Bannière Salon Beige

Partager cet article

Valeurs chrétiennes : Culture

“La profanation de la sainte Hostie et l’extermination de la vie de l’enfant au premier instant de sa conception sont fondues l’une à l’autre”

“La profanation de la sainte Hostie et l’extermination de la vie de l’enfant au premier instant de sa conception sont fondues l’une à l’autre”

Véronique Lévy écrit depuis sa conversion au catholicisme des ouvrages spirituels aussi littéraires qu’inspirés. Elle vient de publier un ouvrage à la foi mystique et poétique, Choeur de chair, le coeur de l’Eglise est une femme, dans lequel elle retrace notamment les visages des femmes dans l’Ancien et le Nouveau Testament. Le livre débute comme un roman mais c’est à une confession que se livre l’auteur : « une effraction de l’innocence » survenue dans la toute petite enfance hante la chair et la mémoire du corps.

Loin des clichés qui imposent une femme prisonnière de règles obsessionnelles ou d’un patriarcat jaloux de son pouvoir, la femme de la Bible révèle au contraire sa liberté irréductible. Le Oui de la Vierge en est l’alpha et l’oméga. Du paradis perdu à la figure de la Vierge Marie, Véronique Lévy déroule cette tunique du Salut et de la Rédemption et dont la femme est La gardienne : Femmes des déserts, héroïnes des combats, messagères de la Bonne nouvelle, femmes brisées ou en marge… Toutes s’acheminent vers le coeur d’un Mystère triomphal… Véronique Lévy ose l’affirmer à travers une écriture flamboyante au style inspiré et prophétique : si Ève est le couronnement d’Adam, Marie est la vocation de l’Église. Car dans son choeur de pierre et sous la chaire de Pierre bat un coeur de chair : le coeur d’une Femme. Elle dénonce la culture de mort, comme oeuvre de Satan :

L’Eglise est le Tabernacle de la Conception immaculée en qui Satan, jusqu’au Retour du Christ, traque l’Innocent éternel. La profanation de la sainte Hostie et l’extermination de la vie de l’enfant au premier instant de sa conception sont fondues l’une à l’autre. L’avortement légalise l’infanticide et en deçà, le sacrifice humain. Il alimente la puissance du mal abîmant le monde. Dans le silence assourdissant, une voix s’élève pourtant, fragile et tenace, celle de l’Eglise ensevelie à la douleur de l’innocent, impuissante avec l’impuissant, engloutie pour épouser la nuit… Eglise des saints innocents et des saints inconnus, tissés dans un même cri silencieux déchirant le ciel. Au seuil de ce trou noir où le Sanctuaire de la Présence en l’homme a été dévasté, Marie veille, sentinelle de la Grâce. Et quand le prêtre élève l’Hostie, Elle offre le sang de ces enfants assassinés et l’âme perdue de leurs bourreaux. […]

Aujourd’hui, la colonisation de ton ventre prend des formes nouvelles. Les intrus se parent d’humanisme ou de ta liberté, ils invoquent la défense de tes droits. Tu as crut émanciper de la tutelle de l’homme t’astreignant aux multiples naissances ; tu revendiquas ton autonomie au cri de “Mon corps m’appartient.” Ironie du Prince de ce monde, ta maternité sacrée dans l’amour est désormais la proie des marchands les plus vils.

Les technocrates s’emparent de ta féminité, à distance contrôlée, stratégie du Planning familial des naissances et des morts, s’égrenant par action ou par omission. Tes ovocytes sont exposés à la loi des marchés, soumis au rendement collectif, exploités par l’industrie de production intensive des petits d’homme recyclés en lignées de cellules souches programmées à vivre, ou à mourir. L’utérus artificiel détrônera bientôt le nid de ta chair appelée pourtant à être le tabernacle de ce Dieu qui S’incarnât, aux entrailles d’une des tiennes. Demain, tu seras une matrice interchangeable, louée, clonée.

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services