Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : L'Islam en France / France : Laïcité à la française / Liberté d'expression

La République défend les pratiques religieuses, surtout les musulmanes

Dans Minute, Julien Roussel revient sur l'arrêté d'interdiction préfectoral concernant la "Marche des cochons". Extraits :

L "Dans son arrêté daté du 4 mai, le préfet juge cette manifestation in acceptable au motif, notamment, que «sans prôner ouvertement de positions de natures racistes ou xénophobes, elle met en avant, pour la dénoncer, une pratique religieuse, ce qui est contraire à la laïcité de la République»! « Charlie Hebdo », qui conchie à longueur de colonne l’Eglise catholique, le pape et tout ce qui porte soutane peut fermer boutique! De même toutes les manifestations de gays et lesbiennes organisées devant des églises, tel le « kiss in » qui s’est justement tenu dans la capitale des Gaules l’an dernier, devant la cathédrale Saint-Jean, doivent-ils être interdits! Ainsi que toutes les actions d’Act Up devant la cathédrale Notre-Dame de Paris. On ne savait pas la laïcité républicaine… si respectueuse des « pratiques religieuses »!

Le préfet se permet même d’ajouter «que cette manifestation est de nature à opposer les citoyens entre eux et fait en quelque sorte l’a pologie de la discorde sociale»! Interdisons donc aussi les défilés de la CGT, tant qu’on y est, et de toutes les organisations syndicales, et, pourquoi pas, celles de tout parti politique d’opposition, et même les interventions – ainsi que les décisions – du chef de l’Etat qui, par définition, lorsqu’il s’exprime ou agit, fût-ce au nom du peuple français, ne peut pas contenter tout le monde et prend forcément des décisions qui entraînent « la discorde sociale »!

[…] Samedi dernier encore, dans cette ville qui ressemble de plus en plus à une cocotte-minute sociale et ethnique, le préfet a laissé défiler quelques dizaines de personnes pour une Marche mondiale du cannabis! Et cela alors que les organisateurs avaient officiellement dit qu’il serait procédé à une «distribution de pétards» afin de «tirer ensemble» sur ceux-ci devant l’hôtel de ville de Lyon!"

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services