Bannière Salon Beige

Partager cet article

Europe : identité chrétienne / Europe : politique / Pays : Turquie

La Turquie, cette pseudo-amie de la France qui se croit européenne

TurLa France s'est donné les moyens légaux de condamner la négation du génocide arménien. Loin du légitime débat sur la problématique de l'histoire encadrée par la loi que lève réellement cette décision, l'attitude des Turcs qui piratent le site de l'auteur de cette proposition de loi, qui se trouve du même coup menacée de viol et de mort, en dit long sur le sens des responsabilités des édiles politiques turques qui, avant même le vote de l'Assemblée française, s'étaient fendues de communiqués de menaces et de risques de représailles (cliquez sur les images pour les agrandir) :

"Dimanche, le site Internet de la député a été victime d'un piratage par des militants pro-Turquie, qui dénoncent anonymement l'aspect électoraliste du texte voté jeudi par l'Assemblée nationale. L'adresse www.valerie-boyer.fr renvoyait automatiquement vers un écran noir affichant le drapeau de la Turquie et un message non signé en deux langues, en turc et en anglais, s'en prenant au gouvernement français et à la communauté arménienne de France.

"Vous, la diaspora arménienne, êtes de tels lâches que vous n'avez pas le cran d'ouvrir les archives arméniennes et de faire face à la vérité", écrivent les auteurs du message, pour qui "la vérité" est qu'on ne peut pas parler de "génocide arménien". "Vous, les Français, êtes tellement pitoyables et pathétiques que vous méconnaissez les vérités pour des voix", ajoutent-ils, faisant allusion aux élections présidentielle et législatives à venir en France".

Patrick Devedjian, député UMP, n'y est pas allé par quatre chemins :

Tur2"La Turquie est un pays qui menace tout le monde (…) La Turquie, j'ai compté, en moins d'une année, a menacé plus de sept pays: est ce que vous croyez que c'est une bonne manière de conduire les relations internationales ? (…)

Je crois beaucoup dans la société civile turque. Malheureusement, quand la Turquie a un prix Nobel brillant comme Orhan Pamuk (ndlr: littérature, 2006), elle le poursuit parce qu'il dit que le génocide arménien est une évidence" (…)

"Dans notre pays, nous demandons que la Turquie cesse de diffuser sa propagande négationniste (…) Deux quotidiens nationaux ont publié des appels et des dénégations qui viennent évidemment de la Turquie (…) la démonstration de violence que l'Etat turc a organisée sur notre territoire à l'occasion de ce débat".

"La loi n'est pas mémorielle (…) C'est un acte politique : au moment où la Turquie veut entrer dans l'Union européenne et apparaître comme un pays qui défend les droits de l'homme, cette loi permet de révéler l'attitude de la Turquie sur la scène internationale et montre bien que la Turquie n'est pas le pays des droits de l'homme".

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services