Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : Foi

La Sainte Trinité n’est pas une nuance religieuse

France catholique nous donne à lire cette méditation du père Gitton. Extrait :

"Dans la confusion actuelle, on parle volontiers de « trois
monothéismes » (israélite, musulman et chrétien) comme équivalents,
sous-entendant par là qu’il s’agit entre eux de quelques nuances sans
importance
, comme par exemple le fait que les chrétiens parlent d’une
Trinité, là où les autres préfèrent garder une rigoureuse unicité.
Nuance, n’est-ce pas  ? Et d’ailleurs qui y est allé voir  ?
Entendons-nous bien. Il est important que les hommes aient reconnu que
Dieu est unique. C’est un progrès considérable sur une religiosité
englobante et sans contour
, où tout est dieu, où le divin se manifeste
derrière chaque phénomène de la nature un peu mystérieux (…)

Trinite
Mais ceci n’est que la moitié du chemin. Reconnaître que Dieu dépasse
les réalités du monde,
qu’il n’en est pas l’image agrandie ou inversée,
qu’il en est librement l’auteur, c’est déjà merveilleux et n’a été
possible, disons-le franchement, que parce que Dieu lui-même a pris la
parole et s’est révélé à Moïse
, d’où tout le reste est parti.
Mais ce
n’est encore que le début, car il est tant de manières d’habiller ce
Dieu unique, d’en faire la caution de nos imaginations et de nos
violences.
Pour pouvoir l’aimer, il a fallu qu’il nous montre son
visage et cela, il l’a fait en son Fils, nouveau Moïse venu nous
révéler les secrets de Dieu.
Ce n’est pas nous, ce n’est pas l’Église, qui avons inventé la Trinité,
au terme de je ne sais quel raisonnement compliqué, c’est Dieu qui
s’est donné ainsi à nous. Non pas comme une explication, ou une
théorie, mais comme un fait
(…)

Ce Dieu-là, que nous n’aurions certainement pas trouvé tout seuls, il
fait tomber les masques et reculer les idoles. Il renverse toutes nos
prétentions à parler de lui à partir de nos échelles de valeur,
nous ne
pouvons décidément pas en faire « la majuscule de nos grands sentiments
humains »  : sa Bonté n’a rien de nos gen­tillesses condescendantes, sa
Volonté échappe à nos calculs intéressés, sa Sagesse désarme nos
prévisions.
Parce qu’il est Lui et qu’il est Amour, il ne joue pas un
rôle, il n’a rien à nous prouver
ou à obtenir de nous".

Lahire

Partager cet article

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services