Bannière Salon Beige

Partager cet article

Europe : identité chrétienne / Europe : politique / France : Laïcité à la française / France : Politique en France / France : Société

La religion des droits de l’homme nous mène à notre perte

Deux articles très intéressants exposent cette thèse, l'un sous l'angle juridique, l'autre sous l'angle de la philosophie politique. A lire intégralement. Extrait :

"Avatar de la religion de l'humanité, le culte des droits de l'homme a remplacé depuis quelques décennies le communisme – dont il partage la nature de religion séculière – dans son rôle d'utopie censée instaurer le règne du bien sur la terre. Dans cette nouvelle religion séculière, les droits de l'homme sont en charge de la promesse du royaume de Dieu sur la terre, en charge du projet d'une humanité réconciliée grâce à l'instauration d'une société parfaite, au moyen de la mutation du monde ancien en un monde nouveau entièrement cosmopolite et fondé exclusivement sur les droits des individus."

Partager cet article

8 commentaires

  1. parler de droits sans parler de devoirs mène à l’anarchie, dans la société il y a a une hiérarchie et il faut la respecter! dans toutes sociétés il y a des rapports de force, sans autorité c’est la guerre!
    être libre c’est se débarrasse des à priori!

  2. Et encore, même en juin 2016, pour écrire un mauvais français, “en charge de” . Ah c’est lourd hein !!
    CHARGE DE !!!

  3. Droits de l’homoncule est plus adapté.

  4. La religion droit-de-l’hommiste et son clergé (les progressistes) ont passé la vitesse supérieure depuis quelques années…
    Et cette religion dispose de deux moyens de coercition : un moralisme étriqué écolo-gaucho-bobo, et les bûchers médiatiques…
    Une nouvelle inquisition en quelque sorte ! La différence avec celle d’autrefois (qui a fait du tort à des individus), c’est que l’actuelle veut détruire l’humanité et les nations qui la compose !

  5. Quid novi sub sole ?
    En 1948, Maurice Bardèche nous alertait sur l’apparition d’une “conscience supranationale” qui, sous prétexte de protéger les individus, imposait un totalitarisme. Heidegger, quant à lui, considérait les ressemblances entre le nazisme, le communisme et le libéralisme occidental. Au XVIème sicèle, Thomas More prophétisait “l’Utopie”. Nous y sommes, ouvrons les yeux.

  6. Excellent article qui complète les articles de Boualem Sansal, de Mathieu Bock Côté et qui “décoiffe”.
    Si nos politiques pouvaient entendre ces appels à la raison!!!!! Mais notre Juppé national s’est allié aux musulmans (la plus grande mosquée de France va être construite à Bordeaux notamment) pour se faire élire président, il est prêt à vendre la France et son âme pour une élection.
    Mais ils diront “pasdamalgame” ou “cestpaslislam”.

  7. religion des DH egale religion obligatoire mémorielle egale le trou sans fond du terrorisme intellectuel pour 1000 ans …

  8. Les droits de l’homme sont peut-être une religion MAIS SURTOUT une dictature qu’il faudra bien une jour considérer.
    Sans cette dictature les étrangers de tous lieux auraient ils tant de droits dans notre pays ?
    Toutes les idéologies (avortement, euthanasie, gender, homo, racisme, etc…)actuelles seraient-elles aussi présentes et agissantes au risque de paralyser tout bon sens ?
    Les Droits de l’Homme sont une plaies pour notre pays et notre civilisation chrétienne !

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.