeunes du Printemps français.

Donc pourquoi équiper la police pour se battre contre des menaces qui n'en sont pas ?

"Oyez oyez, assassins, braqueurs, proxénètes, mafieux, trafiquants de drogues, blanchisseurs d'argent sale (fils de ministre ou non), voleurs (fils de ministre ou non), séquestreurs (fils de ministre ou no ), criminels de tout poils, dormez tranquilles la Maréchaussée veille sur vous! Et si cette dernière vous attrape, le ministre de l'injustice vous libérera et vous donnera une totale absolution !"

Partager cet article

7 commentaires

  1. Sauf que je prefere encore etre gazer que de recvoir des coups de matraque…

  2. Avec tout ca , Bravo la France hip hip hip, elle est pas mal la Republique avec ses socialos…

  3. Un picador est un homme honorable qui fait un métier à l’apprentissage long et difficile, un métier dangereux(sans rentrer dans la querelle de la corrida), en tout cas c’est un métier où l’adversaire en face à des armes naturelles pour attaquer, a été choisi pour son envie d’en découdre et de se battre. Son courage est d’ailleurs lui aussi honoré par les professionnels et les amateurs éclairés de cet art.
    Rien à voir avec les « adversaires » que rencontre l’Hispano-suisse naturalisé français à 20 ans. Mais même s’il s’appelait Dupont fils de Dupont depuis 50 génération, natifs de Lyon, ou Hollande fils de Hollande depuis 20 générations natifs de Rouen, etc. le problème serait le même, ce monsieur remplie sa charge d’une manière idéologique mais il est autant coupable que ceux qui l’ont mis là et qui le maintiennent.
    L’un de ses prédécesseurs (un certain Sarkozy) certes ne gazaient pas les familles catholiques mais menaçaient de karchériser les voyous des banlieues. Il a aussi été d’une remarquable efficacité.

  4. Oyez barbouzes : cela s’appelle un boomerang et tant pis pour vous, les gazés ne vous plaignent pas !
    Il vous reste vos matraques et vos petits poings !

  5. La nouvelle bombe lacrymogène :La feuille d’impots…Attention c’est un produit incapacitant à brève échéance… les services de police seront dotées de protoxyde d’azote gaz hilarant bien connu.Les délinquants vont bien rire…

  6. les aerosols lacrymogenes de plus de 100ml seront en categorie B et non pas D comme dit dans l’article. Ce sont celles de moins de 100ml qui seront en categorie D. Je dis seront car l’arreté de classement n’a pas ete encore pris (ne pas confondre le decret et les arretes qui en decoulent).
    D’autre part, à aucun moment, le decret ne mentionne une quelconque interdiction faite aux polices municipales de detenir des aerosols de plus de 100ml. Au contraire, en son article 25, le decret dit ceci : « III. ― Les fonctionnaires et agents des administrations publiques chargés d’une mission de police sont autorisés à acquérir et à détenir des armes, éléments d’arme et munitions et leurs éléments de la catégorie B.
    Les fonctionnaires et agents des administrations ou services publics, exposés à des risques d’agression, peuvent être autorisés à acquérir et à détenir des armes, éléments d’arme et munitions et leurs éléments de la catégorie B.
    Les officiers d’active, les officiers généraux du cadre de réserve, les officiers de réserve et les sous-officiers d’active sont autorisés à acquérir et à détenir des armes, munitions et leurs éléments de la catégorie B.
    Préalablement à tout achat, les personnes mentionnées au présent paragraphe déclarent au préfet du lieu d’exercice leur intention d’acquérir des armes et des munitions. A cette déclaration est jointe une attestation délivrée par l’administration ou le service public dont elles relèvent, spécifiant que les armes ou les munitions dont l’acquisition est envisagée sont nécessaires à l’accomplissement du service. »
    Les polices municipales appartiennent a la fonction publique territoriale (le decret ne fait pas de distinction entre fonction publique d’etat et territoriale, parlant uniquement de services publics exercant une mission de police. C’est le cas des PM), et partant, entrent donc dans le champ d’application de l’article 25. Le syndicat des PM a-t-il fait une mauvaise interprétation du texte ? A ma connaissance, le ministere de l’interieur n’a pris aucune mesure complementaire visant les PM.

  7. Tant mieux, d’autant qu’il faudrait supprimer ces ersatz de policiers qui ne servent pas à grand chose.
    Je les vois tous les jours uniquement occupés à poser des PV en dehors de tout autre activité.
    Nos maires ne sont pas compétents en ce domaine et nous n’avons pas besoin de shérifs à peine alphabétisés et dégrossis. En tant que cantonniers, ils pourraient peut être rendre des services. J’ai du respect pour les cantonniers mais pas pour ces gens là.
    Ils sont inutiles et représentent un important gisement d’économies.

Publier une réponse