Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

La prochaine promotion de Saint-Cyr s’appellera “général de Castelnau”

CasCet officier, grand catholique et notoirement opposé à la franc-maçonnerie, se fit distinguer par ses grandes qualités militaires reconnues même dans les rangs de ses ennemis :

"Son adversaire, le général Von Kluck dira de lui : "L'adversaire français vers lequel sont allées instinctivement nos sympathies, à cause de son grand talent militaire et de sa chevalerie, c'est le général de Castelnau. Et j'aimerais qu'il le sût".
En février 1916, après un voyage à Salonique pour étudier l'organisation éventuelle de la place, ses recommandations concernant la défense Meuse influencent la bataille de Verdun et permettent de ne pas abandonner la rive droite à l'ennemi.
Le général de Castelnau est envoyé en mission de liaison en Russie le 18 janvier 1917. Revenu au mois de mars, il commande les armées de l'Est et, décoré de la médaille militaire en septembre, participe à la grande offensive de la victoire de 1918, entrant triomphalement à Colmar, puis Strasbourg.

En dépit des services rendus à la Nation, il n'accède pas au maréchalat. La République reste méfiante à l'égard des militaires après l'affaire Dreyfus et, ses accointances avec les milieux traditionalistes de droite et son catholicisme militant, qui lui vaudront le surnom par Clémenceau de "capucin botté", ravivent le spectre de la loi de 1905 – la Première Guerre mondiale emportera ses trois fils !
Maintenu en activité sans limite d'âge, et placé hors cadres, mais sans recevoir de commandement, il préside la commission nationale des sépultures militaires qui organise les grands cimetières nationaux".

On trouve sa biographie sur de nombreuxsites (chemins de mémoire, Wikipedia, France catholique ou d'autres plus modestes). L'annonce de ce baptême de promotion pourrait faire frémir le monde du politiquement correct : Jean-Dominique Merchet s'interroge même sur d'éventuelles réactions de la gauche :

Esm"La prochaine promotion de l'Ecole Spéciale Militaire (ESM) de Saint-Cyr-Coetquidan sera baptisée " Général de Castelnau".  Ce choix pourrait susciter quelques polémiques, au moment où la gauche arrive aux affaires. Non sur la carrière militaire de cet officier remarquable durant la Première guerre mondiale – il fut chef d'état-major de Joffre et empêcha les Allemands de prendre Nancy.

Pas non plus sur le drame personnel qu'il vécut, comme tant d'autres Français – et que le choix de Coët entend honorer : trois de ses fils, Xavier, Hugues et Gérald furent tués à la guerre. Mais bien plutôt sur ces engagements politiques et religieux : surnommé le "capucin botté", il fut, dans les années 20, le dirigeant de la Fédération nationale catholique, très marquée à droite et très hostile à la franc-maçonneriel'anti-Sarrail en quelque sorte. Les convictions personnelles d'Edouard de Curières de Castelnau lui valurent d'ailleurs de ne pas être élevé la dignité de Maréchal de France".

Partager cet article

23 commentaires

  1. Le fait que Castelnau n’ait pas encore ete retenu etait une injustice, due uniquement a son engagement catholique. Le paradoxe est que Castelnau etait assez modere – bien plus, politiquement, qu’un Hautecloque, par exemple.
    Pour autant, il n’est pas impossible que la gauche s’en empare et cherche a revenir sur ce choix, sur fond d’amalgame FNC/ligues etc.
    A lire pour preparer son eventuelle defense ou feter la promotion qui portera son nom: sa bonne biographie par Yves Gras.

  2. Plus la gauche entendra les cocoricos des cathos, plus il y aura de chances que ladite promo ne s’appellera pas Castelnau.
    [cococico ou pas, la décision est prise et ne devrait pas être changée. En revanche, pour les suivantes…. JL]

  3. Il sera accepté si la hiérarchie militaire n’arrive pas – par certaines pressions habiles – à faire plier les élèves en question… En revanche, les Frères trois-points mettront ceux-ci sur leurs petites “fiches” et toute leur carrière durant, ils le leur feront payer..
    C’est comme celà qu’agisse les socialos qui rappellont-le , sont des ennemis profonds de la France et de ses enfants.

  4. Quelle joie pour eux et pour la France
    Combien de fois ce nom avait il été refusé alors que les promotions l’avaient choisi ?
    Ce n’est que justice.

  5. IL n’attendait vraisemblablement pas les honneurs de ce monde! et doit par avance se moquer pas mal des commentaires que la gauche moralisatrice de caniveau ne manquera pas de faire!
    Il a eu la meilleure part!
    Les pensées vers ce grand soldat me conduisent à remarquer l’absence totale de référence dans les journaux du jour au 68 ème anniversaire du sacrifice des boys sur les côtes normandes ! Prions pour eux et leurs familles.

  6. Castelnau était certes un grand militaire, mais très vieillissant en 14-18. Il suffit de lire les journaux et livres de l’époque pour voir qu’il ne faisait plus l’unanimité. On lui reprochait de croire qu’en 14 on se battait comme en 70

  7. PS: cela n’empêche pas que je le considère quand même comme un grand militaire. Je veux juste modérer un peu l’article. Certaines personnes étaient très virulentes vis à vis de Castelnau

  8. À genoux les hommes et debout les officiers !
    Bravo les gars : c’est grâce à des petites choses comme cela que la tradition se transmet…

  9. Il n’y a pas plus sectaires que ceux qui ont écrit sur tous les frontons de la république : “Liberté Egalité Fraternité”…
    Si ce choix aboutit ? Voila une promotion qui peut compter sur l’intercession de son parrain … car s’il n’est pas au Ciel ! pauvres de nous !!!

  10. On pourrait penser à la promotion Général Marcel BIGEARD, qui avait le même talent que le général de Castelnau.
    Le général Bigeard était l’un des plus brillants officiers de l’armée française, ne l’oublions pas lui aussi. Il avait son franc-parler et disait ce qui n’allait pas.
    Un grand et éminent soldat qui mériterait le titre de Maréchal de France à titre posthume.

  11. Nous sommes en plein laïcisme. Ce grand soldat et grand français est jugé sur son engagement social pourtant totalement désintéressé. Sa vie douloureuse n’est entachée d’aucun manquement aux droits de l’homme. Ce qu’on lui reprocherait, ce ne seraient que ses prises de position, preuve que le laïcisme n’est ni laïc, ni neutre.

  12. Je voudrais revenir sur quelques points qu’il me semble important de clarifier:
    1) Ce sont les ELEVES qui choisissent leur parrain de promotion. Ils choisissent 2 noms (un prioritaire et un de secours) qui, appuyés par l’encadrement de l’école, sont présentés au ministre de la Défense. Celui-ci accepte la plupart du temps le nom qui lui est proposé, mais il arrive que lorsque le personnage est trop controversé, il soit refusé, au profit du suivant.
    2) Le nom d’un parrain de promotion ne doit PAS être dévoilé publiquement avant le baptème de ladite promotion, le soir du Triomphe, à Coëtquidan. Merci encore une fois à la presse de gacher le plus beau soir de leur vie de Saint-Cyrien…
    [Ok pour le premier point.
    Pour le second, bienvenue dans le monde réel bien loin des rêves d’étudiant : Si le nom de chaque promotion de Saint-Cyr est une décision politique, alors il semble qu’il appartient au politique de choisir le moment et le mode de sa publication. Au delà de tout mythe et de toute envie des élèves.
    JL]

  13. L’hebdo ”La France Catholique” fut créé par la Fédération Nationale Catholique. Et il existe encore, exemple de longévité à souligner. Qu’on ne retrouve à droite qu’avec ”L’Action Française” et ”Rivarol”, quoi qu’en en pense par ailleurs.

  14. Justement, puisque la gauche n’a encore rien dit, et il se peut qu’elle ne dise rien, les lecteurs du SB seraient bien inspirés de ne pas commencer à hurler avant qu’on leur tape dessus!

  15. Au risque d’indisposer Kral, voici un très virtuel ” cocorico royco ” … , Gramsci oblige !…
    Une promotion de Saint-Cyr ” général Gaston de Sonis ” … avant 2017 ?
    http://cril17.info/

  16. D’accord avec l’ensemble de vos commentateurs .Je suis ravi par le choix de mes jeunes “bazars” pour leur nom de promo; mais cela leur sera “décompté ” pour leur carrière à venir par notre voyoucratie maçonnique anti -catho et anti-france … Nos promos du milieu des années 60 étaient appelées par l’entourage de de Gaulle : “”promos des soldats perdus”…en raison du contexte politique ( Algérie ) . Tout un programme !

  17. @personne
    vous confondez certainement.
    Contrairement à vos dires, Castelnau fut un remarquable stratège qui remporta la 1ère victoire française en 1914 (en lorraine) et fit nommé Pétain à Verdun, avec qui il forma un duo stratégique de premier ordre qui retourna la situation. IL était en novembre 1918 le seul général d’août 14 encore en poste.
    Je renvoie à l’excellente biographie du général Yves GRAS (qui fut lui le stratège de l’opération bonite en 1978 au Zaïre).

  18. Perdre ses trois fils est une épreuve dont l’intensité est inimaginable.
    Selon wikipedia le général de Castelnau avait 58 ans en août 1914 et 62 ans en novembre 1918. Il n’était quand même pas un vieillard !
    Pendant la guerre de 1914-1918, il se comporta brillamment et eu de nombreux succès. Il fut surnommé le “sauveur de Nancy”.
    Les attaques dont fit l’objet ne sont probablement que des essais maçonniques pour le déconsidérer. Mais ces attaques étaient sans fondement.
    http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89douard_de_Castelnau

  19. Pour ceux qui l’ignoreraient, en 1914, la Vierge Marie demanda à la fille du Général de Castelnau de faire dégarnir Verdun pour armer Paris, Galieni se demandait ce que venait faire à Paris tout cet armement, mais lorsqu’on lui signala que l’armée Allemande s’éloignait de Paris, il poussa son supérieur (ancien subordonné) Joffre à attaquer, celui-ci fit ce que son ancien Chef lui demanda et l’armée allemande fut coupée en deux et battue.
    Joffre, ancien franc-maçon eut l’honnêteté de dire : Je ne sais pas qui a gagné la Bataille de la Marne ( la première donc) mais je sais qui l’aurait perdue”.
    Les Allemands pris à témoigner de l’apparition de la Vierge Marie leur tournant le dos et les repoussant des mains, étaient fusillés.
    Par chance, on peut trouver cette histoire authentique sur le net, bien que connue depuis longtemps, mais occultée …comme il se doit.

  20. Il faut regretter, en effet, la divulgation du nom du parrain de la promotion de l’ESM qui sera baptisée le 21 juillet. Le général commandant les écoles militaires de Coëtquidan et le Père Système auraient pu être épargnés tout comme la promotion. Pensons à la question que pose le PS au G en ce grand soir où des hommes, à genou, deviennent des officiers, debout!
    En effet, je partage le sentiment de celles et ceux qui croient au respect des traditions. Elles sont, au même titre que les valeurs, sacrées. Du moins, c’est ma conviction forgée au contact de l’institution militaire et née de mes lectures saint-cyriennes (et pas seulement).
    Le coup est parti, néanmoins. Il faut, maintenant, espérer que la Gloire fera œuvre de rédemption… avant le Triomphe.
    Enfin, s’agissant des engagements spirituels, “philosophiques”ou
    politiques du général de Castelnau, gageons qu’à la Spéciale (ou ailleurs au sein de notre armée de la République) ils pèsent bien moins que le sacrifice consenti par ce grand soldat et les siens.

  21. je rejoins le commentaire du jeune saint cyrien, en me demandant comment le nom de la future promotion de l’ESM a-t-il pu être annoncé officiellement avant le soir du triomphe?
    Les traditions se perdent, hélas!
    C’est d’autant plus dommage que cela laisse plus de temps aux hommes politiques en place et autres pouvoirs subversifs pour s’opposer à ce nom de baptême-promo et pour le faire changer.
    [Je crois que tout simplement annoncent leurs décisions quand ils le souhaitent. C’est légitime.
    JL]

  22. @JL
    Il m’étonnerait vraiment beaucoup que ce soit l’initiative des élèves d’annoncer leur nom de promotion avant le Triomphe…
    ou alors c’est que vraiment bien des choses ont changé à Coetquidan!
    Ce sera plus le fait de la strasse de Coetquidan ou de l’administration parisienne du MINDEF, voulant casser de l’officier catho…
    [Je me répète : cette décision politique est entre les mains des politiques. Libre à eux de l’annoncer comme ils veulent sans prendre en compte les règles des élèves. Quant au complot…, ça n’engage que vous!
    JL]

  23. Le baptême a eu lieu, en la présence de monsieur Jean-Yves Le Drian, ministre de la défense qui a prononcé une belle allocution au début de la cérémonie.
    Le nom de Castelnau ne se limite pas à honorer le souvenir du Général, mais aussi son fils Xavier, saint cyrien, mort comme sous-lieutenant le 20 août 1914 et par là le sacrifice “des centaines de milliers de familles qui perdirent un père, ou un fils.”
    Les deux autres fils du Général morts pour la France sont Gérald, capitaine (passé par Saint Maixent) et Hugues, sous-lieutenant polytechnicien.
    Son petit-fils Urbain de la Croix tombera au passage du Rhin le 31 mars 1945.
    Le moment où la promotion de Castelnau a entonné son chant fut particulièrement émouvant.
    Longue vie à elle avec un sacré challenge pour suivre l’exemple de ses parrains !!!
    [Le ministre et confrères l’a emportée… et bien au-delà de ses espérances, puisque tant le suivent!
    JL]

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services