6 réflexions au sujet de « La première homélie du Pape François »

  1. jean

    il est absolument FASCINANT de constater que la traductrice ne TRADUIT PAS l’element le plus fort !!!!
    à 3’35.
    elle “oublie” de traduire ce que dit le pape :
    ONG PITEUSE !!!!!!!!!!!
    [Ou “pieuse”… c’est le même mot en italien! JL]
    c’est bien parti !!

  2. Thibaud

    Effectivement, la traductrice rate l’excellente expression selon laquelle l’Eglise n’est qu’une ONG piteuse (ou pieuse : serait-ce un jeu de mots très fin ? le Pape François semble maîtriser excellemment l’italien !). Elle laisse également un énorme blanc au moment où le Pape cite Léon Bloy. Et elle ne semble pas connaître la différence entre “confesser le Christ” (au sens de profession de foi) et “se confesser” (au sens de sacrement de la réconciliation).
    Malgré cela cette 1ère homélie me semble très intéressante, centrée sur le Christ et la Croix, très opportun en ce temps de Carême. J’aimerais pouvoir en lire une version écrite.

Laisser un commentaire