Bannière Salon Beige

Partager cet article

Pays : Liban

La tension remonte au Liban à propos du TSL

T Les ministres du Hezbollah et de ses alliés vont démissionner si leurs demandes concernant le tribunal de l'ONU enquêtant sur l'assassinat de Rafic Hariri ne sont pas entendues. Le gouvernement, qui compte actuellement 30 ministres, s'effrondre si plus d'un tiers de ses ministres se retirent, selon la Constitution libanaise.

Le parti chiite met la pression depuis des mois sur le Premier ministre Saad Hariri, fils de Rafic, pour qu'il désavoue le tribunal. Le Hezbollah s'attend à ce que certains de ses éléments soient mis en accusation par le Tribunal spécial pour le Liban dans le meurtre en 2005 de l'ancien Premier ministre libanais.

Addendum 16h45 : les ministres du Hezbollah ont démissionné.

Partager cet article

1 commentaire

  1. Autrement dit, chantage quand la situation ne leur est pas favorable. Ca dénote la peur et le manque de confiance en soi.

Publier une réponse