Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture de mort : Avortement / Institutions internationales

La Tanzanie a besoin de nourriture et non de contraceptifs

Fournir des contraceptifs en masse aux populations pauvres, cela ne va pas les rassasier… Et pourtant, c'est ce que croient les pays dits développés. Si la Tanzanie fait face à de nombreux problèmes, la surpopulation n’en est pas un. C’est ce qu’affirme une étude de l’Institut de recherche sur la population (PRI) qui accuse l’Usaid (l’agence fédérale des États-Unis chargée des aides extérieures) de pratiquer dans le pays africain une politique d’intervention totalement étrangère aux besoins réels.

En Tanzanie, pour 1 dollar investi au profit de la contraception, l’Usaid ne dépense que 20 centimes pour la nutrition et 36 centimes pour la santé de la mère et de l’enfant, dénonce l’Institut de recherche sur la population. Et pour 1 dollar dépensé dans le contrôle démographique, seulement 23 centimes sont investis par les États-Unis pour faciliter l’accès à l’eau et aux services d’hygiène.

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services