Bannière Salon Beige

Partager cet article

Démographie / Europe : identité chrétienne / Europe : politique / Non classifié(e) / Pays : Pologne / Valeurs chrétiennes : Famille

La Pologne, refuge des familles persécutées dans les “paradis” scandinaves

La Pologne, refuge des familles persécutées dans les “paradis” scandinaves

Après une maman norvégienne et sa fille en décembre 2018, c’est au tour d’un père russe, émigré en Suède, à qui ses filles avaient été abusivement retirées, de trouver refuge avec elles en Pologne, où il a pu lancer une procédure d’asile. Utilisé de façon pertinente, et avec les bons relais, cette anecdote pourrait contribuer à un rapprochement entre la Pologne et la Russie, dans leur commune défense de la famille. Des détails ici, en français, et en anglais.

Partager cet article

4 commentaires

  1. “Utilisé de façon pertinente, et avec les bons relais, cette anecdote pourrait contribuer à un rapprochement entre la Pologne et la Russie.”

    Euh… non, je ne crois pas. On voit bien que vous ignorez l’hostilité viscérale qui oppose les Polonais aux Russes — et pour d’excellentes raisons historiques. S’il suffisait d’une “anecdote” et de quelque “relais” (autrement dit, de la mousse médiatique) pour modifier les intérêts fondamentaux des nations, ça se saurait…

    De surcroît, on voit bien que votre préoccupation première n’est pas le bien des personnes. En l’occurrence, cet homme a pu protéger sa famille, ce qui devrait suffire à vous satisfaire. Mais non : l’important est d’en faire un succès de propagande pour la Russie, et d’exploiter un drame familial pour servir les intérêts diplomatiques de Moscou…

  2. Pas d’accord avec Robert Marchenoir.
    La préoccupation des personnes est bien la première préoccupation (du SB et d’autres).
    Cette préoccupation première des personnes doit être étendu (si possible) au delà de ce père russe et sa famille. En cela un rapprochement entre ces deux pays serait une bonne chose (pour cette préoccupation première …), même si comme le rappelle d’autres lecteurs, elle paraît très difficile, pour des raisons historiques.

  3. Tout à fait d’accord. Rien n’empêche un souhait, même si la réalisation est improbable à court termes, mais les frères ennemis d’un jour peuvent se réconcilier (voir Hérode et Ponce-Pilate et plus près de nous la France et l’Angleterre et la France et l’Allemagne, même si les passifs historiques sont différents). Il suffit souvent de quelques bonnes volontés. Il faut commencer par le début et par des petits pas. Et prier pour cela.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services