Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : Benoît XVI

La prière de Marie dans la vie de l’Eglise

Benoît XVI a entamé aujourd'hui un cycle de catéchèse sur la prière dans les Actes des apôtres et les Epîtres de Paul. Devant les 10000 fidèles rassemblés pour l'audience générale, le Pape a rappelé que la vie terrestre de Jésus commence avec la Sainte Vierge, mais aussi les premiers pas de l'Eglise.

« Avec discrétion, Marie a suivi tout le parcours de son fils, jusqu'au pied de la croix, accompagnant dans une prière silencieuse le cheminement de l'Eglise ».

Les étapes de sa vie, de sa maison de Nazareth au cénacle de Jérusalem ont été marquées par sa capacité de méditer dans le secret de son cœur chacun des événements. La présence de la mère de Dieu parmi les onze après l'Ascension …revêt une grande signification car elle partagea avec eux ce qu'il y avait de plus précieux, la mémoire de Jésus dans la prière ».

Après l'Ascension, les apôtres se rassemblèrent autour de Marie pour attendre l'Esprit, sans qui ils n'auraient pas pu témoigner du Christ.

« Mais elle qui l'a déjà reçu au moment d'engendrer le Verbe incarné, partage avec l'Eglise entière cette attente… S'il n'y a pas d'Eglise sans Pentecôte, il n'y a pas de Pentecôte sans la mère de Jésus, qui a vécu de manière unique ce dont l'Eglise fait l'expérience chaque jour sous l'action de l'Esprit ».

Le Saint-Père a rappelé de le Concile Vatican II a souligné la relation particulière entre l'Eglise et la Vierge dans la constitution Lumen Gentium :

"A la veille de Pentecôte, les apôtres persévèrent d'un seul cœur dans la prière partagée avec Marie et les femmes… Le lieu éminent de la mère du Seigneur est l'Eglise, où on la reconnaît…comme le modèle par excellence de la foi et de la charité ».

« vénérer la Mère de Dieu apprendre d'elle ce que signifie être une communauté priante. C'est un des traits majeurs de la première communauté décrite par les Actes."

Marie nous invite à élargir l'espace de la prière, à ne pas nous adresser à Dieu que dans le besoin, et pour un cas particulier, mais à persévérer d'un seul cœur et d'une seule âme. Il a alors rappelé que la mère de Jésus a été placée par Dieu aux moments décisifs de l'histoire du salut, sachant toujours y répondre par une totale disponibilité, fruit de son profond rapport avec Dieu dans la prière… Entre l'Ascension et Pentecôte, Marie est avec et dans l'Eglise en prière. Mère de Dieu et mère de l'Eglise, elle exercera cette maternité jusqu'à la fin des temps

Partager cet article