Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

La République, cette religion dont le FN est l’hérésie

Le philosophe Thibaud Collin réagit dans Le Figarovox à l'utilisation intempestive et politicienne du mot République :

"Il est clair pour beaucoup que les récentes gesticulations politiciennes de Manuel Valls instrumentalisent le thème de la République identifiée à «l'esprit du 11 janvier», dernière idole de la mythologie déjà bien fournie de la gauche. Face à cette vague rhétorique destinée à la marginaliser, l'UMP jamais en mal de suivisme s'apprêterait à se renommer «Les républicains». Beau moyen pour les uns et les autres de consacrer paradoxalement le caractère désormais central du Front national dans la vie de notre République.

D'ailleurs, le Président de la République, saisi manifestement lui aussi d'une certaine fébrilité électorale, a déclaré le 4 mars: «Si le FN est dans la République, puisqu'il participe aux élections, c'est tout sauf le parti de la République.» Ayant reçu Marine Le Pen aux lendemains des attentats de début janvier, il pouvait difficilement exclure le FN de la République. Et pourtant la gauche ne cesse d'en appeler au front républicain face au FN. Ce qui suppose que ce parti n'est pas républicain. Mais alors comment être «dans la République» sans être républicain? La République signifiant étymologiquement «chose publique», dans renvoie à la participation des citoyens à ce gouvernement de soi soucieux du bien du tout. Donc si pour François Hollande, le FN est «dans la République», il ne peut pas être anti-républicain ; sinon il est évident qu'il serait interdit. Pourquoi alors un front républicain face au FN?

[…] La réponse tout le monde la connaît: le FN n'adhère pas à toutes les «valeurs de la République». Ainsi la constitution d'un front républicain est légitimée parce qu'il existe un parti de la République dont l'âme est l'adhésion à ces valeurs. Pourquoi alors ne pas affirmer tout simplement que ce parti unique, composés de tous les partis sauf un, s'identifie à la République puisque la République s'étend aussi loin que ces valeurs sont respectées? Mais dans ce cas un parti exclu de ce «parti» peut-il encore être dit dans la République?

La seule solution pour éviter la contradiction est de supposer que François Hollande prend le mot République dans deux sens différents. 1) La République est un régime politique et c'est à ce titre que légalement le FN s'y trouve. 2) La République est aussi une religion et à ce titre le FN peut en être exclu. […]

Lorsque François Hollande dénie au FN qu'il est «le parti de la République», il faut entendre donc que ce mot désigne une religion à laquelle on adhère et dont on peut être exclu pour hérésie. Les dogmes de cette religion sont les valeurs universelles de liberté, d'égalité, de tolérance, de lutte contre le racisme, la xénophobie et les discriminations etc. Remarquons que ces valeurs étant formelles elles peuvent servir à disqualifier toute référence à un contenu particulier comme contraire à la République. Ainsi progresse l'indifférenciation engendrant la stigmatisation de toute préférence, de toute distinction entre contenus. Un parti se revendiquant comme «national» est dès lors inévitablement suspect de xénophobie et de racisme puisque par définition aucune nation n'est universelle. Il n'est donc pas étonnant que depuis début janvier certains ne cessent d'invoquer «la République» mais jamais «la République française» et, dans le même temps, refusent de désigner l'ennemi si ce n'est formellement: le fanatisme, l'intolérance et non l'islamisme. Moralité: la religion républicaine en appelant à faire barrage au danger que serait le FN contribue à détourner les énergies intellectuelles et morales de la nation des véritables ennemis de la République française: victoire posthume des terroristes islamistes."

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]