Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture de mort : Avortement

La souffrance méconnue des survivants à l’avortement

C'est une histoire vraie qui fait l'objet d'un film aux Etats-Unis. A découvrir sur Nouvelles de France.

Partager cet article

1 commentaire

  1. Et ceux qui ne sauront jamais qui est leur père (ni leur mère s’il y a un océan entre eux – qui n’auront que des moitiés de mèr e : celle qui les a portés, celle qui a donné un ovule), qui se sentiront comme un caprice réussi.
    Le résultat d’un caprice.
    C’est bon pour les psys tout ça !

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services