Bannière Salon Beige

Partager cet article

Démographie / L'Eglise : Benoît XVI

La terre peut nourrir tous ses habitants

Extraits du discours du Pape au Sommet mondial sur la sécurité alimentaire organisé par la FAO :

"La Communauté internationale affronte au cours de ces dernières années une grave crise économique et financière. Les statistiques témoignent de la croissance dramatique du nombre de ceux qui souffrent de la faim, à laquelle concourent l’augmentation des prix des produits alimentaires, la diminution des ressources économiques des populations plus pauvres, l’accès limité au marché et à la nourriture. Tout cela survient alors que se confirme le fait que la terre est en mesure de nourrir tous ses habitants. En effet, même si dans certaines régions des niveaux bas de production agricole persistent, parfois à cause du changement climatique, cette production est globalement suffisante pour satisfaire aussi bien la demande actuelle, que celle qui est prévisible dans le futur. Ces données indiquent l’absence d’une relation de cause à effet entre la croissance de la population et la faim, et cela est encore confirmé par la déplorable destruction de denrées alimentaires pour préserver certains profits. Dans l’Encyclique Caritas in Veritate, j’ai observé que

«la faim ne dépend pas tant d’une carence de ressources matérielles, que d’une carence de ressources sociales, la plus importante d’entre elles étant de nature institutionnelle. […] Le problème de l’insécurité alimentaire doit être affronté dans une perspective à long terme, en éliminant les causes structurelles qui en sont à l’origine et en promouvant le développement agricole des pays les plus pauvres à travers des investissements en infrastructures rurales, en système d’irrigation, de transport, d’organisation des marchés, en formation et en diffusion des techniques agricoles appropriées, c’est-à-dire susceptibles d’utiliser au mieux les ressources humaines, naturelles et socio-économiques les plus accessibles au niveau local, de façon à garantir aussi leur durabilité sur le long terme» (n. 27).

Dans ce contexte, il est aussi nécessaire de contester le recours à certaines formes de subventions qui perturbent gravement le secteur agricole, ainsi que la persistance de modèles alimentaires orientés seulement vers la consommation et dépourvus de perspectives de plus grande envergure et, au-delà de tout, l’égoïsme qui permet à la spéculation de pénétrer même sur le marché des céréales, mettant la nourriture sur le même plan que toutes les autres marchandises. […]

Il ne faut pas oublier non plus les droits fondamentaux de la personne parmi lesquels se détache le droit à une alimentation suffisante, saine et nourrissante, ainsi qu’à l’eau ; ceux-ci revêtent un rôle important à l’égard des autres droits, à commencer par le premier d’entre eux, le droit à la vie."

Partager cet article

7 commentaires

  1. On ne peut mieux dire et telles sont, en effet, les bases de la civilisation. Mais ce mot a-t-il encore un sens aujourd’hui ?
    Et ne gagne-t-“on” pas plus d’argent à affamer les populations qu’à subvenir à leurs besoins matériels les plus élémentaires ?

  2. Lundi 16 Novembre 2009 de l’ére Chrétienne.
    Nourrir, l’Humanité, OUI c’est possible , faut juste commencer de suite. Il faut en outre LIBERER LES TRAVAILLEURS.
    Sous pretecte d’été providence des (dizaines de) millions de travailleurs sont privés du droit au travail ne serait ce que pour produire les protéïnes animales ouvégétales dont ils ont besoin.
    Quel est le défi ?
    Produire plus et mieux ?
    Quel est le facteur qui pénalise la production de qualité mais en quantité industrielle 1*?
    Le TEMPS !
    On industrialise et on produit en TRAVAILANT D AVANTAGE.
    C’est de la “Productique”, productique qui sort de l’atelier mécanique pour prendre sa place en unités de production végétale.
    Il faut et il faudra toujour 25 à 29 jours pour un bon Radis, 90 jours pour despommes de terre. Avec des robots et un meilleur controle des ravageurs, il faudra 25 à 29 jours pour produire 1 000 000 de radis et 90 jours pour 200 Tonnes de pommes de terre. Les techniques seront differents.
    ET ALORS, OU EST LE PROBLEME ?
    Augmenter la quantité de proteine dites animales, ou en obtenir avec un cycle plus court, est ce possible.
    OUI,ENCORE !
    LE BLÉ NOIR contient et de la matiere grasse et des molecules similaires aux proteines animales.
    Il y a les champignonsm qui contiennent des proteines animalesm et oui.
    RENDEZ LA LIBERTE AUX TRAVAILLEURS L ETAT PROVIDENCE EXISTE PAS VU QUE L ETAT C EST NOUS, LE PEUPLE DES TRAVAILLEURS, DONT LA RICHESSE EST JUSTEMENT LE TRAVAIL.
    (1* en rendant au peuple lapossibilité d’avoir un poulailler et un potager)

  3. comme d hab !
    Post non publié !
    productique au secour de la production vivriere.
    [Si vous pouviez être un peu patient et me laisser le temps de dîner…
    MJ]

  4. Correction, car ma vision a beaucoup chûtè ces derniers temps.
    Lundi 16 Novembre 2009 de l’ére Chrétienne.
    Nourrir, l’Humanité, OUI c’est possible , faut juste commencer de suite.
    Il faut en outre LIBERER LES TRAVAILLEURS.
    Sous pretexte d’état providence des (dizaines de) millions de travailleurs sont privés du droit au travail ne serait ce que pour produire les protéïnes animales ouvégétales dont ils ont besoin.
    Quel est le défi ?
    Produire plus et mieux ?
    Quel est le facteur qui pénalise la production de qualité mais en quantité industrielle 1*?
    Le TEMPS !
    On industrialise et on produit en TRAVAILANT D AVANTAGE.
    C’est de la “Productique”, productique qui sort de l’atelier mécanique pour prendre sa place dans des unités de production végétale.
    Il faut et il faudra toujour 25 à 29 jours pour un bon Radis, 90 jours pour des pommes de terre. Avec des robots et un meilleur controle des ravageurs, il faudra 25 à 29 jours pour produire 1 000 000 de radis et 90 jours pour 200 Tonnes de pommes de terre. Les techniques seront differentes.
    Quel autre facteur limitatif ?
    La chaleur !
    On prendra la précaution d’assurer suffisament de chaleur, il existe des techniques, coûteuse en investissement ou plus “soft”. Là encore je connais, et je suis pas le seul à connaitre des techniques qui mises bout a bout permettront de produire en qualite et quantite…
    Exemple :On produira des pommes de terre sur la base : de 1 an ou 360 jours que divise la temps dep roduction 90 jours, résulta 40 récoltes par an (360/90=40).
    Quarante recoltes de pommes de terre par an, cela fait de l’amidon (la patate contient de l amidon), et du sucre et de l’alcool a un prix de revient BAS.
    ET ALORS, OU EST LE PROBLEME ?
    Des techniques, du travail mais un peu d intelligence et surtout plus d eliberte.
    Augmenter la quantité de proteine dites animales, ou en obtenir avec un cycle plus court, est ce possible.
    OUI,ENCORE !
    LE BLÉ NOIR contient et de la matiere grasse et des molecules similaires aux proteines animales.
    Il y a les champignons qui contiennent des proteines animalesm et oui.
    RENDEZ LA LIBERTE AUX TRAVAILLEURS L ETAT PROVIDENCE EXISTE PAS VU QUE L ETAT C EST NOUS, LE PEUPLE DES TRAVAILLEURS, DONT LA RICHESSE EST JUSTEMENT LE TRAVAIL.
    On commence à en parler ?

  5. je sais maintenant que personne le lis les post.
    C est dommage j’avais laissé des indices
    360 :90 = 4 !
    Pas quarante.
    Mais c’est pas cela qui compte!
    Non!
    Ce qui compte c est qu’effectivement avec des tecniques on fait 40 récoltes par an.
    Ce qui menera le prix du kilo d epomme de terre à 10 ou 15 centimes d’euros le kilo.
    Et on peut faire pareil avec les choux ou autres legumes.
    Vous n’y croiez pas?
    Avec des techniques te beaucoup de travail soigné on peut produire des seaux de 10 Kilo de choucroute à moins de 50 centimes d euros.
    Malheureusement ou heureusement c’est une évolution qui changera le monde des agriculteurs qui devront choisir le type de produit à multiplier, se spécialiser et surtout arriver à maitriser.
    L Alternative à cela , la famin eet la guerre.
    Excusez moi je prefere pas.
    Mais prémices de conflit, année 2009 excellent recolte de blé en France des surplus qui pourrissent dans les champs. Car savez vous il n y a plus de stockage Européen. Les prix du blé baissent = 100 € la Tonne. Le prix de la farine = 1,11 le kilo chez raquefour.
    Arriverons nous à voir bruler le blé en surplus pour faire remonter les cours ?
    Ah oui, oubliais, moi, je crois pas au MARCHE, mais à une puissance qui est incorruptible et je crois à l homme.
    Dormez braves gens !
    [Ecrivez en français si vous voulez être lu. MJ]

  6. “parfois à cause du changement climatique”
    J’ai bien peur que le mythe du réchauffement climatique ne fasse des émules parmi les conseillers du pape. Quel dommage.
    J.L.

  7. @ J.L
    Je crois que votre crainte sur les conseillers du Pape n’est pas vraiment fondée. Le “parfois à cause du changement climatique” ne semble pas reprendre l’idéologie du WWF & C°… mais dans le sens plus simple du fait que çà et là le climat change (par cycles comme le montre bien les archives historiques par ex les variations importantes du froid hivernal en France depuis Louis XIV par périodes de groupes d’années), ce que vise d’ailleurs un autre passage du discours qui parle plus clairement de ‘changements climatiques’ au pluriel (et donc pas selon l’idéologie actuelle du réchauffement global unique ou de l’idéologie soutenue par les mêmes il y a trente ans du refroidissement global unique) : “Dans cette perspective, il est indispensable d’approfondir les interactions entre la sécurité environnementale et le préoccupant phénomène des changements climatiques, en se focalisant sur le caractère central de la personne humaine et en particulier des populations plus vulnérables à ces deux phénomènes”

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]