Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

La taxe du jour

B Le gouvernement réfléchit à une possible taxation des plus-values réalisées lors de la cession de la résidence principale. Cette mesure est "étudiée parmi d'autres hypothèses" dans le cadre de la réforme fiscale que prépare le ministre du Budget François Baroin. Actuellement, les Français qui dégagent une plus-value lors de la vente de leur résidence principale ne sont pas imposés sur ce gain.

Partager cet article

16 commentaires

  1. Pour rentrer de l’argent on est encore prêt à tuer le commerce; celui les agents immobiliers.

  2. Vivement que je la vende ma résidence principale…pour partir ailleurs!

  3. vous économisez toute votre vie pour accéder à la propriété, vous vous endettez, et on veut vous interdire d’en tirer un gain ! Ils me font vomir.

  4. C’est déjà le cas : il me semble qu’il faille attendre un nombre minimal d’années avant de revendre sa résidence principale, sinon la plus-value est déjà imposable…
    Mais ça ne change rien : ces gros bouffis riches à millions ne s’arrêteront que lorsqu’ils auront sucé la dernière goutte des Français…
    Bon, ça ne dérange pas non plus les Français : ils les aiment tellement qu’ils les réélisent à chaque fois…

  5. Oh m… j’avais fait une super plus-value, je vais me dépêcher de vendre si ça passe.

  6. M.Sarkozy, très fier de lui expliquait il y a encore trois jours qu’il avait permis aux Français de conserver leur pouvoir d’achat.
    un peu gros, quand même…

  7. Pardonnez moi, mais je crois que cette taxe existe déjà : je viens d’acheter un bien et le propriétaire d’avant a payé plus de 1 500 euros de taxe sur la plus-value.
    Je pense plutôt que le taux de cette taxe va être revu à la hausse.

  8. Encore une mesure contre les familles : vous avez 50m2; vous avez deux enfants de plus et devez vous agrandir pour passer, par exemple, à 70m2 : vous vendez 50m2 et devez trouver un financement complémentaire de 20m2 (sans compter les droits de mutation que prend déjà l’Etat).
    Si votre 50m2 dégage une plus-value apparente et qu’elle est taxée, la vente nette représentera moins de 50m2 et vous devrez trouver un financement complémentaire augmenté d’autant.
    C’était bien la peine de frimer avec le “droit opposable au logement”.

  9. Oui et il faudrait même aller plus loin. Interdire la propriété privée, réquisitionner tout bâtiment, maison, appartement vide. Car loger la planète entière ça demande des M2…

  10. Et dire que l’on nous incitait à la mobilité !!

  11. Je n’y vois que des avantages si cela peut freiner la spéculation immobilière, qui est un problème majeur pour les familles. Les prix du marché, en particulier en Ile de France, sont scandaleusement gonflés.

  12. Plus d’impôt tut l’impôt : si les plus values-immobilières sont plus taxées (elles le sont déjà) une partie des prix des maisons sera transférée de l’acheteur vers le propriétaire en dehors de l’acte notarial.
    La logique, si l’on veut taxer les “bénéfices”, serait de ne taxer les plus values que si le bien n’est pas la résidence principale. Lorsqu’on vend sa résidence principale c’est pour des raisons parfois graves telles qu’un nouvel emploi, la nécessité de déménager pour ne plus avoir à prendre le volant pour la moindre chose. Comme les biens immobiliers augmentent presque sans cesse, il y a forcément plus value, mais c’est sans compter que le nouveau bien lui aussi est plus cher, lui aussi a augmenté, et nécessitera probablement de nouveau un emprunt.

  13. Lorsque l’on parle de plus values immobilières, il faut se souvenir que le marché est souvent à la hausse, surtout en ce moment. S’il y a réemploi, le prix à payer serait bien supérieur au prix d’acquisition du précédent bien.
    Dans ces conditions il est anormal de parler de plus values

  14. Ni Martine ni Ségo ni François n’y avait pensé… sauf erreur. On va finir par regretter Mitterrand.

  15. @ athos
    C’est comme les droits de successions. Vous travaillez, vous payez l’impôt sur le Revenu. Ce qui vous reste vous le dépensez et en mettez une partie de côté.
    Vous mourrez et ce qui vous appartenait est transmis à vos ayant droits. Mais cela est de nouveau taxé comme droits de successions. Cela est légal mais immoral.

  16. @phiconvers
    je ne vois pas le rapport. En quoi la taxation d’une plus-value immobilière freinera-t-elle la spéculation ?

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services