La politique de défense des candidats

La défense appartient au pouvoir régalien. Or, selon le Général de corps d'armée (2S) Dominique Delort, Président de la Saint-Cyrienne, les candidats en parlent trop peu, voire pas du tout :

D"Quelle est la place de la France dans le monde dans un environnement difficile, instable et violent, bien souvent décrit ? La France a-t-elle un rang et veut- elle le tenir dans le concert des nations ? Quels sont les ambitions à soutenir et les intérêts stratégiques à défendre ? Quel est le rôle de la défense et quels sont les moyens à engager ? Pourquoi faut–il que la présence ou le retrait immédiat de nos soldats en Afghanistan ne soient que des affirmations péremptoires sans explications, sans références à nos alliances ou aux buts politiques poursuivis depuis dix ans dans ce pays ? Quelle est la place des militaires dans la société ?

Ces questions, qui ne devraient pas surprendre de véritables candidats aux responsabilités suprêmes, je les repose donc. Je ne suis sans doute pas le seul à le faire dans notre pays et c’est même ce que je souhaite.

Le soldat est citoyen et il a besoin d’être éclairé comme citoyen et comme soldat. Ce dernier ne comprendrait pas, je pense, une indifférence des politiques qu’il supporte mal. Le bon service de son pays passe par une compréhension de son action.

Le citoyen doit connaître la pensée des candidats qui, au-delà des promesses, s’engagent à être Président de la République pour anticiper, préparer et décider des grandes orientations en matière de défense."

6 réflexions au sujet de « La politique de défense des candidats »

  1. lama12

    Nous voulons des réponses claires à des questions précises :
    – quand la France aura-t-elle un deuxième (pas un second)porte-avions ?
    – quand la France prendra-t-elle l’initiative d’aider les pays concernés à sécuriser le nord du Mali, le sud de l’Algérie et l’ouest du Niger (en gros le triangle Tamanrasset-Tombouctou-Agadez) ? René Caillé est bien oublié !
    Etc…

  2. c

    Ils n’en parlent pas car sauf exception ils n’ont pas de politique de défense de la France, puisque pour eux la France n’existe plus dans le machin mondialiste cosmopolite à coloration atlantiste.
    En plus s’ils parlaient de défense, ils devraient parler d’argent, d’emploi de cet argent que l’on déverse pour attirer des voix ou pour tenter d’étouffer des émeutes dans les zones où la population d’immigration plus ou moins récentes est de plus en plus nombreuses.
    Une politique de défense de la France qui ne sera bientôt donc même plus aux limites des frontières (qui doivent avec Schegen, se trouver vers la Grèce incapable de se défendre toute seule d’ailleurs d’une invasion, sans parler de toutes ses îles, ou de Chypre toujours occupée depuis 1974 par pays membre de l’Otan qui pour certains devrait aussi faire partie de l’UE. Une défense de la France à l’intérieur du pays lui-même? Et à ce moment là, au reste de l’armée encore avec une capacité opérationnelle on lui demandera de tirer sur qui, sur les Français ou sur les autres?
    Cf http://isly.pagesperso-orange.fr/main.htm
    Oui, l’on peut comprendre pourquoi dans la campagne politico-publicitaire menée par nos politiques (sauf exception) l’on ne parle pas de la défense.
    Poser la question, c’est sans doute déjà y répondre.

  3. Cril17

    Avoir fait St Cyr et se poser de telles questions sans savoir que les deux principaux candidats n’en ont en rien à cirer de ce que peut penser la Grande Muette, il faut vraiment être dans le cirage ripouxblicain !
    Faut se réveiller Mon Général !

  4. senex

    “Et pendant ce temps là” comme dit la chanson, la Chine et la Russie s’arment à tour de bras.La prochazine guerre sera informatique.On oublie que la Chine est devenue une puissance maritime,informatique et nucléaire de premier ordre et dispose du port du Pirée en Grèce pour des transports de containers qui ne contiennent sûrement pas que des pétards de carnaval…?etc…etc…etc…OUI mais nous, on a le missile-dominicile BHL.. OUF!

  5. PANNIER

    La Défense est effectivement une des grandes absentes du débat.C’est d’autant plus facile que 90% des gens sont dans une ignorance crasse de ces problèmes,sur fond de vulgate”nèo-pacifiste” sans conscience des enjeux.Quelle orientation stratégique adopter face aux enjeux géopolitiques actuels? Quid de l’indépendance francaise? Quid de la dissuasion nucléaire et de son avenir? etc..etc..

Laisser un commentaire