Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société / Science

La science contre Darwin

Une récente découverte française met en cause la totalité de l'idéologie darwinienne. Lu ici :

"Tout comme le Mimivirus, découvert en 2002 et le Mamavirus, le plus
grand de tous décrit en 2008, Marseillevirus a emprunté en partie son
patrimoine génétique aux espèces qu'il côtoie, a expliqué leur
découvreur Didier Raoult à l'AFP.

Les Marseillevirus «sont une
nouvelle famille virale entière», souligne le chercheur, qui dirige à
l'université d'Aix-Marseille 2, dans le sud de la France, l'unité de
recherche sur les maladies infectieuses et tropicales émergentes
(…)

Les gènes identifiés sur Marseillevirus proviennent de sources très
différentes, issues des trois grandes branches du règne du vivant, à
savoir les eucaryotes (animaux et plantes dont les cellules ont des
noyaux), bactéries et archées (un autre groupe d'organismes
unicellulaires distinct des bactéries), ainsi que d'autres virus géants
comme le Mimivirus
(…)

[la] découverte en 2008 de Sputnik, un virus de virus, encore appelé
virophage, capable d'infecter le Mamavirus pour s'y répliquer, a montré
que ce dernier pouvait «tomber malade», ce qui suppose qu'il s'agit
bien d'un organisme vivant.

«Dire que les virus ne font pas
partie de l'arbre de la vie n'a pas de sens, car l'arbre de la vie
darwinien n'existe pas, c'est un fantasme littéraire
», affirme
aujourd'hui M. Raoult. Il en veut pour preuve que «quand vous parlez de
virus qui sont des mosaïques (de gènes), vous ne pouvez pas mettre cela
sur un arbre».

«L'idée de l'ancêtre unique est un contre-sens. C'est un idée
darwinienne, mais Darwin avait tort
», explique ce scientifique pour qui
«il y a autant d'arbres que de gènes».

Reprenant l'idée de rhizome qui, contrairement à l'arborescence, est un
modèle d'organisation sans subordination hiérarchique développé dans
les années 1970 par les philosophes Gilles Deleuze et Félix Guattari,
M. Raoult propose de «changer l'arbre de la vie par le rhizome de la
vie»
.

Partager cet article

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services