Bannière Salon Beige

Partager cet article

Liberté d'expression

La possession d’un objet estampillé LMPT constitue une « incitation à l’émeute ». Sic

Témoignage de ce matin :

"Ce matin sur les champs, au niveau du Grand Palais.
Après avoir sifflé Hollande, je remets mon drapeau rose dans mon sac.
Jusque là, tout va bien!
Vers 11h00, le défilé a commencé. Une dame à coté de moi a un coup de
chaud et tombe dans les pommes. Je me porte à son aide, la recule afin
qu'elle ait un peu d'air, ce qui lui permet de retrouver rapidement
ses esprits. Je propose alors de lui donner de l'eau que j'ai dans mon
sac. C'est alors qu'une policière (en civil) aperçoit le fameux
drapeau dans mon sac et commence à me l'arracher
. Très surpris par
cette reaction totalement inappropriée, je m'indigne de plus en plus
vivement à mesure que la réaction policière se fait plus coercitive.
Je suis emmené sans beaucoup de ménagement par trois ou quatre agents
vers le commissariat du 8e tout proche pour un contrôle d'identité qui
durera près d'une heure
, le policier ayant manifestement des
difficultés à écrire rapidement sa main courante. Si je suis inquiet
pour mes deux enfants qui sont restés seuls à regarder le défilé et
n'ont rien vu de la scène, ça me laisse du temps pour discuter avec
les deux agents qui sont successivement chargés de me surveiller.
J'apprends que les consignes sont strictes et que la psychose est
prégnante. La possession d'un objet estampillé LMPT constitue une
"incitation à l'émeute".
Mon refus d'obtempérer immédiatement à la
police qui me demande de lâcher mon drapeau justifie la vivacité de
l'interpellation, mon opposition à ce qu'on m'arrache mes affaires des
mains aurait pu me valoir une GAV pour rébellion, mes indignations, il
est vrai ponctuées une fois des termes "répression policière" et
"dictature socialiste" relèveraient d'outrage à agents, etc.
A un moment, quelqu'un entre dans le commissariat et s'inquiète de la
présence d'un OVNI au dessus de l'Elysée. 5 min plus tard, un collègue
annonce tout sourire : "Ils ont réussi! Ce sont des ballons avec une
banderole…"
Bravo au Printemps Francais, honte à la dictature socialiste, et vive
la France!

Partager cet article