Bannière Salon Beige

Partager cet article

Cathophobie

La profanation de la chapelle de Toulon laisse le ministre de la défense sans voix…

C'est l'amer constat que nous faisons tous et que détaille Jean-Dominique Merchet sur son blog :

"Interrogé mardi par ce blog, le cabinet du ministre précise qu'"une communication est évidemment prévue ultérieurement, une fois l'enquête terminée"

Partager cet article

8 commentaires

  1. c’est quoi une chapelle? une sorte de mosquée?

  2. “Des actes de vandalisme sur des symboles religieux”
    Aaah ? De quelle religion peut-il bien s’agir ? Voyons voyons… Une chapelle a été profanée… le tabernacle a été brisé… la hiérarchie militaire se perd en conjectures…
    Je suppose que pour cela aussi, il va falloir une “enquête”…

  3. ‘et l’enquete doit durer un temps certain.. tres tres longtemps’..
    nous connaissons tous l’amnesie dont souffrent nos ‘gens’ : ils ont oublie la Charite de l’Eglise depuis plus de 2000 ans, oublie les horreurs d’un communisme qu’ils re-editent, oublie que la reddition d’Abd-el-Kader etait une Victoire de la France, oublie que l’etre humain sain d’esprit ne touche pas la Vie, et que le mariage d’un homme et d’une femme est dans la nature de l’Humanite, etc.
    alors ce ‘fait d’hiver’ parmi d’autres.. sera vite enfoui

  4. Quand deux têtes de cochon furent découvertes devant la mosquée de Montauban, le ministre de l’Intérieur a-t-il attendu que l’enquête fût terminée pour se rendre sur les lieux ?

  5. Comme quoi selon que vous serez …
    Est ce le lieu et la religion visés qui entrainent cette absence de réaction? C’est vrai que la capacité de ne pas faire de vague chez la grande muette même bleue marine, c’est bien pratique pour les politiques…

  6. Il y aurait donc, suivant le “laïcisme” ripoublicain des profanations qui provoquent une indignation immédiate savamment orchestrée, et d’autres qui rentrent dans le cadre des faits divers.
    Une fois de plus, on constate que la devise: “Liberté, Égalité, Fraternité”, est à géométrie variable…!
    Le “ralliement” à la République, prôné en 1892 par Léon XIII, fut-il une bonne et sainte idée? Les initiatives anticléricales de la république qui y répondirent, permettent d’en douter.
    La république actuelle est pire que la IIIe (laquelle ne dénaturait pas les mœurs, par ses lois et par l’École publique).
    Persister dans l’esprit de “ralliement” ne devient-il pas une compromission coupable?

  7. Déjà que le ministère en question ne paye toujours pas correctement les soldats français, on peut douter du reste…

  8. jejaumo exact !
    L’armée serait elle vendue aussi ??
    Bien sûre je ne parle pas des membres du bas de l’échelle qu’ON envoie au casse pipe pour défendre les intérêts de pays qui ne sont même pas le leur ou de gros investisseurs dans les richesses minières ou dans la vente d’armes !

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services