Bannière Salon Beige

Partager cet article

Homosexualité : revendication du lobby gay

La Serbie annule “l’Europride” prévue en septembre

La Serbie annule “l’Europride” prévue en septembre

Du 12 au 18 septembre prochains, Belgrade devait accueillir “l’Europride” (manifestation de propagande qui fait le tour des villes d’Europe, en choisissant de préférence les pays les plus “conservateurs pour les forcer à accepter l’agenda LGBT).

Au mois d’août, une importante manifestation de protestation avait réuni dans les rues de la capitale des milliers d’opposants – et de nombreux prêtres orthodoxes. D’autres manifestations du même type étaient annoncées – et la mobilisation grandissait, notamment au sein de l’Eglise orthodoxe serbe.

Finalement, le gouvernement a renoncé à l’organisation de cet événement et le président serbe, Alexandre Vucic, malgré son désir d’être bien vu par Bruxelles (ce qui implique désormais non plus de partager la civilisation européenne, mais d’être un “bon élève” de la culture de mort!), a annoncé l’annulation de l’Europride. Mais l’affaire n’est pas terminée pour autant: les organisateurs de la manifestation, dont le principal objectif était de provoquer, ne l’entendent pas de cette oreille et annoncent leur intention de la maintenir (ou d’aller en justice si l’Etat tentait de l’interdire). Reste qu’une telle manifestation à Belgrade ne peut se tenir sans protection policière. Affaire à suivre…

Partager cet article

10 commentaires

  1. Intéressant :qu’ils la maintiennent sans l’aide de la police, on va rire !

  2. Macron et ses amis eurocrates trouveront là une raison de stigmatiser la Serbie, comme ils l’ont déjà fait avec la Hongrie et la Pologne, pour imposer leur “morale” d’invertis….

  3. Bonsoir, j’ai 2 réactions à propos de cet article.

    Tout d’abord, au sujet de l’information: je respecte les moeurs et modes de vie de chacun même si je ne les comprends pas toujours, mais ceux ci n’ont pas à faire l’objet d’un étalage et peuvent se vivre dignement, discrètement.

    Ensuite, que faut il comprendre de “son désir d’être bien vu par Bruxelles (ce qui implique désormais non plus de partager la civilisation européenne, mais d’être un “bon élève” de la culture de mort!)”. Que signifie être un bon élève de la culture de mort ? cette culture est elle prônée par l’Europe?

    Au plaisir de vous lire et bon weekend
    F

  4. Soutien total à nos courageux amis serbes!

  5. Le jour où la France interdira ce genre d’exhibition ridicule n’est malheureusement pas arrivé !

  6. La Serbie pays martyr de l’OTAN.

  7. Ces Serbes, ils ont vraiment la tête dure. Pourtant, on a tout fait pour leur inculquer les bonnes orientations: 60 jours de bombardement 24h sur 24 par les avions de l’OTAN, dont les Rafales français, sous mandat de l’ONU, pendant la “guerre du Kosovo”. De toute évidence, ça ne leur a pas suffit.
    A leur place, je ferais gaffe: Macron va réunir son conseil de défense!
    En plus de toutes les mauvaises actions dont ils sont capables, ils sont amis de la Russie! La patience de Biden-Macron-Ursula a des limites.
    Si la guerre en Ukraine ne rapporte pas suffisamment de bénefs et n’offre pas assez d’arguments pour appauvrir les gens, il serait judicieux d’ouvrir un nouveau front en Serbie. L’avantage est qu’il n’y aurait pas de “protestations humanitaires”.

  8. Pendant la 2nde Guerre mondiale, Pierre II Karađorđević, Roi de Serbie, réfugié à Londres, organisa une résistance farouche à l’avancée du nazisme. Le Général Draža Mihailović, resté sur place, ralentit tellement les Allemands que le déclenchement de l’opération Barbarossa fut retardé avec les conséquences que l’on sait.
    Aujourd’hui, la Serbie opposera la même résistance aux lubies européennes.

  9. je n’ai toujours pas compris pourquoi ils étaient “fiers” de s’emmerder

Publier une réponse