Bannière Salon Beige

Partager cet article

Pays : Arménie

La population arménienne du Haut-Karabakh est menacée d’un génocide

La population arménienne du Haut-Karabakh est menacée d’un génocide

Communiqué de Mgr Pascal Gollnisch, Directeur Général de l’Œuvre d’Orient :

Depuis trente ans la ligne de cessez-le-feu entre le Haut-Karabakh (Artsakh) et les forces azerbaïdjanaises était stabilisée, après des combats ayant fait trente mille morts. Nul ne pense sérieusement que l’Arménie ou le Haut-Karabakh a voulu agresser l’Azerbaïdjan. C’est donc bien ce dernier qui a pris l’initiative de ce conflit, dont il menaçait l’Arménie il y a peu de temps.

La Turquie, membre de l’OTAN, déjà présente en Syrie, Irak, Libye, Chypre, Méditerranée orientale, après avoir imposé le culte musulman dans les églises Sainte-Sophie et Saint-Sauveur-in-Chora, menace l’Europe sur la question des réfugiés, prend une attitude extrêmement agressive et semble envoyer des combattants djihadistes, ce qui donne à ce conflit une nouvelle dimension anti-chrétienne dans cette région.

Il faut bien sûr l’arrêt des combats et demander le retour à des négociations. Mais cela ne dessine pas une solution.

Clairement, la population arménienne du Haut-Karabakh est menacée d’un génocide. Des pogroms anti-arméniens ont fait des centaines de victimes en Azerbaïdjan à la fin du vingtième siècle.

Le Haut-Karabagh, peuplé à 95% d’Arméniens au début du vingtième siècle a été intégré de force à l’Azerbaïdjan par les autorités soviétiques, en présence de Staline, par le bureau central du parti bolchevique du Caucase.

Trois décisions doivent être prises :

  • L’arrêt des combats,
  • Le retour sur la ligne de cessez-le-feu,
  • La mise en place d’un référendum d’auto-détermination, sous contrôle international, comme certains l’ont fait pour le Kosovo en Serbie.

D’ici là, nous assurons les victimes de notre proximité et de notre amitié.

Nous espérons que la Turquie puisse recouvrer une attitude digne de sa puissance et de son histoire.

Sans honte, un journaliste de Libération a publié ce matin un article intitulé « Face à l’Azerbaïdjan, l’extrême droite française défend l’Arménie » :

« Un soutien opportuniste qui vise à matérialiser son discours antimusulmans et faire d’Erdogan l’épouvantail d’un islam présenté comme conquérant et menaçant l’Occident chrétien. »

Ayant constaté la stupidité du propos, l’article a été retiré. Mais avec un communiqué signé “Gollnisch”, pas sûr que le pseudo-journaliste de Libé s’y retrouve…

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services