Bannière Salon Beige

Partager cet article

Valeurs chrétiennes : Culture

La Révolution permanente

La Révolution permanente

L’exécution de Louis XVI, le 21 janvier 1793

 

Entretien avec Paul Salaün, enseignant en droit public et sciences politiques, à propos du livre qu’il vient de diriger aux Presses de la Délivrance sur La Révolution permanente:

 

1) Vous avez dirigé un ouvrage sur la “Révolution permanente”. Pourquoi ? Tout n’a-t-il pas été déjà dit sur le sujet ?

Beaucoup d’ouvrages fondamentaux ont été écrits sur l’histoire du phénomène révolutionnaire et sur certaines de ses réalités politiques actuelles. Nous ambitionnons simplement ici de continuer le combat, en rappelant la dénonciation de la Révolution portée par Monseigneur Jean-Joseph Gaume, toujours d’actualité. C’est ce cri d’alarme salutaire, sans doute trop oublié aujourd’hui, que nous avons voulu relayer dans cet ouvrage : « Je suis la haine de tout ordre que l’homme n’a pas établi et dans lequel il n’est pas roi et Dieu tout ensemble. Je suis la proclamation des droits de l’homme sans souci des droits de Dieu. Je suis la fondation de l’état religieux et social sur la volonté de l’homme au lieu de la volonté de Dieu. Je suis Dieu détrôné et l’homme à sa place (l’homme devenant à lui-même sa fin). Voilà pourquoi je m’appelle Révolution, c’est-à-dire renversement… » (Monseigneur Jean-Joseph Gaume, La Révolution, Recherches historiques, t. I, p. 18, Lille. Secrétariat Société Saint-Paul, 1877). Ce renversement est aujourd’hui un péril mortel pour le bien commun, distillant toujours son venin, sans doute plus que jamais, dans les rouages politiques et sociétaux. Il y a un devoir à le dénoncer !

2) Est-ce un livre militant ?

Cet ouvrage, preuves et citations à l’appui, ambitionne de participer avec beaucoup d’autres études, à la démonstration de la continuité de l’idéologie jacobine et de ses fruits mortifères. L’orgueil incommensurable de Robespierre et de sa clique était de prétendre donner naissance à un système parfait, coupé de toute autorité divine, en haine de la monarchie… Cette folie sape toujours aujourd’hui les fondements de notre société, l’empêchant de se relever sur le socle du bien commun. En ce sens, cet ouvrage est militant, ayant pour but d’inciter toute personne ayant foi en Dieu de rompre avec la logique révolutionnaire qui est la négation et le rejet de tout l’amour et de toute l’aide que Dieu veut nous apporter.

3) Pourquoi ce titre de « Révolution permanente », thématique si chère aux marxistes ?

Une des continuités du phénomène révolutionnaire est que jamais les pauvres n’ont été aussi pauvres ni aussi exploités par un système fondé sur l’égoïsme, le libéralisme et la seule volonté individualiste d’enrichissement matériel et personnel… Le rationalisme et le matérialisme ont coupé la plupart des personnes de l’Amour infini de leur Créateur, les plongeant ainsi dès que les épreuves surviennent, dans un désespoir terrible et sans issue. La Révolution permanente est avant tout une théorie marxiste louant le phénomène révolutionnaire comme un bienfait pour le peuple alors que quotidiennement il plonge dans la misère et le désespoir des centaines de milliers d’individu de par le monde. Il y a parmi les marxistes et ce que l’on nomme l’extrême gauche beaucoup de personnes de très bonne volonté qui, sans en connaitre les profonds dangers, propage au nom de la « Révolution permanente » le renversement révolutionnaire. Cet ouvrage ambitionne de leur montrer l’autre visage de la Révolution permanente, c’est-à-dire de leur montrer le vrai visage de la Révolution dans sa permanence. Avec la grâce de Dieu, ce message permettra peut-être alors à certaines personnes de continuer leur investissement au service des plus pauvres, cette fois-ci sur la base du bien commun…

Livre à commander ici.

Partager cet article

Publier une réponse