Bannière Salon Beige

Partager cet article

Médias : Nouveaux médias

La télévision perd l’avantage du direct

Les Echos montrent que les chaînes de télévision sont débordées par la concurrence des réseaux sociaux : Facebook, Périscope, Twitter…

"France Télévisions lance-t-il une chaîne d'information en continu au moment où ce type de média entame sa ringardisation ? La question est sans doute trop provocatrice. Mais après le tremblement de terre provoqué par des vidéos postées sur Facebook Live et Periscope par des proches de Noirs américains visés par des tirs de policiers, ou bien les efforts de ces réseaux sociaux pour couvrir les conventions républicaine et démocrate (grâce à des partenariats entre réseaux sociaux et des chaînes comme ABC et CBS), les Etats-Unis s'interrogent sur un possible « moment première guerre du Golfe » pour ce type de services. Les historiens de la télévision citent 1991 comme l'année montrant qu'il y avait un marché pour la couverture en continu d'événements par CNN, dit un chroniqueur du « New York Times ». Ce qu'on voit aujourd'hui est une guerre du Golfe pour le « streaming en live ».

Les « journalistes citoyens », témoins d'événements et dégainant leur smartphone pour en avoir une trace, pouvaient avoir le réflexe de vendre leurs images aux télévisions, par exemple, par le biais d'intermédiaires comme Newzulu (« Les Echos » du 8 avril 2016). Mais tout d'un coup, avec Facebook Live et Periscope, ils disposent d'un canal pour les retransmettre en direct. Et ils l'utilisent. 

Bien sûr, Facebook Live ou Periscope (qui peut maintenant être intégré sur n'importe quel site Web) sont au stade expérimental. Leur offre n'est pas organisée pour fournir un fil ou des fils par thèmes susceptibles de concurrencer celui d'un BFMTV. Mais demain, Twitter et Facebook pourront facilement utiliser des éditeurs et des algorithmes pour que ce soit le cas. 

Pendant ce temps, nombreux sont ceux ayant suivi l'attentat de Nice ou le coup d'Etat raté en Turquie sur les réseaux sociaux parce que les chaînes d'information paraissaient bien plus lentes à apporter des nouvelles, des images et des commentaires.  « C'est la fin du journaliste envoyé sur place et posté à côté de son camion de régie, typique des chaînes en continu », prédit un professionnel de la télévision. En plus d'être prises de vitesse, les chaînes sont soumises à davantage de contrôles, comme l'ont prouvé les réprimandes infligées à France Télévisions à propos d'images choquantes. Déjà concurrencée par le délinéarisé, la télévision perd donc même l'avantage du direct. C'est encore plus vrai dans l'information que dans le sport, où les belles images comptent encore. […]"

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.