Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture de mort : Idéologie du genre / Europe : politique / Homosexualité : revendication du lobby gay

La secte LGBT refuse que l’on aide les personnes homosexuelles. Les députés FN votent contre

L'Union européenne a condamné les thérapies pour aider les personnes ayant des tendances homosexuelles. C'est une vieille revendication de la secte LGBT : comme toute secte, elle refuse que ses membres puissent aller sous d'autres cieux. Mgr Aillet en a fait récemment les frais avec 2 conférences de l'association Courage, association destinée à aider les personnes ayant des tendances contre-nature à se corriger.

Le 1er mars, lors du vote d'un texte sur la situation des droits fondamentaux dans l'UE, les eurodéputés ont eu à se prononcer sur deux amendements (8 et 11). Ceux-ci précisent :

«(Le Parlement européen) se félicite des initiatives interdisant les thérapies de conversion pour les personnes LGBTI et la pathologisation des identités transsexuelles ; prie instamment tous les États membres d’adopter des mesures similaires qui respectent et défendent le droit à l’identité de genre et l’expression de genre.»

Le texte a été adopté à une large majorité (435 voix pour, 109 voix contre et 70 abstentions), mais heureusement, il n'a pas de valeur contraignante. 34 eurodéputés français du Front national (FN), des Républicains (LR), des centristes de l'UDI, ou indépendants ont préféré s'abstenir ou voter contre cet amendement (mais Florian Philippot et Sophie Montel, qui se sont abstenus, ont corrigé leur vote ensuite). Détail des votes page 127. Les voici :

DXc6FmWXcAA7VBp

Les 19 eurodéputés LR, dont Rachida Dati et Nadine Morano, se sont majoritairement abstenus. Seuls trois d'entre eux ont voté «pour» l'interdiction des thérapies de conversion, comme l'indique le compte rendu de vote. Aucun n'a voté contre. Brice Hortefeux, qui a d'abord voté pour l'interdiction, a finalement corrigé son vote et décidé de s'abstenir. Après le scrutin et les nombreux harcèlement sur les réseaux sociaux, certains élus LR ont décidé de corriger leur vote, passant de l'abstention à un vote favorable. C'est le cas de Michèle Alliot-Marie ou de Geoffroy Didier. 

Au FN, consigne a été donnée de voter contre cet amendement. Nicolas Bay, coprésident du groupe ENL, explique :

«Nous avons en effet voté contre ces deux amendements déposés par des députés d'extrême gauche, en raison de leur formulation qui participe de cette idéologie du genre que nous combattons. Le fait que ces deux amendements soient strictement identiques prouve d'ailleurs qu'il s'agit d'un copier-coller dicté par le lobby "LGBTI".»

Enfin, le vice-président du FN met aussi en avant «le principe de subsidiarité trop souvent bafoué» et conclut :

«Nous avons refusé de céder à une nouvelle tentative de chantage communautariste.»

Le député frontiste Christelle Lechevalier ajoute :

«Nous rejetons tout dogmatisme sur les questions d’identité de genre et autres concessions communautaristes».

Marie-Christine Arnautu indique :

«Si les "thérapies de conversion" se traduisent par des violences physiques et/ou morales, elles sont évidemment condamnables au même titre par exemple que les viols. En revanche, s'il s'agit d'interdire des activités de conseil librement consenties visant à aider les personnes LGBT qui, pour des raisons religieuses ou non, le désirent, alors les interdire va à l'encontre de leur propre liberté individuelle».

Nous vivons un changement civilisationnel dont le moteur est culturel. La famille dite traditionnelle - qui est simplement la famille naturelle - diminue massivement en nombre et en influence sociale. Le politique est de plus en plus centré sur la promotion de l’individualisme a-culturel, a-religieux et a-national. L’économique accroît des inégalités devenues stratosphériques et accélère et amplifie le cycle des crises. L'Église est pourfendue; clercs et laïcs sont atterrés.

Une culture nouvelle jaillira inévitablement de ces craquements historiques.
Avec le Salon Beige voulez-vous participer à cette émergence ?

Le Salon Beige se bat chaque jour pour la dignité de l’homme et pour une culture de Vie.

S'il vous plaît, faites un don aujourd'hui. Merci

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

7 commentaires

  1. On sait que les LR votent des subventions conséquentes pour les associations LGBT en Rhône-Alpes, 3000 e récemment pour une asso lyonnaise, et 5000e pour une autre stéphanoise inciatant à la sexualisation des enfants…

  2. Si LR s’abstient et ne constitue aucunement une opposition, il faut noter que les Patriotes semblent leur être “electoralement”soumis!

  3. la dictature de la pensée LGBT, ces thérapies ont le mérite d’exister pour ceux qui le souhaitent !!!!

  4. Hé oui, c’est comme le port du voile… On ne veut considérer que celles qui ont “choisi” de le porter, et on s’en fout de celles qui se battent courageusement parce qu’elles ont choisi de ne pas le porter !

  5. Ce n’est pas à l’état ou une assemblée de gens élus assez indirectement par les populations de dire ce qui est moral ou pas, ce qui soigne ou pas, ce qui convient à chacun ou pas.
    ils ne sont ni élus pour cela, ni dans leur ensemble compétents pour le faire.
    le jeu de mot qui donne le titre de cet article ici est très vrai, à interdire la conversion on ne fait pas de la médecine, on impose une religion et une idéologie, un tribunal religieux et pas autre chose.
    comme si en bonne analyse, les lebiennes, les homosexuels, les bi-sexualistes, les transsexualisants, et les intersexués avaient en commun autre chose qu’un financement et un appareil logistique.
    on se moque éperduement des gens lorsqu’on leur sert un discours ou les mot lutte, revendication, droits, sont plus important que la réalité psychologique et physique.
    les thérapies dites de conversions, vocabulaire absurde, sont dites sans effet et nocives, ou sont les preuves à part des témoignages invérifiables ? les études en double aveugle etc ?
    lorsqu’on prétend à la science on en utilise les outils, ce sont les sectaires qui prétendent s’imposer par l’intimidation, la monopolisation du discours, pas les gens sensés.
    qu’est ce donc que ces élites élus qui viennent décider au pifomètre du sens dans lequel soufflerait l’histoire ?
    notez leurs noms, et privez les d’office de vos voix, quels que soient désormais leurs discours, et refusez leur toute considération.
    cela sera très utile pour l’avenir, le reste en comparaison n’a que peu d’importance.

  6. hum !
    Avec cette condamnation, ils sous entendraient qu’il serait possible de changer de comportement sexuel en suivant une thérapie. Je croyait que cela était impossible (qu’en disent les volontaires à cette démarche?)… De même, suivre des traitements ou thérapies avec des opérations et des hormones pour changer de sexe (genre physiologique) par rapport à son genre psychologique serait donc également condamné… Pas très clair…

  7. Voyons, voyons vous vous égarés tous !!
    Il s’agit simplement de protéger ici un lobby industriel et économique qui fait pression car affamé de profits : le lobby des fabricants d’ ANE-US artificiel, associé à celui des couches culottes.
    Car manifestement il est connu qu’a force de ……… la partie non prévu pour cela naturellement, “tombe en panne “, c’est irréméDIABLE !!!

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services